Valentin Tomberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Valentin Tomberg
Valentin Tomberg.tif
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
MajorqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Mouvement

Valentin Arnoldevitch Tomberg (Saint-Pétersbourg, 12 mars[1] 1900 – Majorque, 24 février 1973), russe d'origine balte allemande, anthroposophe, chrétien mystique, ésotériste, hermétiste et juriste .

Biographie[modifier | modifier le code]

Valentin Tomberg est né dans une famille luthérienne. Son père était d'origine balte allemande et était un fonctionnaire du tsar Nicolas II, si bien que dans sa famille on parlait le russe, le français et l'allemand. Sa mère, qui était russe, fut fusillée pendant la révolution d'Octobre[AeO 1].

Après avoir étudié, dès 1915, les auteurs hermétiques russes et français, en 1917 il devient membre de la Société théosophique russe, qu'il quittera en 1920[2]. De 1917 à 1919 il étudie l'histoire et la philosophie à l'université de Saint-Pétersbourg. En 1920 il est initié au Martinisme par Grégoire Ottonovich Mëbes (en)[3] et en même temps il s’oriente vers l’anthroposophie de Rudolf Steiner. La même année il quitte Saint-Pétersbourg pour Reval (Tallin), en Estonie et à partir de cette date il étudie les langues et l'histoire des religions à l'université de Tartu. Après cette date il se marie une première fois. En 1924 il est employé à la Direction générale des Postes et des Télégraphes d'Estonie à Reval. En 1925 il devient membre de la Société anthroposophique universelle. Après avoir divorcé de sa femme en 1932, le 25 septembre de la même année il est élu Secrétaire général de la Société anthroposophique d'Estonie, en 1933 il se marie avec Maria Belotsvetov, divorcée, et comme lui membre de la société anthroposophique. Le 31 août 1933 naît leur fils Alex. A partir de 1931 Valentin Tomberg donne à Reval des conférences sur l'ésotérisme de l'Ancien et du Nouveau Testament, jusqu'en 1936. En 1938 il quitte l'Estonie pour la Hollande. À la suite de divergences d'opinion avec la veuve de Steiner et le secrétaire général de la section hollandaise, Willem Zeylmans van Emmichoven, il démissionne de la Société anthroposophique le 4 octobre 1938, sa femme démissionne en même temps que lui[4]. Il vit à Rotterdam et de 1939 à 1940 il travaille comme secrétaire au vice-consulat d'Estonie à Amsterdam. En 1943 Tomberg se tourne vers l'Église orthodoxe russe en Hollande, puis vers 1945, après avoir été interné dans un camp pour réfugiés en Hollande, où il est interprète et il entretient des rapports suivis avec des religieux catholiques, il adhère à la foi catholique[5].

De 1940 à 1944 il étudie le droit avec Ernst von Hippel à l'Université de Cologne, où il obtient un doctorat en 1946, il est l'auteur d'ouvrages juridiques sur la philosophie du droit et le droit des peuples, notamment Dégénération et régénération du droit (1946) et Fondement du droit des peuples considérés comme droit de l'humanité (1949)[AeO 2].

De 1944 à 1948 il réside à Mülheim, dans la Ruhr en Allemagne, où il donne des conférences à l'université populaire.

Après un séjour à Londres (autour de 1948) il s'installe avec sa femme et son enfant à Caversham, non loin de Reading, où il travaille pour la BBC pendant la guerre froide et jusqu'à sa retraite en 1960[6].

De 1960 à 1967 il écrit directement en français son œuvre maîtresse sur les Arcanes majeurs du Tarot (1967), inspirée des leçons sur le même sujet de Grégoire Ottonovich Mëbes (en)[7],[8], ouvrage qui sort d'abord en traduction allemande en 1972, avant de paraître en édition originale française à Paris en 1980.

Valentin Tomberg meurt pendant un séjour à Majorque le 14 février 1973, sa femme et collaboratrice[9] décède deux semaines après lui.

