Vanessa Feuillatte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Vanessa Feuillatte
Vanessa Feuillatte dans le rôle d'Esmeralda.jpg
Portrait de Vanessa Feuillatte, première danseuse à l'Opéra national de Bordeaux.
Fonctions
Première Danseuse
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (37 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Parentèle

Vanessa Feuillatte née à Paris le [1],[2], est une danseuse, artiste et interprète française. Première danseuse de l’Opéra National de Bordeaux, ambassadrice pour des associations caritatives et entrepreneuse, elle est aussi la petite nièce de Nicolas Feuillatte, fondateur et ambassadeur de la marque de champagne Nicolas Feuillatte[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

C’est à l’âge de 3 ans que Vanessa se prend de passion pour la danse. Elle se forme à l'Institut Janine Stanlowa à Paris puis à l'École de danse de l'Opéra national de Paris, sous la direction de Francesca Zumbo, Christiane Vlassi, Claude Bessy, Atilio Labis[4]... Elle passe ses vacances dans la maison familiale proche du Cap Ferret, au Canon. Elle y côtoie Benjamin Millepied, son voisin et ami[3]. Ils partagent, entre autres, une passion commune : la danse. En 2000, Vanessa Feuillatte auditionne pour le Royal Ballet de Londres[5]. La même année, Benjamin Millepied lui propose de l'accompagner aux États-Unis.

Passionnée par les arts de la scène, Vanessa prend régulièrement des cours de théâtre et son coeur balance quant aux choix de ses études supérieures. À l'obtention de son baccalauréat, en 2002, Vanessa Feuillatte auditionne pour le ballet de l'Opéra national de Bordeaux et est parallèlement admise aux Cours Florent[3]. C'est finalement sa passion pour la danse qui l’emporte, lorsqu’elle fait le choix d'intégrer la troupe bordelaise en 2004.

En , Vanessa Feuillatte est nommée première danseuse de l'Opéra national de Bordeaux au cours de la représentation du ballet Casse-Noisette, sous la direction de Charles Jude[4],[6].

Sa carrière de danseuse[modifier | modifier le code]

Au sein du Ballet de l’Opéra national de Bordeaux, elle danse sur scène les chorégraphies de Charles Jude : Juliette dans Roméo et Juliette, le rôle-titre dans Giselle, Swanie dans Coppélia, Aurore dans La Belle au bois dormant, Cupidon dans Don Quichotte, Marie dans Casse-Noisette, le Pas de 3 dans Le Lac des cygnes, Les Strophes sur une musique d'Henri Dutilleux, Balanchine, quatre époques et Le Tricorne ; Noces de Bronislava Nijinska, Le Sacre du printemps de Léonide Massine, Zatoïchi de Carlotta Ikeda, Le Messie, Carmina Burana, Chopin Numero Uno, Ariel dans La Tempête de Mauricio Wainrot, Tétris d’Anthony Egéa, Petite Mort de Jiří Kylián, Terpsichore dans Apollon et Sanguin dans Les Quatre Tempéraments (lors d’une soirée dédiée à George Balanchine et son œuvre en ), mais aussi Suite en blanc de Serge Lifar, Aureole de Paul Taylor, Adagietto d’Oscar Araïz, In the Middle, Somewhat Elevated de William Forsythe, Minus 16 d’Ohad Naharin , La Vie parisienne de Kader Attou, La Fille mal gardée de Frederick Ashton[4],[7],[8],[9],[10],[11].

En tournée avec le Ballet de l'Opéra national de Bordeaux, Vanessa Feuillatte danse Suite en blanc de Serge Lifar au Théâtre de Saint-Pétersbourg (Russie), au Festival de Groningen (Pays-Bas), en Italie et en Espagne ; Le Spectre de la rose au Festival de Grenade (Espagne) ; Giselle en Italie ; Don Quichotte à Lyon ; Le Messie de Mauricio Wainrot en Espagne ; Coppélia en Espagne et à La Fenice de Venise (Italie[4]).

Vanessa Feuillatte participe aux créations de Au-delà des grands espaces d'Hamid Ben Mahi, Just Before Now de Xenia West, La danse peut-elle résister ? une "re-création" de Jean-Claude Gallotta, B comme... de Nicolas Le Riche[4].

