Vasoconstriction

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la biologie
Cet article est une ébauche concernant la biologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La vasoconstriction est un mécanisme physiologique correspondant à la diminution du diamètre des vaisseaux sanguins.
Elle intervient normalement en réponse immédiate à la lésion d'un vaisseau pour en arrêter le saignement. C'est la première étape de l'hémostase.

Les facteurs qui induisent ce processus[modifier | modifier le code]

Ce sont :

  • la lésion mécanique des cellules musculaires lisses sous l'endothélium vasculaire,
  • certaines substances libérées par les tissus lésés,
  • des substances libérées par les plaquettes, dont la sérotonine,
  • l'activation des nocirécepteurs (de la douleur) passant par le système nerveux orthosympathique (catécholamines, adrénaline, noradrénaline).
  • certains toxiques ou produits présents dans les aliments (caféine par exemple)
  • l'activation du système nerveux orthosympathique, principalement via les récepteurs adrénergiques alpha1.

L'écoulement du sang est ralenti au niveau du vaisseau atteint et les surfaces endothéliale du vaisseau vont s’accoler : elles deviennent adhésives.

D'autres processus complètent la vasoconstriction : la formation d'un clou plaquettaire, la coagulation et la fibrinolyse.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (fr)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]