Vanessa Burggraf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Burggraf.
Vanessa Burggraf
image illustrative de l’article Vanessa Burggraf

Naissance (46 ans)
Mulhouse (Haut-Rhin), France
Nationalité Française
Profession Journaliste
Spécialité Présentatrice de journal, animatrice de télévision
Autres activités Chroniqueuse de télévision
Médias
Média principal Télévision
Pays France
Télévision On n'est pas couché (2016-2017)
(France 2)
Fonction Présentatrice de télévision, chroniqueuse de télévision

Vanessa Burggraf, née le à Mulhouse (Haut-Rhin), est une journaliste et présentatrice de télévision française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille, formation et débuts[modifier | modifier le code]

Vanessa Burggraf est issue d'une famille de trois enfants. Son frère, Steve Burggraf, est cofondateur de la chaîne de restauration Big Fernand ; sa sœur travaille dans la finance[1].

Diplômée d'un DEA de lettres[2] et d'un DESS de communication politique et sociale[3] portant sur « l'émergence des contestations au sein du RPR »[4] obtenu à Paris 1 Panthéon-Sorbonne en 1996, elle commence sa carrière comme stagiaire dans l'émission Thé ou Café de Catherine Ceylac[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Après un passage sur Bloomberg TV[1] où elle présente les journaux télévisés sur l'actualité économique[4], Vanessa Burggraf est reporter avant de présenter les journaux et les éditions spéciales de TV5 Monde.

En 2006, à la suite de la création de France 24, elle rejoint la chaîne pour présenter les journaux du matin, de midi et de l'après-midi[2]. Elle présente du lundi au vendredi Paris Direct de 18 à 19 h (heure de Paris)[2].

De 2012 à 2016, elle anime également sur France 24 du lundi au jeudi l'émission Le Débat, de 19 h 10 à 20 h[5].

En 2016, l'animateur Laurent Ruquier la choisit pour remplacer Léa Salamé comme chroniqueuse dans l'émission On n'est pas couché sur France 2 à partir du 27 août[6]. Fin mars 2017, la presse se fait l'écho qu'elle pourrait être remplacée à la fin de la saison[7],[8],[9] du fait de mauvaises audiences et de polémiques[7],[10],[11],[12], mais le 17 avril, Laurent Ruquier la confirme pour une seconde saison, en duo avec Yann Moix[13]. Finalement, le , Vanessa Burggraf annonce dans les colonnes du journal Le Parisien[14] qu'elle quitte l'émission pour retourner sur France 24 en tant que directrice de la rédaction francophone[15],[16]. Son poste de chroniqueuse à ONPC est repris par Christine Angot[17].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Vanessa Burggraf est mère de deux filles[1].

Polémiques[modifier | modifier le code]

Le , à l'occasion de la présentation du film Monsieur et Madame Adelman de Nicolas Bedos dans l'émission On n'est pas couché, Vanessa Burggraf dit que l'enfant du couple éponyme « est autiste ? Non, il est décevant, il n'est pas très en forme, il est juste con... », ce qui déclenche des réactions outrées de parents d'autistes[18],[19],[7].

Dans cette même émission, la chroniqueuse est prise d'un fou rire à la suite d'un lapsus face à Philippe Poutou, candidat à l’élection présidentielle représentant le Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), parlant des licenciements chez les ouvriers[7]. La scène est jugée méprisante par de nombreux internautes et commentateurs[20],[a]. Le , invitée sur le plateau de l'émission Quotidien présentée par Yann Barthès, la journaliste revient sur la polémique, évoque des « maladresses » et présente ses excuses[21], indiquant notamment qu'elle a « mal vécu » les critiques formulées à son encontre[22].

Dans l'émission du , la chroniqueuse attaque l'ancienne ministre de l’Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, sur sa prétendue « réforme de l'orthographe », alors que celle-ci date de 1990 (elle était peu enseignée avant 2016, date à laquelle les éditeurs de manuels scolaires l'ont prise en compte, mais sans consigne du ministère[23]). Vanessa Burggraf a par ailleurs multiplié les approximations et les intox lors de cette confrontation, se faisant le relais de ce que ses détracteurs ont qualifié de « fake news »[24],[25]. Le quotidien Libération rappelle que l'ex-ministre avait pris le temps de démentir ces fausses informations dans le livre pour lequel la chaîne de télévision l'avait invitée. Dans un article sur son site, la chaîne LCI récapitule et dément ces rumeurs, affirmant « qu'elles émanent d'approximations, de malveillances de la fachosphère ou de pures inventions, qu'elles concernent sa vie privée, ses origines, ou son activité de ministre »[26].

