Valorant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Valorant

Développeur
Éditeur
Réalisateur
Andy Ho
David Nottingham
Joe Ziegler
Compositeur
Jesse Harlin
Producteur
Anna Donlon
John Goscicki

Début du projet
Date de sortie

INT :

Genre
Mode de jeu
Plate-forme

Langue
Moteur
Version
7.12 (05/12/2023)

Évaluation
PEGI 16 (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Valorant (stylisé VALORANT) est un jeu vidéo free-to-play de tir à la première personne en multijoueur développé et édité par Riot Games et sorti le .

Développement[modifier | modifier le code]

Le jeu, dont le développement commence en 2014[1], est annoncé pour la première fois sous le nom de code Project A en [2]. Il a d'abord été annoncé pour être publié sur Windows durant l'été 2020, sans aucun portage sur console et macOS confirmé, et sa phase de bêta fermée a débuté le [3]. Il s'agit du premier jeu développé par Riot Games dans le genre[4], et il est finalement sorti en version finale le [5].

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Modes de jeu[modifier | modifier le code]

Non classé[modifier | modifier le code]

Dans le mode de jeu principal, deux équipes de cinq joueurs s'affrontent et les agents utilisent des crédits pour acheter des compétences uniques, des armes et des boucliers. Une équipe est en attaque et une est en défense : l'équipe attaquante dispose d'une bombe qu'elle doit poser sur un site. Si elle parvient à être posée et qu'elle explose au bout d'un chronomètre, ou qu'ils tuent tous les défenseurs, les attaquants gagnent un point. En revanche, si l'équipe en défense réussit à désamorcer la bombe, à tuer tous les attaquants avant qu'ils ne posent la bombe ou à empêcher les attaquants de planter la bombe, ce sont eux qui gagnent un point[6]. Au bout de douze rounds, les deux équipes échangent les rôles. Les attaquants deviennent défenseurs et inversement. Tandis que les crédits accumulés au cours des 12 premiers rounds sont réinitialisés pour repartir de zéro. La première équipe qui obtient treize points gagne la partie[1].

Compétition[modifier | modifier le code]

Le mode Compétition est le mode compétitif principal de Valorant. Il fonctionne de la même manière que le mode Non classé. Le joueur doit avoir atteint le niveau 20 sur son compte pour pouvoir jouer à ce mode. Il peut l'atteindre en jouant en Non classé ou d'autres modes de jeu. Par la suite, le joueur doit effectuer 5 parties de classement sur le mode Compétition. Au bout de ces 5 parties, le joueur sera classé sur un rang de départ, qui va de Fer 1 à Ascendant 1 au maximum. Selon ses performances et ses victoires ou défaites, le joueur pourra ainsi grimper ou chuter de rang.

Les périodes compétitives durent environ 6 mois. C'est une période de temps qui est appelée épisode dans le jeu. À la fin de chaque épisode, le rang de tous les joueurs est réinitialisé et tous les joueurs, quelque soit leur ancienneté ou leur classement précédent doivent effectuer de nouvelles parties de classement. Selon leur placement à l'épisode précédent, les joueurs commencent le nouvel épisode 3 à 4 rangs plus bas. Les épisodes sont sous-divisés en 3 actes de durée similaire. L'acte 1 débute à la sortie du nouvel épisode. Lors des actes 2 et 3, une partie de classement est nécessaire pour pouvoir regagner le rang auquel le joueur avait fini l'acte précédent[7].

Dans l'ordre décroissant, les rangs possibles sont :

  • Radiant
  • Immortel
  • Ascendant
  • Diamant
  • Platine
  • Or
  • Argent
  • Bronze
  • Fer

À l'exception du rang Radiant, tous les autres rangs sont sous-divisés en 3 rangs allant de 1 à 3.

Premier[modifier | modifier le code]

Le mode Premier est un autre mode de jeu compétitif. Il s'agit d'un mode tournoi où les joueurs forment leur propre équipe de 5 à 7 joueurs, accompagnés d'un entraîneur. Les équipes doivent jouer 1 à 2 matchs par semaine. L'objectif est de gagner un maximum de points, en gagnant des matchs, pour pouvoir jouer les playoffs et ainsi, remporter la compétition. Comme en compétitif, il y a plusieurs divisions, sous-divisant les joueurs selon leur niveau lors de la création du club :

  • Concurrent
  • Élite
  • Avancé
  • Intermédiaire
  • Débutant

À l'exception de la division Concurrent, toutes les autres divisions sont sous-divisés en 5 niveaux allant de 1 à 5[8]. Il y a également des restrictions régionales plus ou moins strictes selon la division.

Le mode Premier fera également la passerelle entre le jeu compétitif et la scène esport semi-professionnelle à partir de mi-2024. Les vainqueurs de la meilleur division sur ce mode auront l'occasion de jouer contre les moins bonnes équipes de deuxième division de leur région pour prendre leur place pour la partie de saison suivante.

Vélocité[modifier | modifier le code]

Le mode Vélocité (Swiftplay en anglais) est une alternative plus rapide au mode Non classé. Au lieu de parties en 13 manches gagnantes, il suffit de gagner 5 manches pour remporter la victoire, il n'y a également pas de prolongation en cas d'égalité à 4-4. L'économie est simplifiée.

Spike Rush[modifier | modifier le code]

Spike Rush est un mode de jeu alternatif. Il consiste en une partie beaucoup plus rapide, avec des armes aléatoires et en un maximum de sept manches[9].

Intensification[modifier | modifier le code]

Un autre mode de jeu proposant des parties plus courtes. Le principe est de déverrouiller de nouvelles armes au fur et à mesure de la partie, avec son équipe. Chaque élimination fait progresser l'équipe d'un niveau, entraînant un changement dans les armes assignées aux joueurs[10]. La première équipe à terminer le niveau 12 — ou, si aucune équipe n'a passé ce niveau après 10 minutes de jeu, celle qui a le plus progressé dans les niveaux — est déclarée vainqueur[11].

Combat à mort[modifier | modifier le code]

Un mode de jeu en chacun pour soi où l'agent joué est aléatoire ; le but n'est plus de poser ou de désamorcer une bombe, mais d'effectuer un maximum d'éliminations. Le premier joueur à obtenir 40 éliminations dans les 6 minutes imparties remporte la partie[12].

Combat à mort par équipe[modifier | modifier le code]

Combat à mort par équipe est le dernier mode de jeu sorti. Ce sont des parties de 9 minutes et 30 secondes découpées en 4 quart-temps sur des cartes exclusives à ce mode de jeu. Contrairement à Deathmatch, les 10 joueurs de la partie sont divisées en 2 équipes de 5, comme dans le mode normal. Cependant, il n'y a pas de bombe à poser ou à désamorcer. La victoire revient à l'équipe qui atteint les 100 éliminations en premier. Les achats ne se font qu'au début de chaque quart-temps et à chaque réapparition après avoir été éliminé. Des armes temporaires qui ne se rechargent pas, des orbes de récupération pour regagner des points de vie et de bouclier, ainsi que des orbes nécessaires pour charger la compétence ultime du personnage contrôlé apparaissent de manière aléatoire sur la carte. Les autres compétences de personnages sont elles simplement bloquées par un chronomètre[13].

Agents[modifier | modifier le code]

Dans Valorant, chaque joueur joue le rôle d'un « agent » aux compétences uniques[6]. 24 agents sont actuellement jouables dans Valorant et sont divisés en 4 catégories : duelliste, initiateur, contrôleur et sentinelle.

