Vango

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vango
Auteur Timothée de Fombelle
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman jeunesse, aventure
Version originale
Langue Français
Date de parution 20102011
Version française
Éditeur Gallimard jeunesse

Vango est une suite romanesque de deux romans pour la jeunesse écrits par Timothée de Fombelle.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Vango Romano : jeune homme de 4 ans, qui va grandir au long du roman. Poursuivi pour un crime qu'il n'a pas commis, il est obligé de s'échapper. Police française, trafiquant d’arme, espions russes..., tous le cherchent. Mais Vango ne sait rien de lui. Qui est-il ? D'où vient-il ? Who asked?
  • Hugo Eckener : à la tête de l'entreprise de dirigeables Zeppelin, il réalise le premier et seul tour du monde en Zeppelin de l'histoire. Il est profondément anti-nazi. Ce personnage a vraiment existé et a joué à peu près le même rôle dans la réalité.
  • Ethel : Jeune écossaise amoureuse de Vango depuis le tour du monde en Zeppelin durant lequel ils se sont rencontrés, cinq ans avant le début de l'intrigue. Elle tente de le retrouver et de le sauver. Son frère, Paul est officier aviateur dans l’armée de l’air. Leurs parents sont morts dans un avion lorsqu'ils étaient jeunes, ce qui fait d'eux des héritiers d'un château et d'une grande fortune.
  • La Taupe : jeune adolescente bourgeoise juive. Elle passe sa vie sur les toits de Paris, en raison de sa claustrophobie. Ses parents sont très peu présents, et l'ignorent depuis toute petite. Elle a rencontré Vango une nuit sur la tour Eiffel.
  • Avignon : policier adjoint du commissaire Boulard, il est en vérité espion pour le compte de Voloï Viktor.
  • Voloï Viktor/Mme Victoria  : trafiquant d'armes recherché par toutes les polices du monde, il change très souvent de nom et est très influent. Il traque impitoyablement le monastère de Zefiro, la seule personne à l’avoir trahi.
  • Le père Jean: Mentor de Vango, il travaillait au séminaire des carmes. Il meurt la veille avant que Vango devienne prêtre. Vango est accusé de l'avoir tué.
  • le Père Zefiro : Prêtre médecin sur les champs de bataille de 1914, il rencontre un Allemand, un Anglais et un Italien. Le groupe violette est née. Plus tard il s’engage comme confesseur du plus grand trafiquant d’arme, Voloï Victor recherché par la police et indique son emplacement exact pour sa capture aux forces françaises. La capture est ratée, Voloï s’enfuit et la tête de Zefiro est mise à prix. Zefiro s’enfuit à Rome, au Vatican pour voir le Pape. 3 jours plus tard, le prêtre Zefiro meurt pour le commun des mortels. En vérité, ce sont des os achetés au Muséum d’histoire naturelle qui ont été déposés dans le cercueil. Zefiro est loin, il a fondé un monastère, quelque part, invisible au monde, qui recueille des hommes comme lui, qui pour rester en vie, ont fait croire à leur mort.

Lieux visités[modifier | modifier le code]

  • Paris : la fuite de Vango commence sur les marches de Notre-Dame et la ville apparaît souvent dans l'histoire.
  • Île de Salina : Vango et Mademoiselle y échouent en 1918. C'est ici que grandira Vango, entre le ciel, les falaises, la mer et les oiseaux.
  • Alicudi : petite île désertique qui abrite le monastère secret de Zefiro.
  • Friedrichshafen : siège de l'entreprise Zeppelin.
  • Loch Ness : le château d'Ethel et son frère se trouve sur les rives du Loch Ness, à Everland plus précisément.
  • New York : en pleine construction des grands buildings, Zefiro et Vango poursuivent Voloï Viktor.
  • Moscou : Mademoiselle y est séquestrée avec la famille d'Andreï.
  • Île de Noirmoutier : Zefiro a été prêtre à l'abbaye de la Blanche durant de longues années, et Vango s'y réfugie pendant la guerre.
  • Lakehurst : base aéronavale où atterrissent le Hindenburg et le Zeppelin, aux États-Unis.

Critique littéraire[modifier | modifier le code]

  • « Assurément le meilleur de ce qui s'écrit aujourd'hui pour la jeunesse et pour tous les âges. » (Le Figaro littéraire, )[1]
  • « Tout le plaisir est là, dans cette effervescence d'un récit minutieusement bâti, pièce après pièce, dans cette énergie d'une plume aussi claire que vive, cette générosité de l'imagination, ce bonheur évident de raconter. » (Télérama)[2]
  • « Une aventure trépidante qui séduira autant les ados que les parents. » (France Soir)

Liste des volumes[modifier | modifier le code]

  1. Entre ciel et terre, Paris, Gallimard Jeunesse, , 384 p. (ISBN 978-2-07-065589-2)[3]
  2. Un prince sans royaume, Paris, Gallimard Jeunesse, , 400 p. (ISBN 978-2-07-063891-8)[4]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Prix des Mordus du polar des bibliothèques de la ville de Paris
  • 2012 : Prix Ado-Lisant
  • 2012 : (international) « Honour List »[5] de l' IBBY pour Vango

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Vango », sur le Figaro, (consulté le )
  2. « Vango », sur Télérama, (consulté le )
  3. « Vango : entre ciel et terre », sur Timothée de Fombelle (consulté le )
  4. « Vango : un prince sans royaume », sur Timothée de Fombelle (consulté le )
  5. « Honour List » 2012, sur le site officiel ibby.org.