Valeur faciale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’économie image illustrant la numismatique
Cet article est une ébauche concernant l’économie et la numismatique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Valeur faciale (timbre).

En économie, la valeur faciale est la valeur que la convention donne à un objet[1]. Elle s'oppose à la valeur de ses différents composants/matériaux, comme par exemple la valeur métallique d'une monnaie.

Numismatique[modifier | modifier le code]

Les premières monnaies étaient fabriquées avec un pourcentage de métal (or ou argent en particulier) pur dans la pièce, ce qui donnait sa valeur métallique et était prise comme valeur faciale. Par exemple, le franc germinal, en 1803, contenait 290,3225 mg d'or par franc.

Aujourd'hui, la valeur faciale des pièces de monnaie est déconnectée de leur valeur métallique intrinsèque : elle ne dépend donc plus de la quantité de métaux précieux. La valeur des billets de banque a, depuis leur création, fonctionné sur le même principe que les pièces depuis leur "démétallisation" : elle dépend uniquement de la confiance des utilisateurs en l'utilisation qu'ils peuvent faire de ces pièces : on parle de monnaie fiduciaire (du latin fides, la foi, la confiance). La valeur faciale est dès lors indiquée sur la pièce ou le billet-même afin que les utilisateurs puissent savoir la valeur "pratique" de cette pièce ou de ce billet. Cette valeur faciale est dès lors la valeur légale de la pièce ou du billet tant que celui-ci est en circulation, et est le plus souvent supérieure à la valeur des éléments le composant (le métal pour les pièces ; le papier, l'encre et les autres composants (fil de sécurité par exemple) pour les billets) et au coût de fabrication de la pièce ou du billet (quelques exceptions existent néanmoins pour les pièces, comme la pièce de 1 centime d'euro dont le coût de fabrication est supérieur à la valeur faciale de la pièce). La valeur "de collection" d'une pièce ou d'un billet est généralement bien différente de sa valeur faciale, notamment pour les pièces et billets qui ne sont plus en circulation : elle est généralement supérieure, mais est parfois inférieure, notamment pour des billets récents et ayant circulé en très grand nombre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Aide, endettement, pauvreté : rapport national sur le développement humain durable, 2000, Observatoire de développement humain durable et de la lutte contre la pauvreté au Mali République du Mali, Ministère du développement social, de la solidarité et des personnes âgées, Observatoire du développement humain durable et de la lutte contre la pauvreté, , 150 p. (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :