Vassili Lebedev-Koumatch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vassili Lebedev-Koumatch
Naissance
Moscou
Empire russe
Décès (à 50 ans)
Moscou
RSFS de Russie
URSS
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture russe
Mouvement réalisme socialiste soviétique

Œuvres principales

Sviachtchennaïa Voïna

Vassili Ivanovitch Lebedev-Koumatch (en russe : Васи́лий Ива́нович Ле́бедев-Кума́ч), né Vassili Lebedev le à Moscou et mort le dans la même ville, est un poète et parolier russe et soviétique. Membre du Parti communiste de l'Union soviétique depuis 1939[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du cordonnier Ivan Lebedev, Vassili suit sa scolarité au gymnasium no 10 de Moscou, grâce à la bourse instaurée par l'historien et mécène Pavel Vinogradov (ru). Élève brillant, il finit l'école avec une médaille d'or, puis, s'inscrit à la faculté d'histoire et philosophie de l'Université d'État de Moscou. Ses études sont interrompus par la révolution d’Octobre et la guerre civile russe[2].

Il commence à travailler au bureau d'édition du Revvoensoviet (ru)[3] et dans le journal de l'Agence télégraphique russe. Il collabore ensuite avec les périodiques Bednota (« Беднота »), Goudok (« Гудок »), Krestianskaya gazeta (« Крестьянская газета »), Krosnoarmeïets (« Красноармеец »). En 1922-1934, il intègre la rédaction du journal satirique Krokodil. À cette époque, il choisit son nom de plume, en ajoutant à son nom de famille le mot Koumatch, qui signifie littéralement "étoffe pourpre" et par extension est le synonyme du drapeau de l'URSS[2]. En 1938, l'écrivain est aussi élu député du Soviet suprême de l'Union soviétique[1].

Lors de la Seconde Guerre mondiale, Lebedev devient commissaire politique dans les forces navales et fait partie de la rédaction du journal Krasny flot («Красный флот»). Le , il reverse la totalité de son prix Staline à la Fondation de la Défense soviétique (Фонд обороны)[2]. À la fin de sa carrière militaire, on lui confère le grade de capitaine de vaisseau.

Mort à Moscou, Lebedev-Koumatch repose au cimetière de Novodevitchi[1].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ses vers paraissent dans la presse dès 1916. Entre 1934 et 1937, Vassili Lebedev-Koumatch écrit plus d'une centaine de chansons, dont plusieurs sont intégrées dans la musique de films[1]. Il est notamment l'auteur des paroles des chansons de la première comédie musicale soviétique Joyeux Garçons mis en musique par Isaac Dounaïevski (1934). Parmi ses chansons les plus connues on retrouve :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (ru) « Биография Василия Лебедева-Кумача. », sur ria.ru,‎ (consulté le 29 novembre 2015)
  2. a, b et c (ru) « Лебедев-Кумач Василий Иванович. », sur chtoby-pomnili.com (consulté le 28 novembre 2015)
  3. Revvoensoviet est l'abréviation pour Conseil (Soviet) militaire révolutionnaire de la République pour Революцио́нный вое́нный сове́т республики abrégé lui-même Реввоенсовет, voire РВСР.