  • Duelliste : Des tireurs à vocation offensive avec une grande puissance de feu. Ce sont les tireurs les plus agressifs, faits pour éliminer les tireurs adverses. Contrairement aux autres classes, les duellistes doivent réaliser deux éliminations pour recharger leurs capacités, au lieu d'une période de temps.
  • Initiateur : Des tireurs à vocation offensive pouvant s'infiltrer sur des sites contestés. Ils sont capables de prendre de l'information dans des zones reculées et de rendre l'ennemi incapable de combattre pendant une courte période, permettant d'engager une offensive.
  • Contrôleur : Des tireurs à vocation défensive qui sont capables de brouiller la vue des ennemis, de prendre le contrôle d'une zone, de forcer l'ennemi à changer de position et d'entrer dans des petits espaces pour prendre l'avantage.
  • Sentinelle : Des tireurs à vocation défensive qui grâce à leurs capacités, peuvent apporter de l'information sur la présence ou l'absence d'ennemis dans des zones précises, défendre seuls une position délaissée et empêcher des attaques dans le dos ou sur les flancs.

Chacun de ces agents dispose de quatre capacités qui lui sont propres : une capacité unique qu’il obtient gratuitement à chaque tour, deux qu’il peut acheter grâce au système économique des parties (qu’il gardera plusieurs tours, jusqu’à ce qu’elles soient utilisées) et une capacité ultime qui doit être chargée au fur et à mesure des manches, en récupérant des orbes sur la carte, à l'aide d'éliminations effectuées ainsi que de diverses autres actions[14].

Agent Nom complet Rôle Sortie
Jett Sunwoo Han Duelliste Beta
Raze Tayane Alves Duelliste Beta
Breach Erik Torsten Initiateur Beta
Omen Inconnu Contrôleur Beta
Brimstone Liam Byrne Contrôleur Beta
Phoenix Jamie Adeyemi Duelliste Beta
Sage Ling Ying Wei Sentinelle Beta
Sova Sasha Novikov Initiateur Beta
Viper Sabine Callas Contrôleur Beta
Cypher Amir El Amari Sentinelle Beta
Reyna Zyanya Mandrogо́n Duelliste 1.0
Killjoy Klara Böhringer Sentinelle 1.05
Skye Kirra Foster Initiateur 1.11
Yoru Ryo Kiritani Dueliste 2.0
Astra Efia Danso Contrôleur 2.04
KAY/O Inconnu Initiateur 3.0
Chamber Vincent Fabron Sentinelle 3.10
Neon Tala Nicole Dimaapi Valdez Duelliste 4.0
Fade Hazal Eyletmez Initiateur 4.08
Harbor Varun Batra Contrôleur 5.08
Gekko Mateo Armendáriz De la Fuente Initiateur 6.04
Deadlock Iselin Sentinelle 7.0
Iso Li Zhao Yu Duelliste 7.09
Clove Contrôleur 8.05

Cartes[modifier | modifier le code]

Il existe actuellement neuf cartes aux caractéristiques uniques dans Valorant. Une dixième carte, Range, est spécifique au mode entraînement. Depuis la sortie de la huitième carte, Pearl, une rotation de cartes est ajoutée dans les modes Standard et Compétitif afin de garder le nombre de cartes disponibles à 7. Les cartes retirées de la rotation restent cependant disponibles dans les modes de jeu alternatifs et les parties personnalisées[15]. À partir de la 7.0 et de l'introduction du mode Combat à mort par équipe, de nouvelles cartes spécifiques à ce mode de jeu sont disponibles.

Cartes
Nom Localisation Sortie Rotation
Bind Rabat, Rabat-Salé-Kénitra, Maroc Beta ✔️
Split Shinjuku, Tokyo, Région du Kantō, Japon Beta ✔️
Haven Thimpou, District de Thimpou, Bhoutan Beta ❌
Ascent San Marco, Venise, Vénétie, Italie 1.0 ✔️
Icebox Île Bennett, République de Sakha, Russie 1.10 ✔️
Breeze Triangle des Bermudes, Océan Atlantique 2.08 ✔️
Fracture Santa Fe, Nouveau-Mexique, États-Unis 3.05 ❌
Pearl Lisbonne, Région de Lisbonne, Portugal 5.0 ❌
Lotus Ghats occidentaux, Karnataka, Inde 6.0 ✔️
Sunset Boyle Heights, Los Angeles, Californie, États-Unis 7.04 ✔️
Autres cartes
Nom Localisation Sortie Mode de jeu
Range Poveglia, Venise, Vénétie, Italie Beta Entraînement
District Shinjuku, Tokyo, Région du Kantō, Japon 7.0 Соmbаt à mоrt раr équіре
Kasbah Rabat, Rabat-Salé-Kénitra, Maroc 7.0 Соmbаt à mоrt раr équіре
Piazza San Marco, Venise, Vénétie, Italie 7.0 Соmbаt à mоrt раr équіре
Drift Thaïlande 7.12 Соmbаt à mоrt раr équіре

Armes[modifier | modifier le code]

Les armes sont le moyen principal pour infliger des dégâts aux adversaires sur Valorant. Chaque agent peut porter une arme principale et une autre arme de poing. Les armes principales comprennent les pistolet-mitrailleurs, les fusils à pompes, les fusils, les snipers et les mitrailleuses. Les agents peuvent également tous utiliser un couteau tactique. Au premier et au 13ème round, tous les joueurs commencent avec un Classic et 800 crédits (notés "¤"). Au fur et à mesure des manches, les joueurs peuvent acheter de nouvelles armes avec des crédits. Des réalisations spécifiques (poser la bombe, éliminer un ennemi, etc.) permettent de remporter des crédits supplémentaires.

Chaque arme possède ses propres statistiques, impactant le nombre de munitions qu'elle peut porter sans avoir besoin d'être rechargée, ses recharges, sa vitesse de tir, ses dégâts selon la zone du corps touchée et la distance entre l'arme et la cible, la probabilité qu'elle a de rater une cible ou encore sa capacité à faire des dégâts à travers les murs.

Nom Type Coût
Classic Arme de poing 0 ¤
Shorty Arme de poing 300 ¤
Frenzy Arme de poing 450 ¤
Ghost Arme de poing 500 ¤
Sheriff Arme de poing 800 ¤
Stinger PM 1100 ¤
Spectre PM 1600 ¤
Bucky Fusil à pompe 850 ¤
Judge Fusil à pompe 1850 ¤
Bulldog Fusil 2050 ¤
Guardian Fusil 2250 ¤
Phantom Fusil 2900 ¤
Vandal Fusil 2900 ¤
Marshal Sniper 950 ¤
Outlaw Sniper 2400 ¤
Operator Sniper 4700 ¤
Ares Mitrailleuse 1600 ¤
Odin Mitrailleuse 3200 ¤
Couteau tactique Mêlée 0 ¤

Armure[modifier | modifier le code]

Deux armures sont disponibles :

  • Boucliers légers pour 400 crédits
  • Boucliers lourds pour 1000 crédits

Par défaut, vous avez 100 points de vie. Les boucliers légers ajoutent 25 points de vie supplémentaires tandis que les boucliers lourds en ajoutent 50.