Sur la saison 2018/2019 de l'Opéra National de Bordeaux, Vanessa Feuillatte danse la création Paz de la Jolla de Justin Peck[12], La Stravaganza d'Angelin Preljocaj[12], La Fille mal gardée de Sir Frederick Ashton, Notre-Dame de Paris de Roland Petit.

Durant l'hiver 2019, Vanessa danse sur deux des créations contemporaines Les Grands Chorégraphes du XXIe siècle : Ghost de Angelin Preljocaj sur Cacti de Alexander Ekman[13]. Elle interprète Cendrillon dans le ballet éponyme de David Bintley, créé pour le Birmigham Royal Ballet[14].

Sur la saison 2020/2021, sous la direction de Eric Quillere, Vanessa Feuillatte a interprété le rôle de la ballerine dans In the Night et Le concert de Jerome Robbins, Celestial de Garrett Smith, Step lightly de Sol León et Paul Lightfoot, le rôle titre de La Sylphide de August Bournonville à l’Opéra National de Bordeaux et au palais des festivals (à Cannes).

En 2022, Vanessa Feuillatte danse la nouvelle et dernière création chorégraphique "Mythologies[15]" d' Angelin Preljocaj, sur les musiques de Thomas Bangalter.

En 2017, Vanessa Feuillatte signe sa première chorégraphie originale, le pas de deux Eight Hours[16].

Cinéma[modifier | modifier le code]

En plus d’une carrière de danseuse, Vanessa Feuillatte est interprète.

Elle a eu un rôle dans « Coup de chaud[3] » de Raphaël Jacoulot avec Jean Pierre Darroussin, dans le téléfilm « Mongeville » aux côtés de Francis Perrin, dans le film « L’enfant que je n’attendais pas » de Bruno Garcia.

Vanessa occupe le rôle central de l’épisode « RACONTE - danseuse étoile » du Gang des chocolatines[17].

Le groupe Odezenne - Pouchkine a fait appel à elle pour danser dans l’un de leur clip[18].

Entreprenariat[modifier | modifier le code]

Vanessa Feuillatte est ambassadrice de deux académies de danse éponymes, dans la région bordelaise, sur la commune de Bordeaux et du Bouscat [5],[19],[20],[21]. Dirigée par son Mari, David Charbit, elle participe activement à son développement. Parallèlement, elle développe une marque de vêtements, proposant une déclinaison de justaucorps aux couleurs vives. Vanessa a été égérie pour la marque Jane de Boy et mannequin junior pour Sonia Rykiel.

Vanessa Feuillatte est mère de trois enfants. Elle est une des rares danseuses à avoir eu des grossesses durant sa carrière professionnelle[22],[6].

Ambassadrice[modifier | modifier le code]

Vanessa Feuillatte souhaite, par son image de première danseuse et la notoriété qu’elle en requiert, venir en aide aux personnes dans le besoin.

En 2018, elle fonde l’association Cœur d'Étoile[23]. Celle-ci a pour but la promotion et le rayonnement de la chorégraphie et de la danse, afin d’en faire un vecteur artistique d’inclusion culturel, social et professionnel.

Elle est aussi marraine pour l’association Aladin, Les fées bleues, la Fondation Ronald Mc Donald, Habitat et humanisme, l’Établissement Français du Sang. Vanessa Feuillatte a aussi été ambassadrice de l’Opéra National de Bordeaux, pour les 10 ans de l’intercontinental de Bordeaux, aux côtés d’Alain Juppé, Gordon Ramsay et Michel Ohayon.

En 2019, Vanessa Feuillatte a été le visage bordelais de la semaine des droits des femmes de la ville de Bordeaux[24],[25]. Elle est ambassadrice de la marque Ballet Rosa en France depuis .

En , Vanessa Feuillatte est marraine de l'événement Mon sang pour les autres[26], grande collecte organisée par l'EFS et le Rotary Club de Bordeaux - Nouvelle Aquitaine. La même année, Vanessa Feuillatte est la première marraine du festival Dansons sur les quais de la ville de Bordeaux, festival organisé par l'association Danse avec nous[27].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Vanessa Feuillatte est trois fois récompensée de la médaille d'or au concours du Chausson d'Or, en 1999, 2000 et 2001.

