Védolizumab

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Vedolizumab)

védoluzimab
Noms commerciaux
  • Entyvio
Laboratoire Takeda
Forme 300 mg de poudre pour préparation pour perfusion
Administration perfusion intraveineuse
Classe Agents antinéoplasiques et immunomodulants, immunosuppresseurs sélectifs, ATC code L04AA33
Identification
DCI 9093Voir et modifier les données sur Wikidata
No CAS 943609-66-3 Voir et modifier les données sur Wikidata
Code ATC L04AA33
DrugBank 09033 Voir et modifier les données sur Wikidata

Le védolizumab est un anticorps monoclonal dirigé contre l'intégrine α4β7 et utilisé dans le traitement des maladies inflammatoires chroniques intestinales.

Mode d'action[modifier | modifier le code]

Il a une action proche du natalizumab, autre inhibiteur d'intégrine mais sans action ailleurs qu'au niveau du tube digestif[1], ce qui élimine théoriquement le risque de leucoencéphalopathie multifocale progressive. Par ce biais, il bloque la migration des leucocytes dans le tube digestif.

Efficacité[modifier | modifier le code]

Dans la rectocolite hémorragique[2] et la maladie de Crohn[3], il permet une meilleure stabilisation des poussées qu'un placebo. Il est, en particulier, plus efficace que l'adalimumab en cas de rectocolite[4].

Situation administrative[modifier | modifier le code]

Le védolizumab bénéficie d'une autorisation de mise sur le marché européenne en date du ( EU/1/14/923/001) sous le nom de spécialité ENTYVIO appartenant au laboratoire TAKEDA PHARMA A/S. La prescription est réservée aux spécialistes de service gastro-entérologie et de médecine interne. Il est délivré exclusivement par les pharmacies hospitalières. Il n'est pris en charge par l'assurance-maladie dans les deux cas suivants – 1- traitement de la rectocolite hémorragique active modérée à sévère uniquement chez les patients en échec (réponse insuffisante, perte de réponse ou intolérance) des corticoïdes, des immunosuppresseurs et des anti-TNF ; – 2- traitement de la maladie de Crohn active modérée à sévère uniquement chez les patients en échec (réponse insuffisante, perte de réponse ou intolérance) des corticoïdes, des immunosuppresseurs et des anti-TNF. [5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Soler D, Chapman T, Yang LL, Wyant T, Egan R, Fedyk ER, « The binding specificity and selective antagonism of vedolizumab, an anti-alpha4beta7 integrin therapeutic antibody in development for inflammatory bowel diseases » J Pharmacol Exp Ther, 2009;330:864-875
  2. (en) Feagan BG, Rutgeerts P, Sands BE et al. « Vedolizumab as induction and maintenance therapy for ulcerative colitis », N Engl J Med, 2013;369:699-710
  3. (en) Sandborn WJ, Feagan BG, Rutgeerts P et al. « Vedolizumab as induction and maintenance therapy for Crohn's disease » N Engl J Med, 2013;369:711-721.
  4. Sands BE, Peyrin-Biroulet L, Loftus EV Jr et al. Vedolizumab versus adalimumab for moderate-to-severe ulcerative colitis, N Engl J Med, 2019;381:1215-1226
  5. JORF du 10/01/2017