Vasil Bykaŭ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bykov.
Vasil Bykaŭ
Vasil Bykov (cropped).jpg

Vasil Bykaŭ en Roumanie (1944)

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
MinskVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Eastern Cemetery (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Васіль БыкаўVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Autres informations
Membre de
Genres artistiques
Récit (d), nouvelle, journalisme d'opinion (en), essaiVoir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Liste détaillée
signature de Vasil Bykaŭ

signature

Vasil Bykaŭ (en biélorusse : Васіль Уладзіміравіч Быкаў, Vassil Ouladzimiravitch Bykaw ; en russe : Василий Владимирович Быков, Vassili Vladimirovitch Bykov) est un écrivain soviétique et biélorusse né le et décédé le . Il est surtout connu pour ses œuvres sur la Seconde Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vasil Bykaŭ est né en 1924 dans le village Byčki, non loin de Vitebsk. Il étudia à l'école artistique de Vitebsk en 1939-1940. En 1941, Bykaŭ se trouvait en Ukraine lorsque l'Allemagne nazie envahit l'Union soviétique. À 17 ans, il s'engagea volontairement dans l'Armée rouge. Bykaŭ combattit en Roumanie, Bulgarie, Yougoslavie, Hongrie et Autriche[1]. Après avoir passé des années dans l'armée, il ne retourne en URSS que dans les années 1950. À Hrodna, Bykaŭ commença à travailler en tant que journaliste du journal Pravda.

Entre 1949 et 1955, il servit de nouveau dans l'armée. Passé aux réserves, Bykaŭ revint au journalisme. En 1978, il s'établit à Minsk. Entre 1978 et 1980, il fut député au conseil suprême de la République socialiste soviétique de Biélorussie. Depuis 1989, Bykaŭ est connecté avec le Front populaire biélorusse. Entre 1990 et 1993, il a présidé le Association Mondiale des Biélorusses Batskaushchyna. En 1998 Bykaŭ a émigré en Finlande et plus tard il a habité en Allemagne. En 2000 il est retourné en Biélorussie et y a vécu avec des conditions difficiles. Plus tard il a déménagé en République tchèque, mais retourne encore en Biélorussie[1].

En dehors des frontières de son pays natal, Vasil Bykaŭ est l'un des auteurs biélorusses les plus lus. À l'époque de l'Union soviétique, les œuvres de Vasil Bykaŭ ont été traduites dans la plupart des langues.

Son œuvre[modifier | modifier le code]

Romans
  • Кар'ер
Récits
  • Аблава (La Traque)
  • Ваўчыная яма
  • Знак бяды (Signe du malheur)
  • Трэцяя ракета (Troisième fusée)
  • У тумане (Dans le brouillard)
Nouvelles
  • Адна ноч (Une nuit)
  • Байкі жыцьця (Luttes de la vie)
  • Вуціны статак
  • Кошка і мышка (Le chat et la souris)
  • Круты бераг ракі
  • Маленькая чырвоная кветачка (Petite fleur rouge)
  • Мурашкі (Fourmis)
  • На балотнай сьцяжыне
  • На сцяжыне жыцця
  • Незагойная рана
  • Пахаджане
  • Салдацкі лёс (Destin du soldat)
  • Сваякi
  • Хутаранцы
  • Эстафета

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Wojciech Roszkowski, Jan Kofman: Biographical Dictionary of Central and Eastern Europe in the Twentieth Century. Routledge, 2016. p. 130.