Valentine Ligny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Valentine Ligny
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 115 ans)
Nationalité
Domicile

Valentine Ligny, née le à Avion dans le Pas-de-Calais, et morte le 4 janvier 2022[1] est une supercentenaire française.

À la mort de Jeanne Bot le , elle devient la vice-doyenne des Français derrière Lucile Randon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Acte de naissance de Valentine Madeleine Bonel.
Acte de naissance de Pierre Édouard Charles Ligny.

Valentine Madeleine Bonel naît à Avion (Pas-de-Calais) le du mariage de Jules Bonel, employé au chemin de fer, et d'Hélène Sophie Bienfait, ménagère[2]. Ses parents s'installent à Amiens alors qu'elle a 5 ans[3].

Le à Amiens, Valentine Bonel épouse Pierre Édouard Charles Ligny[2], né à Guînes (Pas-de-Calais) le [4]. Le couple s'installe dans le quartier de Saint-Acheul que Valentine ne quittera qu'en 2015[3].

Au retour de la Libération, son mari reconstruit la maison bombardée rue de Croÿ[3]. Mais il meurt le , après avoir sauvé un neveu de la noyade[5] : lors d'une sortie à Cayeux-sur-mer, son mari sauve de justesse un neveu en train de se noyer. Il le ramène sain et sauf sur le rivage, mais meurt d'un malaise quelques instants plus tard[6].

Valentine Ligny était employée de bureau aux établissements Boulogne, entreprise qui travaillait dans les équipements de salles de bain, appareils de chauffage et matériaux de construction[7].

Elle a trois filles (Nicole, Claudine et Françoise), six petits-enfants, treize arrière petits-enfants et une arrière-arrière-petite-fille début 2018[6],[8]. C'est en 2015, à l’âge de 109 ans qu'elle doit quitter sa maison du quartier Saint-Acheul pour entrer en maison de retraite[5],[9].

Le , date du décès de Madeleine Ragon, elle devient la doyenne des Hauts-de-France.

Elle meurt le à l'âge de 115 ans.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Libra Memoria
  2. a et b Acte de naissance de Valentine Bonel, archives départementales du Pas-de-Calais, registre 3E 065/18, p. 113/327.
  3. a b et c Coline Bergeon, « Dame de fer », sur le site de la mairie d'Amiens, (consulté le )
  4. Acte de naissance de Pierre Ligny, archives départementales du Pas-de-Calais, registre 3E 397/74, p. 214/232.
  5. a et b « AMIENS Valentine Ligny a fêté ses 110 ans », sur le site du quotidien Le Courrier picard, (consulté le )
  6. a et b Nolwenn Quioc, « "Ne lui chantez pas Valentine" : la doyenne des Hauts-de-France a fêté ses 112 ans », sur le site de la chaîne France Bleu, (consulté le )
  7. Vanessa Lamarre, « Valentine, la doyenne des Amiénois a 113 ans », sur le site de la chaîne France Bleu, (consulté le )
  8. Descendance de Pierre Ligny x Valentine Bonel.
  9. « La doyenne des Hauts-de-France vient de fêter ses 111 ans », sur le site de la chaîne France 3, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]