Vanessa Seward

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vanessa Seward par Pierre Bailly, 2016.

Vanessa Seward, née en 1969 à Buenos Aires, est une créatrice de mode française.

Formation et débuts[modifier | modifier le code]

Née à Buenos Aires en 1969, Vanessa Seward a grandi à Londres et à Paris[1]. Son père, un diplomate argentin, fait office de conseiller économique[2]. Sa mère est issue de la bourgeoisie anglaise[2]. Après sa formation au Studio Berçot, elle intègre l’équipe de Karl Lagerfeld chez Chanel en 1993 puis celle de Tom Ford chez Yves Saint Laurent en 2000. Elle rejoint la maison de couture de Loris Azzaro en 2002. La maison était alors en sommeil ; Vanessa Seward la relance et la fait distribuer dans le monde entier[3]. Elle habille entre autres Natalie Portman, Nicole Kidman, Kristen Stewart ou Marisa Berenson. Elle quitte Azzaro en 2011[4] et devient styliste indépendante. Depuis 2012, elle collabore avec la marque de prêt-à-porter A.P.C. et propose une collection capsule à chaque saison, avant de prendre la décision de créer une marque à son nom.

Lancement de la marque[modifier | modifier le code]

Logo de la marque Vanessa Seward

En 2014, Vanessa Seward lance sa propre marque avec le soutien d’A.P.C. et de son fondateur, Jean Touitou[5]. Un défilé organisé pendant la Fashion Week de Paris au Mona Bismarck American Center présente sa première collection, pour l’Automne-Hiver 2015.

Il s’agit d’une marque de prêt-à-porter haut de gamme. Son objectif est de rendre accessible sa vision du luxe, empruntée aux années 1970[6], et de définir une féminité classique[7] et exacerbée[8]. Elle propose par exemple des jeans brodés aux noms de ses clientes[9]. « Les années 1970 me fascinent car elles ne vieillissent pas. Les femmes étaient à la fois fortes et sensuelles, élégantes sans être à la mode. Cet équilibre n'a jamais été atteint depuis »[10].

Au cours de l’année 2015, deux boutiques Vanessa Seward ouvrent à Paris, l’une au 10, rue d’Alger (Paris Ier) et l’autre au 7, boulevard des Filles-du-Calvaire (Paris IIIème), ainsi qu’une boutique en ligne. Une troisième et une quatrième boutiques Vanessa Seward ouvrent au cours de l'année 2016, au 171, boulevard Saint-Germain (Paris VIème) et à Melrose Place, Los Angeles.[11]. Début 2017, une cinquième boutique Vanessa Seward ouvre ses portes à Londres. L'aménagement intérieur des boutiques est confié à l'architecte Laurent Deroo.

Projets parallèles[modifier | modifier le code]

Au cinéma elle apporte son concours aux films de Valérie Donzelli (Main dans la main) ou Siegrid Alnoy[12] (Miroir mon amour), créant des costumes pour Valérie Lemercier, Aurore Clément ou Fanny Ardant. Elle dessine en 2012 une collection de bijoux pour Swarovski[13]. Elle signe les costumes de la comédie musicale "Les Parapluies de Cherbourg" au Théâtre du Châtelet[14].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Vanessa Seward est mariée au compositeur et producteur Bertrand Burgalat, patron du label Tricatel[2]. Ce dernier participe à la conception de l'environnement musical de la marque[15]. Ils habitent dans le quartier des Batignolles, à Paris, avec leur fille Jacqueline.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Vanessa Seward », sur annuaire-createurs.fr,
  2. a, b et c « Vanessa Seward, au coup par coudre », sur next.liberation.fr,
  3. « Vanessa Seward quitte Azzaro », sur vogue.fr,
  4. « Vanessa Seward : La directrice artistique d'Azzaro tire sa révérence... », sur purepeople.com,
  5. « Vanessa Seward lance sa propre marque », sur lemonde.fr,
  6. « Fashion Week : Vanessa Seward, épisode deux », sur lesechos.fr,
  7. « La bourgeoise redevient un objet de désir », sur madame.lefigaro.fr,
  8. « La parisienne scintillante de Vanessa Seward », sur elle.fr,
  9. « Vanessa Seward ou le charme discret de la bourgeoisie », sur numero.com,
  10. « Vanessa Seward : "Le vêtement m'a aidée à avoir confiance en moi" », sur lexpress.fr,
  11. « Vanessa Seward lance sa marque », sur elle.fr, (consulté le 3 février 2016)
  12. « Miroir mon amour », sur arte.tv
  13. (en) « Swarovski's new talent : guest designers Vanessa Seward and Stefano Poletti », sur elle.com,
  14. « Les Parapluies de Cherbourg », sur chatelet-theatre.com
  15. « News / Vanessa Seward », sur vanessaseward.com

Lien externe[modifier | modifier le code]