Vallée de Katmandou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vallée de Kathmandu *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Paysage rural en 2004
Paysage rural en 2004
Coordonnées 27° 42′ 14.22″ N 85° 18′ 30.888″ E / 27.70395, 85.3085827° 42′ 14.22″ Nord 85° 18′ 30.888″ Est / 27.70395, 85.30858
Pays Drapeau du Népal Népal
Type Culturel
Critères (iii) (iv) (vi)
Superficie 167 ha
Zone tampon 70 ha
Numéro
d’identification
121bis
Zone géographique Asie et Pacifique **
Année d’inscription 1979 (3e session)
Année d’extension 2006 (30e session)
Classement en péril 2003-2007
Vue satellite
Vue satellite
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

La vallée de Katmandou, qui correspond plus ou moins à la zone administrative de la Bagmati (du nom de la rivière sacrée qui la traverse), se situe dans la région centre-orientale du Népal, à l'altitude moyenne de 1 350 mètres, et couvre une superficie d'environ 600 kilomètres carrés. Elle comprend la capitale du pays, Katmandou, une des trois anciennes villes royales de la vallée avec Patan (aussi appelée Lalitpur), qui jouxte Katmandou au sud de la rivière Bagmati, et Bhaktapur, à une quinzaine de kilomètres à l'est.

Au sud-ouest de la capitale, sur la route qui mène à la gorge de Chobhar et aux grottes de Chobhar, est situé le petit village de Chobhar, dont les origines remontent au XIIe siècle, et a une altitude de 1 240 mètres.

Plusieurs autres lieux saints du bouddhisme et de l'hindouisme composent la vallée, parmi lesquels :

La vallée dispose du seul aéroport international du pays, Tribhuvan. Elle est traversée d'Ouest en Est par une route principale qui fait partie du réseau routier transasiatique (Numéro AH42).

La population de la vallée s'est considérablement accrue dans les années 1950 et 1960, par l'arrivée de réfugiés tibétains qui se sont installés dans divers centres de Bodnath, Swayambhunath ou Patan. Mais aussi et surtout à la suite de la guerre civile menée par les maoïstes, proches des naxalites, dans les autres provinces du pays, qui a provoqué un exode massif des différentes ethnies du Népal, venues se réfugier dans la vallée tenue par l'armée royale. Des blocus de la vallée et des grèves à caractère obligatoire (bandhs) sont régulièrement organisés par la guérilla maoïste.

Une ethnie y est présente en grand nombre, ce sont les Néwars, une des civilisations les plus brillantes de la région des Himaalayas.

La vallée de Katmandou est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1979, en tant qu'ensemble comprenant les sept sites suivants : la place du Darbâr de Katmandou, la place du Darbâr de Patan, la place du Darbâr de Bhaktapur, et les ensembles religieux de Swayambhu, Bauddhanath, Pashupati et Changu Narayan[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Vallée de Kathmandu, site de l'Unesco

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]