Scène compétitive[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Débuts du VCT (2020-2022)[modifier | modifier le code]

Lors des premiers mois du jeu sont organisés les Ignition Series : une série de tournois co-organisé par Riot et des organisations tierces, qu'ils s'agissent de structures esportives (Team Vitality, T1, FaZe Clan, G2 Esports ou Mandatory) ou d'organisateurs de tournois tierces (BLAST, PAX Arena, AfreecaTV ou RAGE). En pleine pandémie de COVID-19, les tournois sont organisés par régions géographiques en ligne[16]. Le 23 septembre 2020, Riot annonce sa première série de tournois officiels : les First Strike, basés sur le même modèle de tournois régionaux. Chaque région couronne pour la première fois des champions dans 11 régions du monde[17].

En fin d'année, Riot annonce son circuit officiel pour 2021 : le Valorant Champions Tour (VCT). Il s'agit d'un circuit s'étalant de février à décembre, composé de 4 tournois : 3 événements en LAN dit Masters et d'un événement final en LAN appelé Champions, sacrant le champion du monde de la saison. Chaque tournoi est précédé d'étapes ouvertes à tous qualificatives. 10 régions sont invitées à participer : l'Europe, la Turquie et la CEI au sein d'une zone Europe élargie, l'Asie du Sud-Est, le Japon, la Corée du Sud, l'Amérique du Nord, le Brésil, disposant chacun de sa propre ligue, et enfin l'Amérique Latine, divisée en 2 régions : nord (du Mexique à l'Équateur en passant par les Antilles) et sud (du Pérou jusqu'au Chili et à l'Argentine). D'autres régions du monde seront intégrées au cours de la saison au sein des régions déjà existantes[18]. Le COVID-19 perturbe le début de saison, forçant Riot à annuler en mars le premier tournoi Masters et en le remplaçant par des Masters régionaux disputés en ligne dans chaque région.

Les Masters 2 sont maintenus et disputés sans public à Reykjavik, en Islande, dans des conditions similaires à celles du MSI 2021, organisés un mois plus tôt dans la même ville. Annoncée favorite, l'équipe américaine des Sentinels dévore tout sur son passage et remporte le premier tournoi international officiel Valorant, en ne perdant aucune carte[19]. Aux Masters 3 à Berlin, les Sentinels se font surprendre par leurs rivaux de Team Envy, qui finiront par chuter en finale face aux Russes de Gambit Gaming.

Le tournoi de la dernière chance qualificatif pour les Champions voit l'entrée de certaines régions absentes de l'écosystème compétitif du jeu jusqu'alors : la région MENA, l'Asie du Sud, l'Océanie (qui n'a pas pu tenir sa place, leurs équipes ne pouvant se rendre à Los Angeles pour y disputer les qualifications) et la Chine (qui n'a pas pu tenir sa place, Valorant n'ayant toujours pas été approuvé pour être distribué dans le pays).

Les Sentinels ne passent pas la phase de poule, battus par Team Liquid puis par la sensation du tournoi, les sud-américains de KRÜ Esports, qui se hissent jusqu'en demi-finale en battant Fnatic et à 1 round de faire chuter Gambit Gaming, favoris du tournoi. Ils empêchent une domination complète de l'Europe, qui place 3 équipes sur 4 dans le dernier carré[20]. C'est à la surprise générale l'équipe autrichienne d'Acend qui s'adjuge le premier titre de champion du monde[21], aux dépens de Gambit Gaming.

En 2022, la région MENA est pleinement intégrée au circuit compétitif européen. En plus de la première division où les meilleures équipes peuvent se qualifier pour les tournois internationaux, la région EMEA se dote d'une seconde division composée de 8 championnats régionaux, donnant un accès à la première division[22]. L'Asie du Sud et l'Océanie sont désormais rattachés à l'Asie du Sud-Est pour former une grande région APAC. Le Japon et la Corée du Sud gardent leurs ligues alors que la Chine reste en dehors du circuit. À la suite de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, le championnat régional de la CEI est annulé[23]. En première division, les joueurs de Gambit Gaming (l'organisation ayant des sponsors qui ont un lien avec le pouvoir russe) se voient imposés de jouer sous un nom indépendant[24].

Aux Masters 1, de nouveau à Reykjavik, la tête de série numéro 1 d'Europe, FunPlus Phoenix, se voit contraint de déclarer forfait[25]. Son effectif, composés de deux russes et d'un ukrainien, entraîne des problèmes de visa et de déplacement (à la suite de la mobilisation en Ukraine). Le Japon, décevant jusqu'ici, tient enfin son tournoi référence avec la 3ème place de ZETA DIVISION[26]. La finale oppose les Brésiliens de LOUD aux Américains de OpTic Gaming, qui a racheté la structure et l'effectif de Team Envy[27]. Malgré un avantage pour LOUD, qui a battu OpTic en finale des gagnants, les Américains balaient l'équipe brésilienne 3-0 en grande finale pour remporter les Masters 1[28].

La revanche a lieu dès les Masters 2 de Copenhague, où LOUD et OpTic Gaming se retrouvent l'un contre l'autre dans un match de poule où le perdant est éliminé[29]. OpTic gagne ce match et entame une remontée de l'arbre du tournoi jusqu'en finale des vainqueurs. Ils tomberont tout d'abord face aux Singapouriens de Paper Rex, puis sont éliminés par les FunPlus Phoenix, présents et au complet, en finale des perdants. En grande finale, FunPlus Phoenix triomphent sur Paper Rex sur le score de 3-2.

La Chine, où Valorant n'a toujours pas été approuvé par les autorités, organise un circuit de tournois sur les serveurs hongkongais du jeu depuis janvier 2022. Les deux meilleures équipes, Edward Gaming et KONE, sont invitées à participer au tournoi de la dernière chance d'Asie de l'Est pour se qualifier aux Champions, au côté de trois équipes sud-coréennes et japonaises[30]. Edward Gaming impressionne, ne perdant aucune carte[31] et se qualifie aux Champions organisés à Istanbul, en Turquie, avec l'étiquette de potentiel cheval de Troie[32]. Aux Champions, le match d'ouverture opposant Edward Gaming à Paper Rex suscite ainsi énormément d'attention avec un pic à 766000 spectateurs simultanés[33]. L'équipe chinoise craque et se fait sortir avec 0 victoire et 2 défaites, avec les honneurs[34]. Paper Rex déçoivent également et sortent dès les groupes. Dans le groupe B, OpTic Gaming et LOUD se retrouvent de nouveau dans le même groupe. Cette fois-ci, les deux écuries se qualifient, avec une nouvelle victoire d'OpTic contre les LOUD.

Comme aux Masters 1, LOUD et OpTic se retrouvent en finale des vainqueurs et les Brésiliens prennent leur revanche. Dans l'arbre des perdants, les Sud-coréens de DRX jouent les troubles-fête, éliminant Fnatic et FunPlus Phoenix, les derniers représentants européens. Ils emmènent en finale des perdants OpTic jusqu'à la dernière manche, avant de céder. La finale pour le titre suprême est donc un sixième et ultime match entre LOUD et OpTic. Habitués à perdre lors des matchs couperet, les Brésiliens ne tremblent pas cette fois-ci et battent OpTic 3-1. Pour la première fois, un tournoi majeur Valorant est remporté par une équipe non-nord-américaine ou non-européenne[35],[36]. À cette occasion, l'esport Valorant passe le million de spectateurs en simultané avec un pic à 1,5 millions de téléspectateurs[37].

Quelques mois plus tard, à Berlin, se déroulent les premiers championnats du monde Game Changers. Il s'agit d'un circuit de tournois dans le même esprit que le VCT, mais réservées aux femmes et aux genres marginalisés afin de leur donner des opportunités et de la visibilité. Huit équipes à travers le monde sont qualifiées pour la première compétition Game Changers en LAN. C'est la division féminine de G2 Esports, les G2 Gozen, qui s'adjuge le titre après une remontée face aux nord-américaines de Shopify Rebellion. La finale a enregistré un pic à 240000 spectateurs, ce qui en fait la seconde compétition féminine la plus regardée de l'histoire de l'esport.