Né et élevé dans une famille protestante, il a néanmoins eu l’occasion de faire des rencontres profondes avec l’orthodoxie chrétienne et avec les grandes religions de l’Asie[10],[AeO 3], au point que quelques anthroposophes pensaient de lui qu'il était une incarnation du bodhisattva Maitreya[11],[12],[13], qui serait le prochain Bouddha à venir lorsque le Dharma, l'enseignement du Bouddha Shakyamuni, aura disparu.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Innere Gewissheit. Über den weg, die Wahrheit und das Leben. Suivi de Tomberg und der Buddhismus 2013, Édition établie et présentée par Friederike Migneco et Volker Zotz, Kairos Édition, (ISBN 978-2-919-77100-4)
  • Le Mat itinérant. L'amour et ses symboles. Une méditation chrétienne sur le Tarot. Édition établie et présentée par Friederike Migneco et Volker Zotz, Luxembourg, Kairos Édition, 2007 [texte bilingue français/allemand] (ISBN 978-2-959-98295-8).
  • Lazarus, komm heraus: vier Schriften 1985, (ISBN 3-90637-108-5).
  • Méditations sur les 22 arcanes majeurs du Tarot , Éditions Aubier Montaigne, Paris, 1980, 1984, 1992 - (ISBN 2-700-70369-3)} (l'ouvrage est paru sans nom d'auteur selon la volonté de l'auteur, mais en fait c'était un secret de polichinelle, voir Antoine Faivre, Accès à l'ésotérisme occidental, tome II, Éd. Gallimard, 1996, p. 290-293, et avec une introduction de Hans Urs von Balthasar.)
  • Christ and Sophia: anthroposophic meditations on the Old Testament, New Testament, and apocalypse, Great Barrington, MA: SteinerBooks, 2006. (ISBN 0-88010-565-8).
  • Degeneration und Regeneration der Rechtswissenschaft, Bonn: Bouvier, 1974, (ISBN 3-416-01032-9).
  • Études de Christosophie (articles, conférences, essais), traduit de l'allemand, Éditions Achamoth.
  • Considérations anthroposophiques sur le Nouveau Testament, traduit de l'allemand, Éditions Achamoth.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. "la date de naissance qui est le 27 février russe, c'est-à-dire le 12 mars de notre calendrier.", Serge O. Prokofieff (it) - Christian Lazaridès, Le cas Tomberg - Anthroposophie ou jésuitisme ?, Éditions Société Anthroposohique, Branche Paul de Tarse, Illfurth, 1998, p. 254, note 7.
  2. Lettre du 28 juillet 1920 de Valentin Tomberg à Rudolf Steiner, citée par Serge O. Prokofieff - Christian Lazaridès, Le cas Tomberg - Anthroposophie ou jésuitisme ?, Éditions Société Anthroposophique, Branche Paul de Tarse, Illfurth, 1998, p. 130.
  3. Richard Raczynski, Un dictionnaire du Martinisme, Paris, Dualpha éd., 2009, p. 594-595.
  4. Serge O. Prokofieff - Christian Lazaridès, Le cas Tomberg - Anthroposophie ou jésuitisme ?, Éditions Société Anthroposohique, Branche Paul de Tarse, Illfurth, 1998, p. 256, note 28.
  5. Il fut critiqué pour sa conversion au Catholicisme par les anthroposophes Serge O. Prokofieff - Christian Lazaridès dans leur ouvrage Le cas Tomberg - Anthroposophie ou jésuitisme ?, Éditions Société Anthroposophique, Branche Paul de Tarse, Illfurth, 1998.
  6. "Un ami anglais lui fit obtenir une situation à ['émetteur de] la BBC..., où il était chargé de rédiger, à l'intention du gouvernement britannique et du président des Etats-Unis, des exposés à partir d'informations et de commentaires russes.", Serge O. Prokofieff - Christian Lazaridès, Le cas Tomberg - Anthroposophie ou jésuitisme ?, Éditions Société Anthroposophique, Branche Paul de Tarse, Illfurth, 1998, p. 108-109.
