Veillées des Îles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sur les autres projets Wikimedia :

Veillées des Îles (titre original : Island's Night Entertainments) est un recueil de nouvelles écrites par Robert Louis Stevenson publié le 7 avril 1893.

Contenu[modifier | modifier le code]

Le recueil contient les titres suivants :

Initialement, une quatrième nouvelle intitulée Thorgunna la solitaire devait faire partie de ce recueil.

La Côte à Falésà[modifier | modifier le code]

La Bouteille endiablée[modifier | modifier le code]

Keawe, habitant de l'île d'Hawaï en voyage à San Francisco, déambule dans les rues de la ville, enviant les belles maisons et ses riches habitants.

Le propriétaire d'une de ces maisons l'interpelle alors et lui explique que toute sa fortune lui vient d'une bouteille magique qu'il possède. Cette bouteille contient un petit diable exauçant tous les souhaits de son détenteur. Toutefois, sous peine d'être damné, ce dernier doit s'en séparer impérativement avant de mourir.

Et la seule manière de se débarrasser de cette bouteille diabolique, c'est de la vendre à un prix inférieur à celui que l'on a déboursé pour l'acquérir. Keawe achète la bouteille pour cinquante dollars. Son souhait d'avoir une belle maison se réalise dès son retour à Hawaï, où il apprend qu'il hérite d'un riche cousin. Quelque peu effrayé par le pouvoir de la bouteille, il est bien soulagé de la céder à un ami. Il mène dès lors une vie heureuse et sans souci dont l'apothéose est sa rencontre avec la belle Kokua qui accepte de devenir sa femme. Tous ses espoirs s'effondrent lorsque Keawe découvre qu'il a contracté la lèpre. Il se lance alors à la recherche de la bouteille endiablée, seule capable de guérir sa maladie. Mais en passant de propriétaire en propriétaire, la bouteille ne vaut désormais plus que 5 cent. C'est alors que sa femme l'apprend, et pour lui eviter l'enfer, achéte la bouteille. Son mari, désespéré, demande alors à un marin d'acheter la bouteille pour la lui revendre. Mais le marin refuse de la revendre malgré la perspective d'un enfer éternel. Keawe part alors retrouver sa femme, enfin libre.

L'Île aux voix[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]