Valentina Leontieva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leontieva.
Valentina Leontieva
Description de cette image, également commentée ci-après
Statue de Valentina Leontieva à Oulianovsk.
Nom de naissance Валентина Михайловна Леонтьева
Naissance
Petrograd (Union soviétique)
Nationalité Drapeau Soviétique
Drapeau de Russie Russe
Décès (à 83 ans)
Oulianovsk (Russie)
Profession Présentatrice

Valentina Mikhaylovna Leontieva (en russe : Валентина Михайловна Леонтьева), née à Petrograd (Union soviétique) le et morte dans le district de Melekesski (en), dans l'oblast d'Oulianovsk le , est une présentatrice de télévision russe et une personnalité emblématique de la télévision soviétique dont elle est l'une des premières présentatrices[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Dans son enfance Valentina Leontieva fréquente le studio d'art dramatique. Lors de la Seconde Guerre mondiale, dans la ville de Leningrad assiégée, son père meurt de privations, sa mère et ses deux sœurs sont évacuérs vers le village Novosselki dans l'oblast d'Oulianovsk. Valentina quant à elle intègre le service paramédical. Elle sera décorée de la Médaille pour la Défense de Léningrad.

Après la guerre, elle étudie à l'Institut de technologie chimique de Moscou et travaille ensuite dans une polyclinique. Parallèlement elle suit une formation théâtrale au sein du Théâtre d'art de Moscou, dans la classe de Vassili Toporkov. Diplômée, elle devient actrice du théâtre dramatique de Tambov.

En 1954, elle vient travailler à la télévision centrale soviétique, d'abord comme assistant réalisateur, puis comme présentatrice. En 1965-1967, elle vit à New York avec son mari Iouri Vinogradov, qui est diplomate et leur fils Valentin. De retour en URSS, elle retrouve le chemin des studios de télévision. Elle présente plusieurs émissions musicales de divertissement Golouboï ogoniok entre 1962 et 1985. Mais plusieurs générations de soviétiques se souviennent d'elle grâce aux émissions pour enfants comme V gostiakh ou skazki, Spokoïnoï notchi malychi, Boudilnik, Oumelye rouki, les enfants l'appellent affectueusement tante Valia. En 1989, elle devient consultant à la télévision.

Dans les années 1990, après la dislocation de l'URSS Valentina Leontieva tombe dans l'oubli et toutes ses tentatives de retour dans la profession se soldent par un échec. On lui décerne encore un Prix TEFI d'honneur en 2000. À partir de 2004, elle vit chez ses lointains parents à Novossiolki jusqu'à sa mort. Elle est enterré au cimetière de ce village.

En 2007, le Théâtre régional de marionnettes d'Oulianovsk est nommé d'après l'artiste du peuple de l'URSS Valentina Mikhaïlovna Leontieva[2]. La statue de l'artiste est inaugurée au centre d'Oulianovsk en 2008, elle est représentée assise sur un banc[3].

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Harris M. Lentz III, Obituaries in the Performing Arts, 2007: Film, Television, Radio, Theatre, Dance, Music, Cartoons and Pop Culture, McFarland, (ISBN 9780786434817, lire en ligne), p. 220
  2. (en) « Public cultural institution "Ulyanovsk Regional Puppet Theater named after V.M. Leontyeva, a People's Artist of the USSR "Visit to a fairy tale" », sur uprava.mv.ru (consulté le 11 septembre 2017)
  3. (en) « Statue to TV presenter Leontyeva goes up in Ulyanovsk », sur sputniknews.com, (consulté le 11 septembre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :