Valignat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Valignat
Église Saint-André de Valignat.
Église Saint-André de Valignat.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Arrondissement Vichy
Canton Gannat
Intercommunalité Communauté de communes Saint-Pourçain Sioule Limagne
Maire
Mandat
Magalli Blaes
2014-2020
Code postal 03330
Code commune 03295
Démographie
Population
municipale
81 hab. (2014)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 10′ 39″ nord, 3° 04′ 34″ est
Altitude Min. 353 m – Max. 467 m
Superficie 2,32 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte administrative de l'Allier
City locator 14.svg
Valignat

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte topographique de l'Allier
City locator 14.svg
Valignat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Valignat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Valignat

Valignat est une commune française, située dans le département de l'Allier en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La petite commune de Valignat est située dans une zone rurale, sur un vaste plateau calcaire, dans le prolongement de la forêt des Colettes, entre les villes de Montluçon et de Vichy.

Ses communes limitrophes sont[1] :

Communes limitrophes de Valignat
Bellenaves
Veauce Valignat Naves
Sussat Vicq

Transports[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par les routes départementales 43 (de Bellenaves à Ébreuil) et 285. La RD 183 longe la frontière communale avec Vicq, Sussat et Veauce, au sud[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire[modifier | modifier le code]

On ne dispose que de peu d'informations en la matière puisqu'aucune recherche ne fut effectuée. On note cependant qu'un fragment de silex taillé, type de pierre que l'on ne retrouve pas dans de proches environs, a été retrouvé sur la commune.

Une hachette polie complète a également été retrouvée sur la commune au lieu-dit Montignat.

Antiquité[modifier | modifier le code]

Selon la tradition, il semblerait que le nom du village vienne de Valignacum (?). Ce nom proviendrait de celui d'un propriétaire gallo-romain du lieu.

La présence de nombreuses tuiles romaines (tegulae), d'un four (ou d'une chambre de chauffe) et de briques provenant probablement d'un hypocauste[Note 1] suggère la présence probable d'une villa gallo-romaine enfouie à moins d'un kilomètre du bourg.

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Le bourg actuel se situerait sur les ruines d'un prieuré. L'église actuelle, construite aux XIe et XIIe siècles se confond presque avec la chapelle originelle, dont la nef était légèrement plus longue. Elle possède un clocher à peigne, modèle assez rare dans le département.

La présence de carrières médiévales est également supposée sur un coteau situé entre la commune et celle de Naves.

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Avant 1789, la commune faisait partie de l'ancienne province d'Auvergne[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Une nouvelle maire a été élue aux élections municipales de 2014 ; deux adjointes ont été élues[3].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2014 Jean-Charles Baudet    
mars 2014 en cours Magalli Blaes[4]    

Valignat a fait partie du district de Gannat de 1793 à 1801 ; elle a été rattachée à l'arrondissement de Gannat de 1801 à 1926 puis à celui de Montluçon de 1926 à 2016. Depuis le , afin que les arrondissements du département « correspondent à une meilleure cohérence administrative et [à une] adaptation aux bassins de vie », la commune passe dans l'arrondissement de Vichy[5].

Elle a fait partie du canton de Bellenaves de 1793 à 1802 (année où le chef-lieu fut transféré à Ébreuil)[6]. Valignat a fait partie du canton d'Ébreuil de 1802[6] à 2015. Depuis 2015, la commune est rattachée au canton de Gannat.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8],[Note 2].

En 2014, la commune comptait 81 habitants, en augmentation de 12,5 % par rapport à 2009 (Allier : 0 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
243 265 293 254 259 254 259 266 259
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
255 246 228 229 252 248 215 192 181
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
188 177 170 156 149 126 127 96 101
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
93 87 52 47 42 57 69 77 81
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Valignat dépend de l'académie de Clermont-Ferrand. Il n'existe aucune école.

Les collégiens se rendent à Bellenaves[10] et les lycéens à Saint-Pourçain-sur-Sioule[11].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-André, romane, des XIe et XIIe siècles. Cette église classée à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques était originellement dédiée à saint André, comme le rappelle le motif figurant sur un parement extérieur de l'abside. Celle-ci est actuellement dédiée à l'archange saint Michel.
  • Le musée des arts et traditions populaires du Bourbonnais « La Source » (ouvert d'avril à septembre).
  • le château de l'Ormet. Il date du XVIIIe siècle. Chambres d'hôtes.

À voir à proximité :

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ces « briques » sont généralement liées à des systèmes de chauffage utilisés dans les riches villa gallo-romaines.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Carte de Valignat sur Géoportail.
  2. Robert de Vaugondy, Gouvernemens généraux de la Marche, du Limousin, et de l'Auvergne, 1753.
  3. « Une équipe féminine à la mairie », La Montagne, Vichy,‎ .
  4. Liste des maires de l'Allier [PDF], sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de l'Allier, 8 avril 2014 (consulté le 4 juin 2014).
  5. Préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, « Arrêté préfectoral no 16-534 du 21 décembre 2016 portant modification des limites des arrondissements du département de l'Allier », Recueil des actes administratifs no 03-2016-061, Préfecture de l'Allier, (consulté le 16 avril 2017), p. 40.
  6. a, b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. « Sectorisation des collèges du département de l'Allier » [PDF], sur le site de l'académie de Clermont-Ferrand, Inspection académique de l'Allier, (consulté le 13 novembre 2015).
  11. « Sectorisation des lycées - 2GT - Allier » [PDF], sur le site de l'académie de Clermont-Ferrand, Inspection académique de l'Allier, (consulté le 13 novembre 2015).