Valentine Prax

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Valentine Prax
Naissance
Décès
(à 83 ans)
Paris 14e, France
Nom de naissance
Henriette Valentine Jeanne PraxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation
Mouvement
Conjoint

Valentine Prax, née le à Bône (actuelle Annaba) dans les départements français d'Algérie et morte le à Paris[1] en France, est une artiste-peintre française et l'épouse d'Ossip Zadkine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Valentine Henriette Jeanne Prax est la fille d'un père français d'origine catalane, vice-consul d'Espagne et du Portugal à Bône, et d'une mère marseillaise d'origine sicilienne[2]. Elle a grandi en Algérie française, où elle fait ses études artistiques à l'École des beaux-arts d'Alger. Elle part ensuite s'installer à Paris en 1919, où elle rencontre Ossip Zadkine, un sculpteur d'origine russe, qui est son voisin. Il lui fait connaître le petit monde de Montparnasse, et l'épouse le , avec le peintre japonais Foujita pour témoin. La même année Valentine Prax fait sa première exposition personnelle, et commence à se faire reconnaitre sur la scène parisienne. Elle est ensuite invitée à présenter ses œuvres aux côtés de Pablo Picasso pour l'exposition de 1937.

À la mort de Zadkine en 1967, et sur la volonté expresse de l'artiste, elle travaille à la création d'un musée parisien, dans la maison où l'artiste a vécu et travaillé de 1928 à 1967. Le musée est constitué d'un fonds d'environ 300 œuvres de Zadkine qui souhaitait les léguer à la ville de Paris. En 1978, le musée Zadkine ouvre ses portes rue d'Assas. Valentine Prax meurt en 1981 et lègue l'ensemble de ses biens au musée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Valentine Prax, Avec Zadkine, souvenirs de notre vie, éditions Bibliothèque des arts, Paris, 1973, rééd. 1995 et 2001 (ISBN 2850472611)

Liens externes[modifier | modifier le code]