Compétition franchisée (2023-)[modifier | modifier le code]

En 2022, Riot Games annonce les détails de son plan pour le futur de sa compétition : le circuit, jusqu'à présent ouvert, sera désormais franchisé à partir de 2023[38]. Trente équipes sélectionnées deviennent des équipes partenaires de Riot, à hauteur de 10 équipes par ligue internationale : Amériques, EMEA et Pacifique. Cependant, contrairement aux ligues franchisés gérées par Riot Games sur League of Legends, les promotions d'équipes non-franchisées seront possibles via des ligues régionales Challengers et un tournoi d'Ascension régional. Les 30 équipes sont révélées le 21 septembre 2022, avec la présence de Team Vitality et de la Karmine Corp au sein de la ligue EMEA[39]. La surprise principale est l'absence de G2 Esports, qui paie sa récente polémique autour de son président Carlos "Ocelote" Rodríguez et de sa défense de l'influenceur masculiniste Andrew Tate[40] qui démissionne dans la foulée[41]. Le 28 décembre, Valorant est approuvé pour être distribué en Chine, ouvrant enfin la porte à la sortie du jeu dans l'Empire du milieu ainsi qu'à la compétition dans le pays, qui n'est pas inclus dans le circuit officiel du VCT 2023.

Un tournoi spécial, le LOCK//IN, est organisé par Riot Games à Sāo Paulo, du 13 février au 4 mars 2023. Il remplace un split entier ainsi qu'un Masters et regroupera les 30 équipes franchisées dans un grand tournoi[42]. Le 17 janvier, en marge de l’annonce du format du LOCK//IN, 2 équipes supplémentaires sont invitées en provenance de Chine, portant à 32 le nombre d’équipes participantes. Le LOCK//IN est dévoilé comme un tournoi à élimination directe.

Les deux représentants Français, la Karmine Corp et Team Vitality, s'arrêtent en huitièmes de finale. La première rencontre notable a lieu en quarts entre LOUD et NRG Esports, qui a récupéré 3 des 5 joueurs d'OpTic Gaming, non retenu pour la franchise. Dans cette suite de la rivalité de l'année dernière, les Brésiliens l’emportent. Ils sont rejoints par DRX, Natus Vincere (qui a récupéré 4 des 5 membres des FunPlus Phoenix, désormais basé en Chine) et Fnatic. LOUD parvient à se défaire de DRX, tandis que Fnatic dispose de NaVi. En finale, Fnatic prend vite l'avantage 2 cartes à 0. LOUD, poussé par son public, revient à 2-2 et mène 11-3 sur la dernière carte, à seulement deux points du sacre. Fnatic entame alors à son tour une remontée, marquant 9 points consécutivement pour provoquer une prolongation et gagner 14 à 12. Fnatic remporte ainsi son premier titre majeur[43].

Le split inaugural des ligues régionales n’accouche pas de surprise majeure. LOUD domine la région Amériques, suivi par NRG Esports et les surprenants Evil Geniuses[44]. En région Pacifique, le duel attendu entre Paper Rex et DRX tourne en faveur des Singapouriens et de leur style de jeu agressif[45]. En Europe, malgré une domination totale tout le long du split, Fnatic finit par craquer en finale face à des Team Liquid revigorés[46]. La Karmine Corp finit dernier après un split galère, tandis que Team Vitality échoue de peu à se qualifier aux Masters. Quelques jours après leur élimination, les abeilles doivent déplorer la mort de leur jeune joueur Karel "Twisten" Ašenbrener, seulement âgé de 19 ans[47].

Aux Masters de Tokyo, Fnatic parvient à devenir la première équipe à remporter deux titres consécutifs. Ils ne perdant qu'une carte sur l'ensemble de la compétition, contre les finalistes américains d'Evil Geniuses, qui progressent de manière exponentielle depuis l’intégration de Max "Demon1" Mazanov. Paper Rex, auteur d'un parcours remarquable sans son joudeur vedette Ilya "something" Petrov, en raison de problèmes de visa, complète le podium. NaVi, LOUD et DRX chutent dès leurs entrées en lice, tandis que la Chine obtient son premier résultat encourageant avec la 5-6ème place d'Edward Gaming, porté par sa star Zheng "ZmjjKK" Yong Kang.

Aux Champions, à Los Angeles, la Chine confirme sa montée en puissance en plaçant 2 de ses 3 équipes dans le top 8. Elle rivalise ainsi avec les 3 régions internationales, qui ont toutes placé chacune 2 équipes pour un tableau parfaitement équilibré. La Chine sera cependant la première région à sortir, suivie par les EMEA. Fnatic, archi-favori, est éliminé par LOUD. Les Brésiliens prennent ainsi leur revanche sur la finale du LOCK//IN. Paper Rex, au complet, prend l'avantage sur Evil Geniuses en finale des gagnants, mais les Américains s'offrent une revanche en battant LOUD en finale des perdants. Dans un Kia Forum rempli, les Américains, portés par un Demon1 de gala élu MVP de la finale[48], dominent leurs opposants 3-1 et deviennent les Champions du Monde 2023[49]. Christine "potter" Chi, l'entraîneuse des Vilains, devient la première femme à remporter une compétition majeure en esport par équipe[50]. Paper Rex échoue à devenir la première équipe asiatique à remporter un tournoi international et laisse son joueur vedette Wang "Jinggg" Jing Jie prendre sa retraite, pour effectuer son service militaire[51].

Aux championnats du monde Game Changers, organisés à São Paulo, le top 3 de l'année dernière, composé de G2 Gozen, Shopify Rebellion GC et de Team Liquid Brazil se hisse de nouveau sur le podium. C'est cependant les rebels qui remportent la compétition devant les Brésiliennes au terme d'une nouvelle finale très serrée.

Fin 2023, le VCT CN (Chine) est officialisé comme la quatrième ligue internationale, complétant l'écosystème du Valorant Champions Tour[52]. Le mode de jeu Premier est également officialisé comme future passerelle pour les ligues Challengers courant 2024.

L'année 2024 débute dans les 4 ligues avec un mini-tournoi par région baptisé Kick-off, dont le vainqueur et le finaliste sont qualifiés pour le premier tournoi Masters de l'année à Madrid. De nouvelles équipes se qualifient pour leur première compétition internationale (hors LOCK//IN) : Gen.G Esports, Team Heretics et la Karmine Corp, de retour en grâce avec un nouveau projet centré autour de jeunes joueurs talentueux encadrés par le légendaire coach de Gambit Gaming, Andrey "Engh" Sholokhov, vainqueur du Masters de Berlin et vice-champion du monde en 2021[53]. C'est également le retour de Sentinels sur la scène internationale après 2 ans d'absence. Désormais répartis dans différentes équipes du VCT Amériques, aucun des champions du monde d'Evil Geniuses n'a réussi à se qualifier. C'est au final Sentinels qui renoue avec sa gloire passée en remportant le tournoi face à Gen.G 3-2. Plusieurs anciens champions comme Gustavo "Sacy" Rossi et Tyson "TenZ" Ngo renouent avec le succès, tandis que le Marocain Amine "johnqt" Ouarid devient le premier joueur africain de l'histoire à remporter un titre international sur un esport majeur.

