Vassilis Kapsambelis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vassilis Kapsambelis
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction

Vassilis Kapsambelis est un psychiatre et psychanalyste grec.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Chypre, il effectue ses études secondaires et médicales à Athènes, où il devient médecin en 1980. Il poursuit des études de psychiatrie à l'université Paris V puis exerce en France où il est psychiatre praticien hospitalier au Centre hospitalier universitaire Amiens-Picardie (1994)[1]. Il s'oriente vers la psychanalyse, et devient membre de la Société psychanalytique de Paris. Il est dirige l’Association de santé mentale du 13e arrondissement de Paris (ASM13)[2]. Il publie de nombreux livres, articles et participe à des conférences.

Il est l'un des psychiatres psychanalystes qui réfléchissent à la question de la médication des psychotropes, entre autres du point de vue de la relation médecin-patient (transfert - contre-transfert) et aux questions touchant l'institution psychiatrique dans ses dynamiques intrinsèques.

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • L'Inconscient freudien, Paris, PUF, 2010, coll. « Monographies et débats de psychanalyse ».
  • L'Angoisse, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? » (ISBN 2130590195).
  • Termes psychiatriques français d'origine grecque, Paris, Masson, 1997.
  • avec D. Ginestet, Thérapeutique médicamenteuse des troubles psychiatriques de l'adulte, Paris, Flammarion, 1996.
  • Les médicaments du narcissisme. Métapsychologie des neuroleptiques, Paris, Les Empêcheurs de penser en rond, 1994.
  • Le Besoin d'asile des lieux pour les psychoses, Paris, Doin, 2011, coll. « Polémiques » (ISBN 2704013136).

Articles et chapitres[modifier | modifier le code]

  • L'opposition inhibition - déficit dans la schizophrénie. Éléments pour une discussion historique, épistémologique, clinique , Revue française de psychanalyse, 2009/2, vol.73, 349-367
  • L'eau du bain et le bébé. Sur la conception lacanienne des psychoses, L'Évolution psychiatrique, 2008/4, vol.73, 595-606
  • La dissociation et ses histoires, Psychanalyse et psychose 2008/8, 15-39
  • La séduction de réalité et le traitement des schizophrènes, Psychanalyse et psychose, n°9 : 31-52, 2008
  • Les fonctionnements psychotiques : une psychopathologie psychanalytique, Psychologie clinique et projective, 13 : 9-33, 2007
  • Le “délirer” en tant qu'activité psychique, Psychanalyse et psychose, 2006/6, 153-168
  • L'hallucination est-elle une excitation externe ?, Revue française de psychanalyse, 69, 137-157, 2005/1
  • Projections privées, projections publiques. Contenus, objectifs et lieux de délocalisation psychique dans les états psychotiques, L'Évolution psychiatrique, vol.70 : 93-109, 2005/1
  • La haine de l'infantile. Expressions cliniques non névrotiques dans la pratique psychiatrique d'aujourd'hui, Psychiatrie française, no  spécial : 19-36, 2003
  • La thérapeutique psychiatrique et la pensée psychanalytique, Psychothérapies, 23 (3) : 157-167., 2003
  • Formulations psychanalytiques des effets des neuroleptiques, Revue française de psychanalyse, vol.66, 447-464, 2002/2
  • L'opposition entre “structure” et “travail psychique” en psychopathologie, L'Évolution psychiatrique, 2000, no 65
  • Les Institutions psychiatriques : une approche à partir de la théorie de la libido, in Yannick François et Bernard Touati (dir.) Psychanalystes en pédopsychiatrie. Vitalité, diversités, difficultés, face aux nouvelles contraintes, Paris, In Press, coll. « L'enfant, la psychiatrie, le psychanalyste » (ISBN 9782848352008)
  • (coll.) Manuel de psychiatrie clinique et psychopathologique, Paris, PUF, 2012, coll. « Quadrige Manuels » (ISBN 2130572103).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Librairie Dialogues, « Vassilis Kapsambelis », sur www.librairiedialogues.fr (consulté le 15 octobre 2017)
  2. « Vassilis Kapsambelis (auteur de L'angoisse) - Babelio », sur www.babelio.com (consulté le 15 octobre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]