En 2020, elle est nommée lauréate des 40 Femmes Forbes France 2020[28] (femmes les plus inspirantes)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Vanessa Feuillatte, le parcours d’une danseuse », sur https://www.skilbill.com,
  2. « Vanessa Feuillatte : masterclass Danse Classique », sur www.skilbill.com
  3. a b c et d Patrick Olaya (photogr. David Charbit), « Vanessa Feuillatte, première danseuse de l'Opéra national de Bordeaux. Entre danse et confidences », Gens d'Ici - éditions Vents Salés, Vents Salés,‎ , p. 41
  4. a b c d et e Philippe Cloutet (photogr. Sigrid Colomyès), « Nominations au Ballet de l'Opéra national de Bordeaux », sur http://www.aquitaineonline.com,
  5. a et b Martine Crespin, « Vous avez dit classique ? », Bordeaux Madame,‎ décembre 2017 / janvier 2018 / février 2018, p. 32 (ISSN 1638-7740)
  6. a et b Caroline Fruhauf, « Le quotidien de Vanessa Feuillatte, première danseuse à l’Opéra National de Bordeaux et mère de famille », sur www.francetvinfo.fr, France 3 / Culturebox,
  7. « La Fille Mal Gardée... savoir se rouler dans la paille ! », sur www.lenombrilduvicomte.wordpress.com,
  8. Nathalie Gellibert, « "La Fille mal gardée" une pantomime bucolique "so british" », sur kulte-infos.fr,
  9. Mickaël Bosredon, « Le ballet «La fille mal gardée», le «cadeau de Noël» de l'Opéra », 20 Minutes - édition de Bordeaux,‎ (ISSN 1768-1391, lire en ligne)
  10. « "La Fille mal gardée", du grand ballet classique comme on en voit rarement », CNews Bordeaux 7,‎ (ISSN 2606-0086)
  11. Jean-Marc Jacquin, « 16 décembre 2018 : La Fille mal gardée (Frederick Ashton) au Grand Théâtre de Bordeaux », sur dansomanie.net,
  12. a et b « Quatre Tendances, 7ème édition au Grand-Théâtre de Bordeaux », sur dansomanie.net,
  13. « Soirée McGregor/Preljocaj/Ekman – Ballet de l’Opéra de Bordeaux | Danses avec la plume – L'actualité de la danse » (consulté le )
  14. Martine Crespin, « Vanessa Feuillatte Carnets de Ballets », Luxury in Bordeaux,‎ , p. 16-17
  15. « Mythologies | @operabordeaux », sur www.opera-bordeaux.com (consulté le )
  16. « Le Ballet de Poche... danser au pluriel », sur www.lenombrilduvicomte.wordpress.com,
  17. « Bordeaux : la danseuse Vanessa Feuillatte dans le Gang des chocolatines », Sud-Ouest,‎ , p. 13 (ISSN 1760-6454, lire en ligne)
  18. « Odezenne - Pouchkine - Clip Officiel » (consulté le )
  19. Pierre Pech (photogr. Pierre Pech), « Les petits rats ont leur académie », Sud Ouest,‎ (ISSN 1760-6454, lire en ligne)
  20. Olivier Delhoumeau (photogr. Olivier Delhoumeau), « Si la danse m'était contée », Sud Ouest,‎ , p. 20 c (ISSN 1760-6454, lire en ligne)
  21. « Du Modern Jazz Académique », Magazine Elle,‎ , p. 134 (ISSN 0013-6298)
  22. « Vanessa Feuillatte », sur www.lesequilibristes.com,
  23. Benoît Lasserre (photogr. Guillaume Bonnaud), « Vanessa Feuillatte, pirouettes bordelaises », BDX, Sapeso (Sud-Ouest),‎ automne-hiver 2018, p. 8,9,10,11,12 (ISSN 1760-6454)
  24. « Agenda : Semaine des Droits des Femmes du 04 au 10 mars 2019 », sur www.bordeaux.fr,
  25. « Vanessa Feuillatte, maman et première danseuse du ballet de l’Opéra de Bordeaux », sur bordeaux-replay.fr,
  26. « Bordeaux : une grande collecte de sang lancée cette semaine », sur sudouest.fr, Quotidien (consulté le )
  27. « Dansons sur les quais de Bordeaux », sur lagranderadio.fr,
  28. « Vanessa Feuillatte, 1ère Danseuse À L'Opéra De Bordeaux », sur Forbes France, (consulté le )