Architecture de la scène compétitive[modifier | modifier le code]

L'ensemble des compétitions officielles organisées par Riot Games sur le jeu font partie d'un circuit global appelé Valorant Champions Tour :

  • Le Champions. C'est le tournoi le plus prestigieux, organisé une fois par an qui regroupe les 16 meilleures équipes sur l'année. Il est le tournoi qui clôture l'année compétitive sur Valorant et sacre l'équipe championne du monde.
  • Les Masters. Organisés 2 fois par an, ce sont des tournois mondiaux qui regroupent les meilleures équipes sur un split et qui permettent d'accumuler des points afin de se qualifier pour le VCT Champions.
  • Les Ligues Internationales. Ce sont des super-ligues régionales franchisées divisées en 4 grandes zones géographiques : Amériques, Chine, EMEA et Pacifique. 10 équipes sont franchisées par ligue pour 4 ans. De 2024 à 2025, une équipe sera promue par an dans chaque région, pour une durée de 2 ans, avant de retourner en Challengers. À partir de 2026, deux équipes par région seront promues par an, portant le nombre d'équipes totales à 14 par ligue d'ici 2027. Ces ligues sont le point de départ pour la qualification aux Masters et aux Champions.
  • Les Ligues Challengers. Ce sont des ligues régionales non-franchisées. Les meilleures équipes de chaque ligue régionale sont qualifiés à un tournoi de promotion, dont le ou les vainqueurs joueront dans la ligue internationale pendant une durée fixe de 2 ans, sous réserve de validation du dossier par Riot Games.
  • Les Game Changers, un circuit de tournois parallèle réservé aux joueuses féminines et aux autres genres marginalisés[54]. Les équipes Game Changers peuvent également participer aux Ligues Challengers si elles s'y qualifient. Les joueuses peuvent également rejoindre des équipes déjà présentes en Ligues Internationales ou Challengers. Ces joueuses ne sont pas concernés par les restrictions de nationalité en vigueur dans les ligues pour faciliter leur recrutement et leur participation.
  • Enfin, des tournois amateurs ou nationaux, organisés par Riot ou d'autres organismes, permettent de faire la passerelle entre les plus hauts niveaux du jeu et le monde compétitif. Dans le courant de l'année 2024, Premier, un mode directement intégré dans le jeu remplacera ces tournois. Ce mode deviendra alors le troisième échelon officiel commun à toutes les régions.

Ligues internationales[modifier | modifier le code]

Ligues Internationales
Amériques CN EMEA Pacifique
100 Thieves
Cloud9
Evil Geniuses
FURIA
G2 Esports
KRÜ Esports
Leviatán
LOUD
Made in Brazil
NRG
Sentinels
All Gamers
Bilibili Gaming
Dragon Ranger Gaming
Edward Gaming
FunPlus Phoenix
JD Gaming
Nova Esports
Titan Esports Club
Trace Esports
TYLOO
Wolves Esports
BBL Esports
Fnatic
FUT Esports
Gentle Mates
GIANTX
Karmine Corp
Movistar KOI
Natus Vincere
Team Heretics
Team Liquid
Team Vitality
Bleed Esports
DetonatioN FocusMe
DRX
Gen.G Esports
Global Esports
Paper Rex
Rex Regum Qeon
T1
Talon Esports
Team Secret
ZETA DIVISION

Les équipes en italique désignent les équipes issues des ligues régionales qui ne sont pas partenaires du VCT.

Ligues régionales[modifier | modifier le code]

