Vallée du Pankissi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vallée du Pankissi
La vallée du Pankissi et la plaine de l'Alazani.
La vallée du Pankissi et la plaine de l'Alazani.
Massif Grand Caucase
Pays Drapeau de la Géorgie Géorgie
Région Kakhétie
Coordonnées géographiques 42° 12′ nord, 45° 19′ est

Géolocalisation sur la carte : Géorgie

(Voir situation sur carte : Géorgie)
Vallée du Pankissi
Orientation sud
Longueur 10 km
Type
Écoulement Alazani

La vallée du Pankissi (géorgien : პანკისის ხეობა, Pankisis Kheoba), située en Géorgie, au nord-est de la capitale Tbilissi, frontalière avec la Tchétchénie, est une région enclavée qui a connu d'importants bouleversements du fait des guerres en Tchétchénie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation de la vallée du Pankissi (Pankisi Gorge) en Géorgie.

La vallée du Pankissi s'étend sur une longueur d'environ dix kilomètres, sur quatre à six kilomètres de large. Elle est constituée de seize villages. La vallée est enclavée dans les contreforts du Caucase, et plus de trois heures de route sont nécessaires pour y parvenir de Tbilissi pourtant distante de moins de 100 km.

Histoire[modifier | modifier le code]

Peuplée à 75 % de Kistines (descendants de Tchétchènes ayant migré au XIXe siècle en Géorgie), la vallée a vu arriver à partir de 1999 de nombreux réfugiés et combattants tchétchènes et a connu une période de profonde déstabilisation.

Après ces événements, une forte proportion des jeunes kistines a abandonné la religion traditionnelle, le soufisme, pour se convertir à un islamisme radical, le salafisme[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Omar al-Chichani, la barbe rousse de l’État Islamique, L'Orient-Le Jour/AFP, 25 novembre 2014.

Liens externes[modifier | modifier le code]