Varda Étienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Varda Etienne)
Varda Étienne
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (47 ans)
Nationalité
Activité

Varda Étienne née le est une animatrice culturelle et une auteure québécoise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle a commencé sa carrière en 1996 lorsqu'elle est devenue VJ à MusiquePlus, notamment comme nouvelle animatrice de l'émission Bouge de là.

Elle a coanimé avec Érick Rémy le Showbiz Chaud sur les ondes du 98,5 FM à Montréal mais fut remerciée à la fin de la saison 2005-2006.

Auparavant, elle a coanimé l'émission du retour à la maison avec Gilles Proulx qu'elle a quitté après que celui-ci a fait une remarque sur les prothèses mammaires de Marie-Chantal Toupin et le manque de talent de la chanteuse [1].

Travaillant en 2006 sur un projet de télé-série avec Fabienne Larouche, elle collabore aussi sporadiquement avec Éric Salvail à l'émission On n'a pas toute la soirée.

Elle a aussi une chronique à l'émission culturelle estivale « Sucré-Salé » sur les ondes de TVA.

Elle fut impliquée dans une controverse à la suite d'un sketch dénigrant les Français (allusions à leur hygiène, leur propreté). L'affaire fit grand bruit et fut reprise autant par la presse anglophone que francophone. C'est seulement après une mobilisation forte de la communauté française expatriée et de nombreuses plaintes au CRTC que TVA, Éric Salvail et Varda Étienne présentèrent leurs excuses.

Elle a aussi eu une chronique à l'émission du matin sur les ondes de KYK 95,7 FM à Chicoutimi jusqu'en 2007.

Depuis, Varda s'est mise à l'écriture. Elle a tout d'abord écrit Maudite folle qui décrit sa vie de tous les jours aux prises avec la bipolarité puis s'est tournée vers la fiction en publiant le premier tome de Femmes de gangsters, décrivant la vie des femmes dans le milieu du crime organisé, en .

Elle est présentement à la rédaction du tome II qui est sorti en automne 2011.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maudite Folle, Les Intouchables, 2009
  • Femmes de gangsters, tome I, 2011
  • Femmes de gangsters, tome II, 2011
  • Les hauts et les bas d’une famille reconstituée, 2016