  7. (en)Leçons sur le tarot de G. O. Mëbes, publiées en 1912 sous le titre Encyclopédie de l' Occultisme.
  8. Parmi les ouvrages et les auteurs qui l'ont inspiré, "il mentionne lui-même le "Cours de l'encyclopédie de l'occultisme" de G. O. Meubes, "Les Arcanes majeurs du Tarot" de Chmakov, et sûrement aussi de nombreux livres de Papus, dont beaucoup étaient en ce temps traduits et imprimés en russe." Serge O. Prokofieff - Christian Lazaridès, Le cas Tomberg - Anthroposophie ou jésuitisme ?, Éditions Société Anthroposophique, Branche Paul de Tarse, Illfurth, 1998, p. 101.
  9. " Le rôle important joué par Maria Tomberg dans la vie de son mari est souligné par différentes personnes. Son père, le comte Leitnecker-Demsky de Montfort, était d'origine aristocratique franco-polonaise. Un de ses aïeux, le général de Montfort, fut un chef militaire victorieux de la couronne espagnole sous Charles V et Philippe II. Sa famille était strictement catholique, depuis de nombreuses générations. D'après beaucoup d'indices, elle serait co-auteur du livre du "Tarot" de Tomberg. C'est pourquoi Kriele la qualifie de "collaboratrice dont le génie, à beaucoup d'égards, fut l'équivalent [du sien]". C'est ce que von Balthasar confirme également dans sa préface à la première édition française du livre du "Tarot": " il travailla pendant toute sa vie en collaboration étroite avec sa femme, qui a également participé à 'élaboration du présent ouvrage. " Serge O. Prokofieff - Christian Lazaridès, Le cas Tomberg - Anthroposophie ou jésuitisme ?, Éditions Société Anthroposophique, Branche Paul de Tarse, Illfurth, 1998, p. 137.
  10. Valentin Tomberg: Le Mat itinérant. L'amour et ses symboles. Une méditation chrétienne sur le Tarot. (Introduction) Édition établie et présentée par Friederike Migneco et Volker Zotz, Luxembourg, Kairos Édition, 2007, Modèle:P. 9.
  11. Thomas H.Meyer - Elisabeth Vreede, The Bodhisattva Question: Krishnamurti, Steiner, Tomberg, and the Mystery of the Twentieth-Century Master, Forest Row, Temple Lodge Publ., 2010, p. 75-76.
  12. Robert Powell, Hermetic Astrology: Towards a New Wisdom of the Stars - Vol. I: Astrology and Reincarnation, Hermetika Verlag, Kinsau, 1987, p. 75-79 et Appendix II, p. 324-328.
  13. Serge O. Prokofieff - Christian Lazaridès, Le cas Tomberg - Anthroposophie ou jésuitisme ?, Éditions Société Anthroposophique, Branche Paul de Tarse, Illfurth, 1998, p. 119-121.

Références[modifier | modifier le code]

Antoine Faivre, Accès de l'ésotérisme occidental, t. 2, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des Sciences humaines », (ISBN 2-070-74126-5), « Analyse des « Méditations de Valentin Tomberg sur les vingt-deux arcanes majeurs du tarot de Marseille » :

  1. p. 292
  2. p. 293
  3. p. 290-293

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Antoine Faivre, Accès de l'ésotérisme occidental, t. 2, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des Sciences humaines », (ISBN 2-070-74126-5), « Analyse des « Méditations de Valentin Tomberg sur les vingt-deux arcanes majeurs du tarot de Marseille » », p. 290
  • Thomas H.Meyer - Elisabeth Vreede, The Bodhisattva Question: Krishnamurti, Steiner, Tomberg, and the Mystery of the Twentieth-Century Master, Forest Row, Temple Lodge Publ., 2010 (ISBN 9781906999193).
  • Serge O. Prokofieff (it) & Christian Lazaridès, Le cas Tomberg - Anthroposophie ou jésuitisme ?, Éditions Société Anthroposohique, Branche Paul de Tarse, Illfurth, 1998.

Liens externes[modifier | modifier le code]