Valmont (Seine-Maritime)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Valmont.

Valmont
Valmont (Seine-Maritime)
L'abbaye de Valmont.
Blason de Valmont
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Le Havre
Canton Fécamp
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Fécamp Caux Littoral
Maire
Mandat
Jean-Louis Navarre
2014-2020
Code postal 76540
Code commune 76719
Démographie
Population
municipale
856 hab. (2015 en diminution de 16 % par rapport à 2010)
Densité 154 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 44′ 38″ nord, 0° 30′ 52″ est
Altitude Min. 35 m
Max. 123 m
Superficie 5,55 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Valmont

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Valmont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Valmont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Valmont
Liens
Site web http://www.valmont76.com

Valmont est une commune française, située dans le département de la Seine-Maritime en Normandie, à 15 km de Fécamp.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune du pays de Caux.

La rivière de la Valmont s'écoule sur 13 km avant de se jeter dans la Manche.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Walemunt (sans date), Walemont en 1236, Walemont en 1262, Walemont en 1272, Vallemont en 1300, Valmont en 1385[1].

Il s'agit d'une formation toponymique médiévale en -mont au sens de « colline, hauteur »[2] précédé du nom de personne scandinave Váli (vieux danois Wale) que l'on rencontre dans plusieurs noms de lieux de Normandie, tous situés dans la zone de répartition de la toponymie norroise, à savoir : Valletot (Eure, Roumois, Valetot 1398); Valtot (Manche, Cotentin, hameau à Sideville et Virandeville, Valtot 1753 - 1785); Valleville (Eure, Brionne); Valleville (Seine-Maritime, Ectot-les-Baons, Wallevillam vers 1210), etc. Mont se réfère vraisemblablement à la hauteur sur laquelle a été construit le château, à noter aussi que l'église se trouve également en hauteur, en contrebas du château qui surplombe la vallée de la rivière de Valmont.

Remarques : Une explication par Val- « val, petite vallée », suivi d'un élément indéterminé, est donnée par Albert Dauzat qui ne cite aucune forme ancienne[3]. Les formes anciennes en Wale- et Gale- s'opposent à cette théorie. Quant à l'hypothèse qui consiste à voir le nom de personne germanique Wal(a)mund qui s'est fixé absolument (sans affixe, ni appellatif)[4], elle est peu vraisemblable, car ce genre de formation est exceptionnel dans le pays de Caux. Cet anthroponyme germanique semble se rencontrer en revanche dans la Lande-Vaumont[5] (Calvados, Lande Vaumon 1398). La ressemblance avec Valmont (Moselle, anciennement Walmen et Wallmen en francique lorrain ) est fortuite, il s'agit de la francisation d'un toponyme préexistant, d'après le français -mont. Quant au domaine de Valmont à Barsac (Gironde), il s'agit d'une désignation artificielle.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune actuelle est née de la fusion de :

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Thérouldeville

Les armes de la commune de Valmont se blasonnent ainsi :
burelé d'argent et de gueules au lion de sable brochant sur le tout. [6]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1833 1836 M. Dussaussay   conseiller général
Les données manquantes sont à compléter.
  2 juillet 1841
(décès)
Nicolas Michel Mauconduit
(1768-1841)
  propriétaire, notaire honoraire, juge de paix
Les données manquantes sont à compléter.
1994 2001 Étienne Mollet    
2001 2014 Gérard Lesueur[7] DVD Fonctionnaire au Trésor Public
Vice-président de la CC du canton de Valmont (2001 → 2014)
mars 2014[8],[9] en cours
(au 5 juin 2015[7])
Jean-Louis Navarre DVD Producteur de cidre
Vice-président de la CC du canton de Valmont (2014 → )

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[11].

En 2015, la commune comptait 856 habitants[Note 1], en diminution de 16 % par rapport à 2010 (Seine-Maritime : +0,48 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
3113473363621 0261 0801 1121 0361 110
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0701 0241 011950911862859858835
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
809808828810761776731770843
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
8358188688608751 0109931 017876
2015 - - - - - - - -
856--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Petite ville marquée par l'histoire, elle dispose de nombreux monuments, dont :

  • Le château [14] de la famille d'Estouteville, comportant un donjon XIe siècle et une aile Renaissance. Ce château imposant a connu de nombreuses transformations et de nombreux propriétaires dont les Grimaldi de Monaco et les Barbet de Rouen. Grand parc ouvert au public.
  • L'abbaye Notre-Dame-du-Pré [15] : elle fut fondée par Nicolas d'Estouteville en 1169. De l'église abbatiale en ruines, reste en état la superbe chapelle axiale dite de Six-Heures, où se trouvent des gisants finement sculptés des d'Estouteville, des vitraux datés de 1552, ainsi qu'un groupe sculpté attribué à Germain Pilon. Eugène Delacroix séjourna à plusieurs reprises à l'abbaye de Valmont, chez ses cousins, entre 1813 et 1840, et y a peint le tableau Ruines de l'abbaye de Valmont, aujourd'hui au musée du Louvre. C'est dans le cadre de cette abbaye que se déroule le premier chapitre de L'Aiguille creuse de Maurice Leblanc.
  • Maison-forte du Bec-au-Cauchois [16],  Inscrit MH (1993, partiel)
  • L'église Saint-Nicolas [17].
  • Le Vivier : lieu de promenade aux sources de la Valmont.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Site classé
  • Le domaine du château de Valmont comprenant le parc et les allées du château, la futaie du château, la futaie des Patriarches, les Balivets, la futaie du Mont-Rouge, la Promenade du vivier et les alignements des haras, parcelles (…) Logo des sites naturels français Site classé (1943).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Charles de Beaurepaire et Dom Jean Laporte, Dictionnaire topographique du département de la Seine-Maritime, Paris, 1982-1984, p. 1028 [1] in Dictionnaire topographique de la France comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES [2]
  2. François de Beaurepaire (préf. Marianne Mulon), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime, Paris, A. et J. Picard, , 180 p. (ISBN 2-7084-0040-1, OCLC 6403150), p. 159
  3. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieu en France, Paris, Librairie Guénégaud, (ISBN 2-85023-076-6)
  4. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France: Tome 2, Formations non-romanes, Librairie Droz, Genève.
  5. François de Beaurepaire, op. cit.
  6. GASO - Banque du blason - 76719
  7. a et b « Valmont : Gérard Lesueur a été nommé maire honoraire », Paris-Normandie,‎ (lire en ligne).
  8. « Jean-Louis Navarre élu maire », Paris-Normandie,‎ (lire en ligne).
  9. « Liste des maires élus en 2014 » [PDF], Liste des élus, Préfecture de Seine-Maritime, (consulté le 12 novembre 2015).
  10. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  14. « Château », notice no PA00101076, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  15. « Abbaye de Valmont », notice no PA00101075, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  16. « Maison-forte du Bec-au-Cauchois », notice no PA00125438, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  17. Les églises de l'arrondissement d'Yvetot, de Jean Benoît Désiré Cochet, page 258

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]