Vase de la paix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Vase de la paix
Image dans Infobox.
Le vase de la paix, à proximité de la façade ouest du château de Versailles.
Artiste
Date
Type
Technique
Hauteur
2,50 m cm
No d’inventaire
78646
Localisation
Coordonnées

Le vase de la paix est un vase en marbre sculpté en 1684 par Jean-Baptiste Tuby. Situé sur la terrasse du jardin de Versailles, il fait face au vase de la guerre, sculpté par Antoine Coysevox. Il célèbre les traités d'Aix-la-Chapelle et de Nimègue, qui assurent la paix entre la France, l'Espagne et la Hollande.

Description[modifier | modifier le code]

Le jeune roi Louis XIV, couronné d'olivier, est représenté en majesté. À sa droite, se tient le demi-dieu Hercule et à sa gauche l'allégorie de la Victoire. L'allégorie de la Paix tend un rameau d'olivier à la Hollande, qui invite l'Espagne a s'avancer pour le recevoir tandis que l'Allemagne conserve encore une attitude belliqueuse. L'Histoire tient un caducée et une tablette portant l'inscription « Pace in leges suas confecta Neomagi » en référence au traite de paix de 1679. Les anses sont dotées de mascarons de faunes, sculptés en ronde-bosse[1].

Influences[modifier | modifier le code]

En 1730, le vase fait partie de la série de gravures publiée dans l'ouvrage Versailles immortalisé, de Jean-Baptiste de Monicart[1]. En 1900, il est le sujet central d'une aquarelle de Gerda Wegener[2]. Une médaille intitulée « Vase de la paix 1685-1686 » est également réalisée par la Maison Arthus-Bertrand[3].

En 1887, il est immortalisé par le photographe Alfred-Nicolas Normand[4]. Il l'est de nouveau en 1947 par Jean Roubier dans une série de photographies sur les jardins du château de Versailles[5].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre-Hippolyte Pénet, « Le vase sculpté, renaissance d'un type décoratif dans les jardins de Versailles sous le règne de Louis XIV », Versalia, Revue de la Société des Amis de Versailles, n°19, 2016.

Références[modifier | modifier le code]