Valentine Haussmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Valentine et son père Georges Haussmann.

Valentine Haussmann, née le à Bordeaux et décédée le à Arcachon, est la fille de Georges Eugène Haussmann, le baron Haussmann, (1809-1891) et d'Octavie de Laharpe.

Elle épousa tout d'abord le 14 mars 1865 à Paris IVe Joseph, vicomte Pernety (1844-1920), un moment chef de cabinet de son beau-père, le préfet de la Seine, dont elle divorça à Paris le 21 juin 1883, puis s'allia à Hyères le 25 février 1891 à Georges Renouard (1843-1897), fils de Jules Renouard, libraire-éditeur bien connu, et petit-fils d'Antoine-Augustin Renouard. Ce second mariage resta sans postérité. Du premier était né un fils, mort sans descendance.

Selon certains auteurs, Valentine Haussmann aurait été quelque temps, avant son premier mariage, l'une des nombreuses maîtresses de Napoléon III. On est allé jusqu'à faire d'elle la mère d'un personnage du nom de Jules Adrien Hadot (1865-1939), réputé fils naturel de l'Empereur. Mais aucun indice ne permet de le penser sérieusement.

Descendance[modifier | modifier le code]

De son premier mariage avec Joseph Pernety, elle eut un fils unique, Didier Pernety-Haussmann, né le à Boulogne-Billancourt et décédé en mer, lors du naufrage de son canot à moteur, à 42 ans, le à Nice, marié le 25 juin 1903 à Cannes avec Jeanne-Marie Compan, née le à Bordeaux et décédée le à Bordeaux, sans postérité.

Sources[modifier | modifier le code]