Ascension Amériques
Challengers North America Challengers LATAM[note 1] Challengers Brazil
Drapeau du Canada Canada
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau d'Antigua-et-Barbuda Antigua-et-Barbuda
Drapeau de l'Argentine Argentine
Drapeau d'Aruba Aruba
Drapeau des Bahamas Bahamas
Drapeau de la Barbade Barbade
Drapeau du Belize Belize
Drapeau de la Bolivie Bolivie
Drapeau de Bonaire Bonaire
Drapeau du Chili Chili
Drapeau de la Colombie Colombie
Drapeau du Costa Rica Costa Rica
Drapeau de Curaçao Curaçao
Drapeau de la Dominique Dominique
Drapeau de l'Équateur Équateur
Drapeau de Grenade Grenade
Drapeau de la Guadeloupe Guadeloupe
Drapeau du Guatemala Guatemala
Drapeau du Guyana Guyana
Drapeau d'Haïti Haïti
Drapeau du Honduras Honduras
Drapeau des îles Caïmans Îles Caïmans
Drapeau des Îles Turques-et-Caïques Îles Turques-et-Caïques
Drapeau des Îles Vierges britanniques Îles Vierges britanniques
Drapeau des Îles Vierges des États-Unis Îles Vierges des États-Unis
Drapeau de la Jamaïque Jamaïque
Drapeau de la Martinique Martinique
Drapeau du Mexique Mexique
Drapeau du Nicaragua Nicaragua
Drapeau du Panama Panama
Drapeau du Paraguay Paraguay
Drapeau du Pérou Pérou
Drapeau de Porto Rico Porto Rico
Drapeau de la République dominicaine République dominicaine
Drapeau de Saint-Christophe-et-Niévès Saint-Christophe-et-Niévès
Drapeau de Saint-Vincent-et-les-Grenadines Saint-Vincent-et-les-Grenadines
Drapeau de Sainte-Lucie Sainte-Lucie
Drapeau du Salvador Salvador
Drapeau de Trinité-et-Tobago Trinité-et-Tobago
Drapeau de l'Uruguay Uruguay
Drapeau du Venezuela Venezuela
Drapeau du Brésil Brésil
Premier Amériques
Premier US East Premier US West Premier Latin America North Premier Latin America South Premier Brazil
Ashburn
Atlanta
Chicago
Dallas
Chicago
Dallas
Californie du Nord
Oregon
Chicago
Mexico
Miami
Bogota
Santiago
Sao Paulo
Notes
  1. La ligue est divisée en deux zones : LATAM Nord et LATAM Sud.
Ascension CN
VALORANT China National Competition[note 1]
Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Drapeau de Hong Kong Hong Kong
Drapeau de Macao Macao
Drapeau de Taïwan Taïwan
Notes
  1. Circuit de tournois découpé en quatre branches qualificatives : qualifications organisées par des plateformes de streamings, qualifications universitaires, qualifications publiques dans des cybercafés et tournois de qualification organisés par des partenaires sélectionnés. À l'issue de la finale de ce circuit, les huit meilleures équipes professionnelles uniquement sont qualifiées au tournoi d'Ascension CN.
Ascension EMEA
Challengers Northern Europe: Polaris Challengers Spain: Rising Challengers Italy: Rinascimento Challengers Portugal: Tempest Challengers France: Révolution Challengers DACH: Evolution Challengers Türkiye: Birlik Challengers East: Surge Challengers MENA: Resilience[note 1] Challengers CIS: Milestone[note 2]
Drapeau du Danemark Danemark
Drapeau de la Finlande Finlande
Drapeau de l'Irlande Irlande
Drapeau de l'Islande Islande
Drapeau de Malte Malte
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de la Norvège Norvège
Drapeau de la Suède Suède
Drapeau d'Andorre Andorre
Drapeau de l'Espagne Espagne
Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin
Drapeau du Vatican Vatican
Drapeau du Portugal Portugal Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de la France France
Drapeau du Luxembourg Luxembourg
Drapeau de Monaco Monaco
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau de l'Autriche Autriche
Drapeau du Liechtenstein Liechtenstein
Drapeau de la Suisse Suisse
Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan
Drapeau de la Mongolie Mongolie
Drapeau de l'Ouzbékistan Ouzbékistan
Drapeau du Tadjikistan Tadjikistan
Drapeau du Turkménistan Turkménistan
Drapeau de la Turquie Turquie
Drapeau de l'Albanie Albanie
Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-et-Herzégovine
Drapeau de la Bulgarie Bulgarie
Drapeau de Chypre Chypre
Drapeau de la Croatie Croatie
Drapeau de l'Estonie Estonie
Drapeau de la Géorgie Géorgie
Drapeau de la Grèce Grèce
Drapeau de la Hongrie Hongrie
Drapeau d’Israël Israël
Drapeau du Kosovo Kosovo
Drapeau de la Lettonie Lettonie
Drapeau de la Lituanie Lituanie
Drapeau de la Macédoine du Nord Macédoine du Nord
Drapeau de la Moldavie Moldavie
Drapeau du Monténégro Monténégro
Drapeau de la Pologne Pologne
Drapeau de la Roumanie Roumanie
Drapeau de la Serbie Serbie
Drapeau de la Slovaquie Slovaquie
Drapeau de la Slovénie Slovénie
Drapeau de la Tchéquie Tchéquie
Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Drapeau de l'Algérie Algérie
Drapeau de l'Arabie saoudite Arabie saoudite
Drapeau de Bahreïn Bahreïn
Drapeau de l'Égypte Égypte
Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis
Drapeau de l'Irak Irak
Drapeau de la Jordanie Jordanie
Drapeau du Koweït Koweït
Drapeau du Liban Liban
Drapeau de la Libye Libye
Drapeau du Maroc Maroc
Drapeau d'Oman Oman
Drapeau de la Palestine Palestine
Drapeau du Qatar Qatar
Drapeau de la Tunisie Tunisie
Drapeau de l'Arménie Arménie
Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan[note 3]
Drapeau de la Biélorussie Biélorussie
Drapeau de la Géorgie Géorgie[note 4]
Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan
Drapeau du Kirghizistan Kirghizistan
Drapeau de la Moldavie Moldavie[note 5]
Drapeau de la Mongolie Mongolie[note 6]
Drapeau de l'Ouzbékistan Ouzbékistan[note 7]
Drapeau de la Russie Russie
Drapeau du Tadjikistan Tadjikistan[note 8]
Drapeau du Turkménistan Turkménistan[note 9]
Drapeau de l'Ukraine Ukraine[note 10]
Premier EMEA
Premier Northern Europe Premier IBIT Premier France Premier DACH Premier Türkiye Premier Eastern Europe Premier Middle East Aucun
Londres
Stockholm
Madrid Paris Francfort Istanbul Varsovie Drapeau de Bahreïn Bahreïn
Notes
  1. La ligue est divisée en deux zones : Afrique du Nord et Levant, et GCC et Irak.
  2. Championnat suspendu.
  3. Depuis la suspension du championnat, les joueurs azéris sont désormais éligibles en tant que résidents dans la ligue Türkiye: Birlik, sans indication en cas de reprise du championnat CIS: Milestone.
  4. Depuis la suspension du championnat, les joueurs géorgiens sont désormais éligibles en tant que résidents dans la ligue East: Surge, sans indication en cas de reprise du championnat CIS: Milestone.
  5. Depuis la suspension du championnat, les joueurs moldaves sont désormais éligibles en tant que résidents dans la ligue East: Surge, sans indication en cas de reprise du championnat CIS: Milestone.
  6. Depuis la suspension du championnat, les joueurs mongols sont désormais éligibles en tant que résidents dans la ligue Türkiye: Birlik, sans indication en cas de reprise du championnat CIS: Milestone.
  7. Depuis la suspension du championnat, les joueurs ouzbeks sont désormais éligibles en tant que résidents dans la ligue Türkiye: Birlik, sans indication en cas de reprise du championnat CIS: Milestone.
  8. Depuis la suspension du championnat, les joueurs tadjiks sont désormais éligibles en tant que résidents dans la ligue Türkiye: Birlik, sans indication en cas de reprise du championnat CIS: Milestone.
  9. Depuis la suspension du championnat, les joueurs turkmènes sont désormais éligibles en tant que résidents dans la ligue Türkiye: Birlik, sans indication en cas de reprise du championnat CIS: Milestone.
  10. Depuis la suspension du championnat, les joueurs ukrainiens sont désormais éligibles en tant que résidents dans la ligue East: Surge, sans indication en cas de reprise du championnat CIS: Milestone.
Ascension Pacifique
Challengers South Asia[note 1] Challengers Korea Challengers Japan Challengers Thailand Challengers Vietnam Challengers Malaysia & Singapore Challengers Hong Kong & Taiwan Challengers Philippines Challengers Indonesia Challengers Oceania
Drapeau du Bangladesh Bangladesh
Drapeau du Bhoutan Bhoutan
Drapeau de l'Inde Inde
Drapeau des Maldives Maldives
Drapeau du Népal Népal
Drapeau du Pakistan Pakistan
Drapeau du Sri Lanka Sri Lanka
Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud Drapeau du Japon Japon Drapeau de la Birmanie Birmanie
Drapeau du Cambodge Cambodge
Drapeau du Laos Laos
Drapeau de la Thaïlande Thaïlande
Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam Drapeau du Brunei Brunei
Drapeau de la Malaisie Malaisie
Drapeau de Singapour Singapour
Drapeau de Hong Kong Hong Kong[note 2]
Drapeau de Macao Macao[note 3]
Drapeau de Taïwan Taïwan[note 4]
Drapeau des Philippines Philippines Drapeau de l'Indonésie Indonésie
Drapeau du Timor oriental Timor oriental
Drapeau de l'Australie Australie
Drapeau des États fédérés de Micronésie États fédérés de Micronésie
Drapeau des Fidji Fidji
Drapeau des Kiribati Kiribati
Drapeau des Îles Marshall Îles Marshall
Drapeau des Îles Salomon Îles Salomon
Drapeau de Nauru Nauru
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Drapeau des Palaos Palaos
Drapeau de la Papouasie-Nouvelle-Guinée Papouasie-Nouvelle-Guinée
Drapeau des Samoa Samoa
Drapeau des Tonga Tonga
Drapeau des Tuvalu Tuvalu
Drapeau du Vanuatu Vanuatu
Premier Pacifique
Premier South Asia Premier Korea Premier Japan Premier Asia Premier Oceania
Mumbai Seoul Tokyo Hong Kong
Singapour
Sydney
Notes
  1. Les joueurs doivent être éligibles à un visa indien, une partie de la compétition se déroulant sur place en Inde.
  2. À la suite de la création de la ligue internationale chinoise fin 2023, les joueurs hongkongais déjà actifs sur le circuit professionnel ont le choix entre être résident pour la ligue chinoise ou la ligue pacifique qu’ils doivent confirmer avant le lancement de la saison 2024. Le championnat Challengers Hong Kong & Taiwan est destiné aux joueurs qui auront choisi d’être résident de la ligue pacifique.
  3. À la suite de la création de la ligue internationale chinoise fin 2023, les joueurs macanais déjà actifs sur le circuit professionnel ont le choix entre être résident pour la ligue chinoise ou la ligue pacifique qu’ils doivent confirmer avant le lancement de la saison 2024. Le championnat Challengers Hong Kong & Taiwan est destiné aux joueurs qui auront choisi d’être résident de la ligue pacifique.
  4. À la suite de la création de la ligue internationale chinoise fin 2023, les joueurs taïwanais déjà actifs sur le circuit professionnel ont le choix entre être résident pour la ligue chinoise ou la ligue pacifique qu’ils doivent confirmer avant le lancement de la saison 2024. Le championnat Challengers Hong Kong & Taiwan est destiné aux joueurs qui auront choisi d’être résident de la ligue pacifique.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Valorant Champions Tour[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]
Année Édition Lieu Date Participants Finale Demi-finalistes
Champion Score Finaliste Troisième place Quatrième place
2021 Masters 1 Édition annulée pour cause de pandémie de Covid-19, remplacé par des Masters régionaux.
Masters 2 Reykjavik 10 équipes Sentinels 3-0 Fnatic NUTURN Gaming Team Liquid
Masters 3 Berlin 16 équipes Gambit Gaming 3-0 Team Envy 100 Thieves et G2 Esports[note 1]
Champions Berlin 16 équipes Acend 3-2 Gambit Gaming KRÜ Esports et Team Liquid[note 2]
2022 Masters 1 Reykjavik 12 équipes OpTic Gaming 3-0 LOUD ZETA DIVISION Paper Rex
Masters 2 Copenhague 12 équipes FunPlus Phoenix 3-2 Paper Rex OpTic Gaming Fnatic
Champions Istanbul 16 équipes LOUD 3-1 OpTic Gaming DRX FunPlus Phoenix
2023 LOCK//IN São Paulo 32 équipes Fnatic 3-2 LOUD Natus Vincere et DRX[note 3]
Masters Tokyo 12 équipes Fnatic 3-0 Evil Geniuses Paper Rex NRG Esports
Champions Los Angeles 16 équipes Evil Geniuses 3-1 Paper Rex LOUD Fnatic
2024 Masters 1 Madrid 8 équipes Sentinels 3-2 Gen.G Esports Paper Rex LOUD
Masters 2 Shanghai 12 équipes 0-0
Champions Seoul 16 équipes 0-0
Notes
  1. Le VCT Masters 3 2021 ayant adopté un format à élimination directe sans match de départage pour la 3ème place, 100 Thieves et G2 esports sont classés ex aequo 3-4ème.
  2. Le VCT Champions 2021 ayant adopté un format à élimination directe sans match de départage pour la 3ème place, KRÜ Esports et Team Liquid sont classés ex aequo 3-4ème.
  3. Le VCT LOCK//IN ayant adopté un format à élimination directe sans match de départage pour la 3ème place, Natus Vincere et DRX sont classés ex aequo 3-4ème.
Classement par équipe[modifier | modifier le code]
Rang Équipe Vainqueur (Champions) Vainqueur (Masters) Finaliste Demi-finaliste Participations
1 LOUD 1 0 2 2 7
2 Evil Geniuses 1 0 1 0 3
3 Acend 1 0 0 0 2
4 Fnatic[note 1] 0 2 1 2 7
5 Sentinels 0 2 0 0 5
6 OpTic Gaming[note 2] 0 1 2 1 6
7 Gambit Gaming 0 1 1 0 2
8 FunPlus Phoenix[note 3] 0 1 0 1 5
9 Paper Rex 0 0 2 3 8
10 Gen.G Esports 0 0 1 0 2
11 DRX[note 4] 0 0 0 2 8
Team Liquid 0 0 0 2 7
13 KRÜ Esports 0 0 0 1 8
ZETA DIVISION 0 0 0 1 5
100 Thieves 0 0 0 1 3
G2 Esports[note 5] 0 0 0 1 2
Natus Vincere 0 0 0 1 3
NRG Esports 0 0 0 1 3
NUTURN Gaming 0 0 0 1 1
Notes
  1. Le LOCK//IN est considéré comme un tournoi d'importance équivalente aux Masters.
  2. En 2022, OpTic Gaming rachète Team Envy
  3. En 2023, FunPlus Phoenix change de région en faisant de son équipe académique en Chine son équipe première.
  4. En 2022, DRX rachète l'équipe des Vision Strikers.
  5. En 2023, G2 Esports change de région et participe à la ligue Challengers: North America.
Classement par région[modifier | modifier le code]
Rang Équipe Vainqueur (Champions) Vainqueur (Masters) Finaliste Demi-finaliste
1 Amériques 2 3 5 6
2 EMEA 1 6 2 7
3 Pacifique 0 0 3 7
4 CN 0 0 0 0

