Vallées sèches de McMurdo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vallées sèches de McMurdo
Image illustrative de l’article Vallées sèches de McMurdo
Localisation
Pays Drapeau de l'Antarctique Antarctique
Superficie 4 800 km2
Coordonnées 77° 28′ 00″ sud, 162° 31′ 00″ est
Divers
Précipitations mm/an
Géolocalisation sur la carte : Antarctique
(Voir situation sur carte : Antarctique)
localisation

Les vallées sèches de McMurdo sont une suite de vallées d'Antarctique situées dans la terre Victoria, à l'ouest du détroit de McMurdo.

Géographie[modifier | modifier le code]

Vallées[modifier | modifier le code]

Carte de l'Antarctique présentant l'île de Ross et le détroit de McMurdo. Les vallées sèches sont visibles en partie sur la gauche de la carte.
Carte du détroit de McMurdo et des vallées sèches.

Du nord au sud, les trois principales vallées sont[1] :

La vallée d'Alatna est la plus septentrionale, au nord du glacier Benson.

À l'ouest de la vallée de Victoria, du nord au sud :

S'étendant au sud de la vallée de Balham Valley, d'ouest en est :

La vallée de Pearse est située à l'ouest de la vallée de Taylor.

Plus au sud, entre le chaînon de la Royal Society à l'ouest et la côte ouest du détroit de McMurdo, du nord au sud :

Certaines parties des vallées ont été désignées comme zone environnementale protégée en 2004.

Cours d'eau[modifier | modifier le code]

La région contient plusieurs cours d'eau :

Lacs[modifier | modifier le code]

La région possède également plusieurs lacs (entre autres le lac Bonney, le lac Fryxell, le lac Hoare, le lac Vanda et le lac Vida).

Certains des lacs des vallées sèches sont parmi les lacs les plus salés du monde, avec une salinité supérieure à celle du lac Assal ou de la mer Morte. Le lac le plus salé est le lac Don Juan.

Climat[modifier | modifier le code]

Carcasse momifiée d'un éléphant de mer sur le sol d'une vallée.

Bien qu'elles soient entourées d'un continent presque entièrement recouvert de glace, les vallées sèches de McMurdo se retrouvent dans l'ombre pluviométrique du vent catabatique descendant des montagnes qui les entourent. Les vents peuvent atteindre des vitesses de 320 km/h, se réchauffent et s'assèchent à mesure qu'ils descendent, évaporant toute l'eau, la glace et la neige[2].

La pluviométrie y est également très faible, atteignant en moyenne 10 cm de neige par an sur un siècle de données, soit équivalent à un contenu en eau de 10 mm d'eau[3]. Cela en fait des déserts parmi les plus extrêmes de la Terre et la région est peut-être encore plus aride que le désert d'Atacama. Avec leurs 4 800 km2, les vallées forment la plus grande région libre de glace de l'Antarctique. Cependant, en été, lorsque le soleil frappe les glaciers qui entourent, les vallées sont parcourues par de nombreux cours d'eau provenant de leur fonte.

Géologie[modifier | modifier le code]

Le sol des vallées est recouvert de gravier, à l'intérieur duquel des morceaux de glace ont été observés.

On pense que le gravier a deux origines. La première vient des moraines qui se forment au bout des glaciers qui descendent à l'intérieur des vallées sèches et se subliment ensuite. La deuxième proviendrait de la glace de mer de Ross toute proche qui, lors de certaines périodes glaciaires intenses, s'introduirait à l'intérieur des terres et déposerait ses propres moraines.

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Des plantes endolithiques ont été trouvées à l'intérieur des vallées sèches, protégées de l'air sec par l'intérieur (relativement) humide de rochers. En été, la fonte des glaciers qui surplombent les vallées apporte les principaux nutriments du sol. Les vallées sèches seraient l'environnement terrestre le plus proche de celui de Mars.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) [PDF] « Map A: Map of the McMurdo Dry Valleys Area », Antarctica New Zealand (consulté le 23 novembre 2009)
  2. (en) John Lloyd et John Mitchinson, The Book of General Ignorance, Faber & Faber, , 416 p. (ISBN 978-0571323906).
  3. (en) Andrew J. Hund, Antarctica and the Arctic Circle : A Geographic Encyclopedia of the Earth's Polar Regions, ABC-CLIO, (ISBN 978-1-61069-393-6, lire en ligne), p. 474.