Dans l'émission du , la journaliste accuse à tort Ségolène Royal d'avoir salarié un de ses enfants lorsqu'elle était candidate à l'élection présidentielle de 2007, l’ancienne ministre de l’Environnement lui rétorquant que son fils « a fait ça bénévolement »[27],[28],[29].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pour Éloïse Lenesley, journaliste au Figaro : « S'y reprenant plusieurs fois, s'enlisant dans un fou rire incontrôlable qui eut tôt fait de contaminer Laurent Ruquier et les invités de l'émission, [Vanessa Burggraf] incarnait à elle seule, sans même en avoir conscience, ce décalage pernicieux, embarrassant, mêlé de mépris de classe, qui sépare une certaine caste médiatique de la France périphérique, celle qui se trouve de l'autre côté de l'écran, et qui sait ce que c'est, de se faire lourder sans espoir de se recaser. Philippe Poutou sait. Il se bat pour éviter la liquidation de son usine et sauver les emplois de ses collègues ». Source : « Philippe Poutou chez Ruquier : la condescendance de la bobocratie médiatique », sur Le Figaro.fr, (consulté le 10 mars 2017)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Raphaël Porier, « Le portrait de la semaine : Vanessa Burggraf, en pleine lumière » sur Le Parisien.fr, 28 août 2016.
  2. a, b et c Jérôme Lefilliâtre, « Vanessa Burggraf, le pari de Ruquier », Libération.fr, 30 mai 2016.
  3. « Qui est Vanessa Burggraf, pressentie pour succéder à Léa Salamé dans "ONPC" », sur Le Huffington Post.fr, .
  4. a et b Alexandre Le Drollec, « "ONPC" : Dix choses à savoir sur Vanessa Burggraf », L'Obs.com, 31 mai 2016.
  5. Romain Delacroix, « France 24 : Les adieux touchants de Vanessa Burggraf qui succède à Léa Salamé à ONPC », Télé 2 semaines.fr, 12 juillet 2016.
  6. Hélène Bry, « "On n'est pas couché" : Ruquier choisit Vanessa Burggraf pour remplacer Léa Salamé », sur Le Parisien.fr, .
  7. a, b, c et d « ONPC Vanessa Burggraf sur la sellette, sa remplaçante pourrait être…  », Luca Andreolli, VSD.fr, 24 mars 2017.
  8. « ONPC : Vanessa Burggraf bientôt virée de l'émission ? », Orange.fr, 25 mars 2017.
  9. « Vanessa Burggraf remplacée dans "On n’est pas couché" ? », La Libre.be, 28 mars 2017.
  10. « ONPC : vif échange entre Jean-Luc Mélenchon et Vanessa Burggraf », Le Parisien.fr, 11 septembre 2016.
  11. « Altercation musclée entre Vanessa Burggraf et Christine Okrent dans ONPC », Ruth Nabet, VSD.fr, 23 octobre 2016.
  12. « Clash entre Rama Yade et Vanessa Burggraf sur le plateau d'ONPC », VSD.fr, 29 janvier 2017.
  13. « ONPC : Laurent Ruquier annonce une nouvelle saison avec Vanessa Burggraf et Yann Moix », 20 minutes.fr, 17 avril 2017.
  14. « Vanessa Burggraf quitte "On n'est pas couché" », Le Parisien.fr, 6 juillet 2017.
  15. « Vanessa Burggraf quitte "On n’est pas couché" », 20 minutes.fr, 6 juillet 2017.
  16. « Vanessa Burggraf quitte On n’est pas couché », Sarah Lecoeuvre, Le Figaro.fr, 6 juillet 2017.
  17. « On n’est pas couché : Christine Angot remplace Vanessa Burggraf », Émilie Geffray, Le Figaro.fr, 13 juillet 2017.
  18. « Les associations d'autisme furieuses contre Vanessa Burggraf après ses propos dans "ONPC" », The Huffington Post.fr.
  19. « Pour Vanessa Burggraf, "autiste" et "con", c'est pareil », Deborah Laurent, 7sur7.be, 2 mars 2017.
  20. « Fou rire dans « On n’est pas couché » : Philippe Poutou avait-il intérêt à y aller ? », Luc Vinogradoff, Le Monde.fr, 27 février 2017.
  21. « Vanessa Burggraf (On n’est pas couché) : "J’en ai pris plein la gueule" », Damien Mercereau, Le Figaro.fr, 29 mars 2017.
  22. « Vanessa Burggraf : "Je m'en suis pris plein la gueule" », Pierre Dezeraud, Ozap.com, 29 mars 2017.
  23. « Réforme de l'orthographe : la polémique entre Najat Vallaud-Belkacem et la chroniqueuse Vanessa Burggraf en trois actes », francetvinfo.fr, 22 mai 2017.
  24. Pauline Moullot, « Les 4 intox de Vanessa Burggraf à "On n'est pas couché" », sur Libération.fr, .
  25. « Najat Vallaud-Belkacem à Vanessa Burggraf : "Vous êtes journaliste et vous tombez dans la fake news" », Florian Guadalupe, Ozap.com, 21 mai 2017.
  26. « Najat Vallaud-Belkacem et les "fake news" ou l'histoire vraie d'une (ex-)ministre qui a cumulé les rumeurs », Audrey LeGuellec, LCI.fr (consulté le 4 juin 2017).
  27. « "ONPC" : Vanessa Burgraff attaque Ségolène Royal et se prend un cinglant retour de bâton », 20 minutes.fr, 4 juin 2017.
  28. « Vanessa Burgraff se fait recadrer par Ségolène Royal », Ouest-France.fr, 4 juin 2017.
  29. « ONPC : Ségolène Royal recadre Vanessa Burggraf sur l'emploi de son fils », Le Parisien.fr, 4 juin 2017.