VCT Game Changers[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]
Année Édition Lieu Date Participants Finale Demi-finalistes
Champion Score Finaliste Troisième place Quatrième place
2022 Championship Berlin 8 équipes G2 Gozen 3-2 Shopify Rebellion GC Team Liquid Brazil Cloud9 White
2023 Championship São Paulo 8 équipes Shopify Rebellion GC 3-2 Team Liquid Brazil G2 Gozen Team SMG
Classement par équipe[modifier | modifier le code]
Rang Équipe Vainqueur Finaliste 3e place Participations
1 Shopify Rebellion GC 1 1 0 2
2 G2 Gozen 1 0 1 2
3 Team Liquid Brazil 0 1 1 2

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Valorant a été comparé aux jeux Counter-Strike: Global Offensive de Valve[55] et Overwatch de Blizzard Entertainment[56].

Austen Goslin, du site web Polygon, qualifie Valorant comme étant « l'un des jeux de tirs tactiques les plus amusants auxquels il a joué »[1]. Le premier jour de sa phase de bêta, Valorant réunit plus d'1,7 million de spectateurs sur Twitch, ce qui en fait le deuxième jeu de l'histoire de la plateforme en termes de spectateurs simultanés, seul League of Legends ayant battu ce record — avec une audience de plus d'1,73 million de personnes durant la finale de son championnat du monde de 2019 (en)[57]. Par ailleurs, la bêta du jeu réunit près de 3 millions de joueurs quotidiens[58].

Controverse sur Riot Vanguard[modifier | modifier le code]

