Vasco Pratolini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Vasco Pratolini
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Domicile
Formation
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions
Tomba Vasco Pratolini, Firenze.JPG
Vue de la sépulture.

Vasco Pratolini (Florence, Rome, ) est un écrivain, journaliste et scénariste italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vasco Pratolini est né en 1913 à Florence. Autodidacte, il a exercé différents métiers - typographe, barman, vendeur ambulant - avant d'entrer en contact avec le monde littéraire grâce à Elio Vittorini. Il commence à publier des articles dans la revue Letteratura dès 1937 puis, l'année suivante, il fonde la revue Campo di Marte avec Alfonso Gatto.

Pendant la guerre, il participe activement à la Résistance italienne ; on a néanmoins découvert depuis quelques années qu'auparavant, sans doute victime d'un chantage, Pratolini avait été un indicateur pour le compte du régime fasciste, même si l'on peut supposer que les rapports qu'il a pu rédiger pendant cette période s'efforçaient avant tout de brouiller les pistes sur la réalité de ce qui se passait dans les groupes d'intellectuels florentins fréquentés par l'écrivain. Dans les décennies qui ont suivi et jusqu'à sa mort, Pratolini a vécu avec l'idée que ce moment de faiblesse coupable finirait par être révélé au grand jour - obsession qui l'a très certainement freiné dans ses engagements politiques.

Ses trois livres les plus connus sont sans doute l'intime et touchante Cronaca familiare (1947), les étourdissantes Cronache di poveri amanti (1947), probablement son chef-d'œuvre, et Metello (1955), qui obtient le prix Viareggio.

Quatre de ses romans se voient portés à l'écran, qui donneront quatre films célèbres du néoréalisme italien : Cronache di poveri amanti (Chronique des pauvres amants), adapté en 1954 par Carlo Lizzani, avec Marcello Mastroianni ; Le Ragazze di San Frediano (Les Jeunes Filles de San Frediano), adapté en 1955 par Valerio Zurlini, dont c'est le premier long métrage ; Cronaca familiare, adapté en 1962 par Valerio Zurlini (Journal intime) ; et Metello, adapté en 1970 par Mauro Bolognini. Son roman La costanza della ragione est en outre adapté au cinéma en 1964 par Pasquale Festa Campanile dans le film Avec amour et avec rage, avec Catherine Deneuve et Sami Frey comme têtes d'affiche.

Tout en poursuivant sa carrière de romancier et de journaliste, Vasco Pratolini coécrit le scénario de trois films majeurs du cinéma italien : Païsa de Roberto Rossellini, qu'il écrit avec Federico Fellini ; Rocco et ses frères de Luchino Visconti (prix spécial du jury de la Mostra en 1960) ; et enfin La Bataille de Naples, sur les Quatre journées de Naples, de Nanni Loy (Oscar du meilleur scénario original en 1963, prix que Pratolini partage avec Pasquale Festa Campanile).

Il est enterré au Cimitero delle Porte Sante sous la basilique San Miniato al Monte de Florence.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ouvrages traduits en français[modifier | modifier le code]

  • Un héros de notre temps, Albin Michel, 1950
  • Les Filles de San Frediano, Albin Michel, 1955
  • Metello/Une histoire italienne, Albin Michel, 1956
  • Chronique familiale/Journal intime, Albin Michel, 1960
  • Le Gâchis, Albin Michel, 1964
  • La Constance de la raison, Albin Michel, 1966
  • Chronique des pauvres amants, Albin Michel, 1988
  • Un balcon à Florence, Actes Sud, 1992

Ouvrages en langue italienne[modifier | modifier le code]

  • Il tappeto verde, 1941
  • Via de' magazzini, 1941
  • Le amiche, 1943
  • Il quartiere, 1943
  • Cronaca familiare, 1947
  • Cronache di poveri amanti, 1947
  • Diario sentimentale, 1947
  • Un eroe del nostro tempo, 1947
  • Le ragazze di San Frediano, 1949
  • La domenica della povera gente, 1952
  • Lungo viaggio di natale, 1954
  • Metello, 1955
  • Lo scialo, 1960
  • La costanza della ragione, 1963
  • Allegoria e derisione, 1966
  • La mia città ha trent'anni, 1967
  • Il mantello di Natascia, 1985

Filmographie et adaptations[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]