Vautour oricou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Torgos tracheliotos

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2011).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Torgos tracheliotos
Description de cette image, également commentée ci-après

Vautour oricou

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Accipitriformes
Famille Accipitridae

Genre

Torgos
Kaup, 1828

Nom binominal

Torgos tracheliotos
(Forster, 1791)

Statut de conservation UICN

( EN )
EN A2bcd+3bcd+4bcd : En danger

Statut CITES

Sur l'annexe  II  de la CITES Annexe II , Rév. du 12/06/2013

Le Vautour oricou ou Vautour nubien (Torgos tracheliotos, anciennement Torgos tracheliotus), est une espèce de vautours de l'Ancien Monde, de la famille des Accipitridés. Le Vautour oricou est la seule espèce du genre Torgos.

Description[modifier | modifier le code]

Son plumage est marron foncé, voire noir sur ses ailes, et marron clair à blanc sur ses flancs et ses pattes. Sa tête et son cou sont dénudés et rose. Avec une envergure moyenne de 2,70 m mais pouvant atteindre les 3 mètres[réf. nécessaire] et un poids dépassant souvent les 11 kg[réf. nécessaire], l'oricou est le plus grand des 14 autres espèces de vautour[réf. nécessaire]. L'espérance de vie de l'oricou est de 30 ans dans son habitat naturel mais peut atteindre les 50 ans en captivité[réf. nécessaire]. Le vautour oricou vit seul ou en couple mais certains se rassemblent à la tombée de la nuit.

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Il est présent en Afrique et au Moyen-Orient. Il vit dans les savanes sèches, les plaines arides, les déserts et sur le versant des montagnes jusqu'à 3 500 m d'altitude[1].

Régime alimentaire[modifier | modifier le code]

C'est un charognard qui se nourrit essentiellement de carcasses mais il lui arrive aussi de tuer de petits animaux comme des oisillons ou encore des insectes et ne délaisse pas non plus les œufs d'autres oiseaux.

L'oricou est souvent le premier vautour à prélever son repas sur les cadavres, repoussant les autres espèces pour perforer de son bec puissant le cuir de la carcasse. Il mange ce que même les hyènes laissent (intestins...)

Reproduction[modifier | modifier le code]

Le nid, de 2 m de diamètre[réf. nécessaire], est construit sur un arbre, souvent un acacia. C'est à la saison sèche que la femelle pond un œuf et un seul. Les deux parents se chargent de la couvaison à tour de rôle pendant presque 2 mois. À la naissance, l'oisillon a un duvet entièrement brun sauf sur sa tête et son cou qui sont gris. Tant que celui-ci n'est pas capable de voler, au moins l'un des parents reste au nid, soit environ 4 mois. Après cette période, le jeune vautour est laissé seul au nid mais ses parents continuent de le nourrir pendant encore 2 mois.

Taxonomie[modifier | modifier le code]

sous-espèces

D'après Alan P. Peterson, cette espèce est constituée des sous-espèces suivantes :

  • Torgos tracheliotos negevensis Bruun, Mendelssohn & Bull 1981
  • Torgos tracheliotos nubicus (C.H. Smith) 1828
  • Torgos tracheliotos tracheliotus (J.R. Forster) 1796
synonymes
  • Torgos tracheliotus

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Espèce Torgos[modifier | modifier le code]

Espèce Torgos tracheliotus[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]