Le jeu a été critiqué pour son logiciel anti-triche, Riot Vanguard, qui tourne en tant que noyau de système d'exploitation — autorisant ainsi l'accès au système de l'ordinateur. OSNews (en) a exprimé sa crainte quant à la possibilité pour Riot Games et sa société mère, Tencent Holdings, d'espionner les utilisateurs, et que le pilote kernel puisse être exploité par des tiers[59]. Cependant, Riot Games a assuré que le pilote ne leur renvoyait aucune information[60], et a lancé un bug bounty afin de récompenser ceux qui trouveraient des failles dans le logiciel[61].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Austen Goslin, « Valorant: Everything we know about Riot Games’ new shooter », sur Polygon, (consulté le )
  2. Millenium, « Tout ce que l'on sait sur le fameux Project A de Riot Games », sur Millenium, (consulté le )
  3. Actustream, « Des streamers font gagner des clés bêta pour Valorant »,
  4. Browne, « The company behind 'League of Legends' is taking on Activision Blizzard with a new shooter game », CNBC,
  5. Jarod, « Valorant : le FPS de Riot Games sera officiellement lancé le 2 juin », sur Gamekult, (consulté le )
  6. a et b (en) Brian Shea, « Valorant Preview: A Deep Dive On The New Hero-Based Tactical Shooter From Riot Games », sur Game Informer (consulté le )
  7. (en) « A Guide To The Valorant Ranking System », sur EarlyGame (consulté le )
  8. « Créer Une équipe Premier Dans Valorant - Guides », sur Mandatory.gg, (consulté le )
  9. Benjamin Vanese, « Un nouveau mode de jeu dans Valorant : SPIKE RUSH », sur Team aAa, (consulté le )
  10. Starsounay, « Intensification sur Valorant, nouveau mode de jeu », sur Breakflip, (consulté le )
  11. Benjamin Vanese, « Intensification, le nouveau mode de jeu sur Valorant », sur Team aAa, (consulté le )
  12. Benjamin Vanese, « La sortie du mode de jeu Deathmatch légèrement retardée », sur Team aAa, (consulté le )
  13. « Toutes Les Règles Du Mode MME (Team Deathmatch) De Valorant - Actualités », sur Mandatory.gg, (consulté le )
  14. Benjamin Vanese, « Présentation des agents de Valorant », sur Team aAa, (consulté le )
  15. (en) « VALORANT Map Pool Changes », sur playvalorant.com (consulté le )
  16. « Ignition Series de VALORANT », sur playvalorant.com (consulté le )
  17. « Annonce officielle du VALORANT First Strike », sur playvalorant.com (consulté le )
  18. « Riot Games annonce le Valorant Champions Tour 2021 », sur www.proximus.be (consulté le )
  19. « Sentinels Remporte Le Valorant Masters 2 Reykjavik - Mandatory.gg Champions Tour », sur Mandatory.gg, (consulté le )
  20. « Gambit Esports Et KRÜ Esports Qualifiés Pour Les Demi-finales - Mandatory.gg Champions Tour », sur Mandatory.gg, (consulté le )
  21. « Esport - Valorant : Acend premier champion du monde », sur L'Équipe (consulté le )
  22. « VALORANT Esports », sur valorantesports.com (consulté le )
  23. (en) « Riot Games to cancel VALORANT Regional Leagues 2022 CIS: Milestone Stage 1 — Escorenews », sur escorenews.com (consulté le )
  24. Against All Authority- aAa, « Gambit libère ses joueurs Valorant pour le Champions Tour », sur Team aAa (consulté le )
  25. (en-US) Rishab Chakladar, « FunPlus Phoenix is disqualified from the VCT Stage-1 Masters Reykjavik, Team Liquid gets the invite », sur www.sportskeeda.com (consulté le )
  26. (en) Yuvansh Ruia, « ZETA Division: Underdogs to Japan's hope in VCT Master's », sur The SportsRush, (consulté le )
  27. « Team Envy Devient OpTic Gaming - Mandatory.gg Esport », sur Mandatory.gg, (consulté le )
  28. « OpTic Gaming Remporte Le Masters De Reykjavik 2022 - Mandatory.gg Champions Tour », sur Mandatory.gg, (consulté le )
  29. (en-US) « OpTic Gaming and LOUD’s Masters Reykjavik rematch is happening sooner than expected | ONE Esports », sur www.oneesports.gg, (consulté le )
  30. (en-US) « The East Asia LCQ gives China a path to Valorant Champions for the first time | ONE Esports », sur www.oneesports.gg, (consulté le )
  31. (en-US) « Underground Chinese Valorant Just Exploded into The Esports Spotlight After an Incredible LCQ Win », sur Twinfinite, (consulté le )
  32. (en-US) « Edward Gaming's ZmjjKK explains what makes them so special | ONE Esports », sur www.oneesports.gg, (consulté le )
  33. (en-US) Christopher Eluemuno, « Paper Rex Kick Off Valorant Champions With Win Over EDG », sur Esport Bet, (consulté le )
  34. (en-US) Juandi, « China’s EDward Gaming eliminated from VALORANT Champions », sur VALO2ASIA, (consulté le )
  35. « LOUD Remporte Le Valorant Champions 2022 - Mandatory.gg Actualités », sur Mandatory.gg, (consulté le )
  36. « Esport - Valorant : les Brésiliens de Loud champions du monde », sur L'Équipe (consulté le )
  37. (en) bySyazwan Bahri Posted Sept. 19 et 2022, « VALORANT Champions Tour 2022 Hit New Viewership Records », sur IGN Southeast Asia, (consulté le )
  38. Eva Martinello, « Tout ce qu'il faut savoir sur les prochaines ligues internationales de VALORANT en 2023 », sur Dot Esports France, (consulté le )
  39. (en-US) Sonu Banerjee, « All 30 Franchised Valorant Teams Revelaed Officially By Riot Games », sur TalkEsport, (consulté le )
  40. (en-US) Josse van Dessel, « G2 out of VALORANT franchising after Andrew Tate controversy », sur Jaxon, (consulté le )
  41. (en-US) Sam "AN1MO" McKenzie, « Carlos 'ocelote' Rodríguez resigns as CEO of G2 Esports », sur Jaxon, (consulté le )
  42. (en-US) « VCT Lock In Brazil: Schedule, teams, and where to watch | ONE Esports », sur www.oneesports.gg, (consulté le )
  43. « Fnatic Remporte Le LOCK//IN Face à LOUD - Esport », sur Mandatory.gg, (consulté le )
  44. (en) Aditya Singh Rawat, « LOUD Sweeps NRG to Win VCT 2023 Americas League, Saadhak Named MVP », sur AFK Gaming, (consulté le )
  45. (en-US) Juandi, « Paper Rex reverse sweep DRX to win 2023 VCT Pacific League », sur VALO2ASIA, (consulté le )
  46. « Team Liquid Renverse Fnatic Dans Le VCT EMEA 2023 - Champions Tour », sur Mandatory.gg, (consulté le )
  47. « Vitality annonce le décès du jeune joueur Karel “Twisten” Ašenbrener », sur Konbini - Musique, cinéma, sport, food, news : le meilleur de la pop culture, (consulté le )
  48. (en) « Demon1 wins Champions 2023 MVP award », sur www.thespike.gg (consulté le )
  49. « Esport - Valorant : Evil Geniuses remporte le Champions 2023 », sur L'Équipe (consulté le )
  50. (en) « EG Potter becomes first female coach to win major esports championship », sur Dexerto, (consulté le )
  51. (en-US) « Jinggg to retire from VALORANT scene after VCT Champions 2023 — Fragster.com », sur Fragster, (consulté le )
  52. (en-US) « Full list of VCT China league teams in 2024 | ONE Esports », sur www.oneesports.gg, (consulté le )
  53. « Esport - Valorant : premier titre européen pour la Karmine Corp », sur L'Équipe (consulté le )
  54. « VALORANT GAME CHANGERS », sur playvalorant.com (consulté le )
  55. (en) Naim Rosinski, « Valorant vs. CSGO: A comparison of the two tactical FPS titles », sur dailyesports.gg, (consulté le )
  56. (en) Andrew Webster, « Riot’s new shooter Valorant looks like Overwatch meets CS:GO », sur theverge.com, (consulté le ).
  57. (en) Tyler Erzberger, « VALORANT draws near-record 1.73 million viewers on Twitch », sur ESPN, (consulté le )
  58. Corentin Rimbert, « VALORANT : Plus de trois millions de joueurs quotidiens durant la bêta », sur GAMEWAVE, (consulté le )
  59. (en) Ryan Pearson, « Riot Games' Free-to-Play FPS Valorant Criticized for Kernel-Based Anti-Cheat Software, Riot Denies Spying », sur Niche Gamer, (consulté le )
  60. (en-US) Kyle Orland, « Ring 0 of fire: Does Riot Games’ new anti-cheat measure go too far? », sur Ars Technica, (consulté le )
  61. (en-US) Kyle Orland, « Riot addresses “kernel-level driver” concerns with expanded bug bounties », sur Ars Technica, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]