Varangue (marine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Varangue.
Varrangues (non blanchi), Hermione (2014)

Une varangue est une des pièces de charpente d'un bateau, servant, dans les fonds, de liaison transversale entre la quille et les membrures. Sur les grands navires elle s'assemblent avec les genoux et les alonges pour former les couples. Des anguillers sont pratiqués au pied des varangues pour faciliter l'écoulement d'eau le long de la quille. Une varangue est dite « acculée », lorsque l'extrémité de cette pièce s'élève considérablement au-dessus du plan supérieur de la quille.

Dans la construction en métal des navires cargo, les varangues s'étendent jusqu'aux goussets de pied de membrure, et comportent des orifices de dimension suffisante pour laisser passer une personne. Des carlingues divisent les varangues[1].

La varangue est aussi appelée rable ou râble, terme usité surtout à propos de la marine de Loire[2].

Extrait de l'ouvrage de Louis Joseph Marie Achille Goujon, Des bois propres aux constructions navales, manuel à l'usage des agents forestiers et maritimes. de 1807, qui « figurent les bois sur pied, sous les différentes formes qu'ils ont reçu de la nature, qui les rendent propres à l'usage de la marine »[3].

Étymologie[modifier | modifier le code]

De l'ancien normand varengue, warengue, vrangue d'abord attesté dans les documents et les comptes du Clos des Galées de Rouen dès 1379. Il procède de l'ancien scandinave *vrang « courbe, varangue d'un bateau », non attesté, mais qui se poursuit sous les formes suédoises (dialectale) vrang, l'islandais röng, le féroien rong et le moyen anglais wrang (XIIIe siècle).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dominique Paulet et Dominique Presles, Architecture navale, connaissance et pratique [détail des éditions]
  2. Rable, dictionnaire fluviatil & batelier
  3. Louis Joseph Marie Achille Goujon. Des bois propres aux constructions navales, manuel à l'usage des agents forestiers et maritimes. 1807. Lire en ligne