Inn (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Vallée de l'Inn)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Inn.

Inn
(En, Eno)
Illustration
L'Inn passant à Kufstein.
Carte.
Bassin versant de l'Inn.
Caractéristiques
Longueur 517 km
Bassin 26 130 km2
Bassin collecteur Danube
Débit moyen 740 m3/s
Cours
Source Piz Lunghin (Suisse)
· Localisation Versant nord-est
· Altitude 2 600 m
· Coordonnées 46° 24′ 50″ N, 9° 40′ 00″ E
Confluence Danube
· Localisation Passau (Allemagne)
· Coordonnées 48° 34′ 27″ N, 13° 28′ 54″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Sanna, Brandenberger Ache, Mangfall, Rott
· Rive droite Spöl, Ötztaler Ache, Sill, Ziller, Brixentaler Ache, Alz, Salzach
Pays traversés Drapeau de la Suisse Suisse - Drapeau de l'Autriche Autriche - Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Principales localités Innsbruck, Rosenheim, Passau

L'Inn (en romanche : En) est une rivière de l'Europe centrale, longue de 517 kilomètres. Elle prend sa source dans les Alpes suisses et parcourt en Suisse, en Autriche et ensuite en Allemagne. Elle termine son cours à Passau pour se jeter dans le Danube. Deux tiers de son cours passent à l'intérieur des Alpes.

En ce qui concerne le débit, le module de l'Inn à l'embouchure (740 m³/s) est supérieur à celui du Danube (690 m³/s); cela s'explique par les périodes de crues consécutives à des fortes précipitations et à la fonte des neiges dans les Alpes.

Hydronomie[modifier | modifier le code]

À sa source, l'Inn est appelée En, en romanche, et Eno en italien. Comme l'allemand Inn, ce sont les formes actuelles d'un nom d'origine celte qui est apparu dans plusieurs textes antiques : Αινος en grec (Strabon, Ptolémée) et Aenus en latin (Tacite vers l'année 109, l’Itinéraire d'Antonin). Il peut se traduire par « eau ». Le radical pré-latin de l'Inn a été rapproché de celui de la rivière de l'Ain en France, en particulier par Albert Dauzat[1]. À l'époque romaine, le cours inférieur du fleuve détermine la frontière entre les provinces de Rhétie et de Norique.

Le fleuve est également mentionné par Venance Fortunat au VIe siècle; au VIIIe siècle, la Chronique de Frédégaire retient en latin la forme Ignis. Il est appelé In en moyen haut-allemand dans la Chanson des Nibelungen. La région suisse d'Engadine, correspondant à la haute vallée de l'Inn, doit son nom à la rivière.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cours[modifier | modifier le code]

L'Inn dans la Basse-Engadine.

L'Inn prend sa source à 2 484 mètres d'altitude, non loin du col de la Maloja en Engadine dans les Grisons en Suisse. Elle provient du lac de Lunghin au-dessous du piz Lunghin (2 780 m) et du col du Lunghin où se rencontrent les lignes de partage des eaux entre la mer du Nord, la mer Noire et la mer Méditerranée[2].

La rivière traverse ensuite la Haute-Engadine et les lacs de Sils, de Silvaplana, de Champfèr et de Saint-Moritz vers le nord-est, passant les communes de Samedan, Bever, Zuoz et S-chanf pour couler dans la Basse-Engadine (dans le district d'Inn) passant Zernez, Scuol et Valsot avant de longer la frontière helvético-autrichienne sur quelques kilomètres. Puis elle entre en Autriche près de Nauders et traverse le land de Tyrol et la capitale d'Innsbruck, qui lui doit son nom (littéralement Pont de l'Inn). Depuis que la frontière sud de l'Autriche a été ramenée, par les traités de 1919, à la ligne de faîte des Alpes, la vallée de l'Inn est devenue l'artère vitale du Tyrol.

Entre Kufstein et Erl, le fleuve définit la frontière austro-allemande avant d'entrer en Bavière (Allemagne). Il traverse le sud-est de l'État, en passant Rosenheim, Wasserburg et Mühldorf. De la confluence avec la Salzach jusqu'à Passau, où l'Inn se jette dans le Danube, il marque à nouveau la frontière austro-allemande. Parmi les communes passées par l'Inn, citons Braunau (Autriche), lieu de naissance d'Adolf Hitler, et Marktl (Allemagne), où est né le pape Benoît XVI. À Passau, l'Inn semble verte par rapport au Danube plus bleu. De plus, une autre rivière, l'Ilz, les rejoint à cet endroit, de couleur plus noire. Pendant quelques centaines de mètres, les trois couleurs ne se mélangent pas, donnant au Danube un aspect particulier.

Affluents[modifier | modifier le code]

Drapeau de la Suisse Suisse

Drapeau de l'Autriche Autriche

Drapeau de l'Allemagne Allemagne

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. voir Arnaud Vendryes, « L'Ain : le nom d'une rivière à travers les sources » in Société d'Emulation du Jura, Travaux 2015, pp. 147-168]
  2. Pass Lunghin, 3 bassins. Consulté le 13 juin 2018.

Liens externes[modifier | modifier le code]