Valence Agglo – Sud Rhône-Alpes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Valence Agglo
Sud Rhône-Alpes
Image illustrative de l'article Valence Agglo – Sud Rhône-Alpes
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Drôme
Forme Communauté d'agglomération
Siège Valence
Communes 11
Président Alain Maurice
Maire de Valence
Date de création 13 novembre 2009
Date de disparition
Démographie
Population 119 522 hab. (2011)
Densité 502 hab./km2
Géographie
Superficie 238 km2
Liens
Site web Site officiel

Valence Agglo – Sud Rhône-Alpes était une communauté d'agglomération centrée autour de la ville de Valence dans le département de la Drôme en région Rhône-Alpes.

Le 1er janvier 2014, elle a fusionné avec 3 autres intercommunalités pour donner naissance à une nouvelle intercommunalité, la communauté d'agglomération Valence-Romans Sud Rhône-Alpes.

Historique[modifier | modifier le code]

Le SISAV (1990-2009)[modifier | modifier le code]

Le SISAV (Syndicat Intercommunal des Services de l’Agglomération Valentinoise), plus connu sous le nom de « Valence Major », était un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) qui fut créé le 2 mai 1990 et dissout le 13 novembre 2009. Il regroupait de part et d'autre du Rhône, les quatre communes drômoises de Bourg-lès-Valence, Portes-lès-Valence, Saint-Marcel-lès-Valence et Valence, et les trois communes ardéchoises de Cornas, Guilherand-Granges et Saint-Péray composant le territoire de l'agglomération valentinoise, totalisant une population de 134 662 habitants au recensement de l'année 2007 et s'étalant sur une superficie de 124,80 km2.

Initialement limitées à la réalisation d'études sur des projets d'intérêt Intercommunal, à la gestion des transports urbains, et au traitement des ordures ménagères, ses compétences ont été étendues en 1991 à l'aménagement de certaines zones économiques, en 1997 à la collecte et au transport des déchets ménagers, en 2001 à l'Opération programmée d'amélioration de l'habitat (OPAH), et en 2002 au Schéma de cohérence territoriale (SCOT), à la politique de la ville, et aux grandes infrastructures routières.

Les communes de Cornas et de Saint-Marcel-lès-Valence ont rejoint les cinq communes fondatrices (Bourg-lès-Valence, Guilherand-Granges, Portes-lès-Valence, Saint-Péray et Valence) respectivement en 1999 et 2000.

En 2009, cette structure a été dissoute pour laisser place à la communauté d'agglomération de Valence Agglo – Sud Rhône-Alpes.

Valence Agglo – Sud Rhône-Alpes (2009-2014)[modifier | modifier le code]

La première communauté d'agglomération du sud de la région Rhône-Alpes, Valence Agglo – Sud Rhône-Alpes est née à la suite de la dissolution du SISAV, le 13 novembre 2009, de la signature du préfet de la Drôme. Cet évènement marque le paysage institutionnel français et imprègne une nouvelle dynamique pour le sud de la région Rhône-Alpes, Valence faisant jusqu’alors figure d’exception. En effet, 92 % des communes françaises sont regroupées au sein de structures intercommunales connue sous trois formes : Communauté de communes, Communauté d'agglomération et Communauté urbaine.

La création de Valence Agglo – Sud Rhône-Alpes a été réalisée grâce à une volonté forte et à l’implication de tous les acteurs autour d’un projet indispensable pour le développement du territoire de la région valentinoise. La mise en place de la communauté d’agglomération sur le Grand Valence répondait à la fois au besoin d’adaptation de l’espace de vie à la pratique de ses habitants, mais aussi aux contraintes financières qui pesaient sur les petites collectivités.

Valence Agglo – Sud Rhône-Alpes se composait de 11 communes, Beaumont-lès-Valence, Bourg-lès-Valence, Chabeuil, La Baume-Cornillane, Malissard, Montélier, Montmeyran, Portes-lès-Valence, Saint-Marcel-lès-Valence, Upie et Valence, soit 121 500 habitants[Quand ?] répartis sur un territoire de 238 km2.

En 2014, Valence Agglo – Sud Rhône-Alpes disparaît au profit d'une communauté d'agglomération plus large connue sous le nom de Valence-Romans Sud Rhône-Alpes.

Valence-Romans Sud Rhône-Alpes (depuis 2014)[modifier | modifier le code]

Au 1er janvier 2014, trois autres intercommunalités ont totalement ou partiellement fusionnées avec Valence Agglo – Sud Rhône-Alpes pour former la communauté d'agglomération de Valence-Romans Sud Rhône-Alpes : la communauté d'agglomération du Pays de Romans, les communautés de communes du Canton de Bourg-de-Péage et de Confluences Drôme Ardèche (partie drômoise uniquement), et la commune d'Ourches.

L'arrêté préfectoral de création précise qu'il s'agit d'une « nouvelle personne morale de droit public distincte ».

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique de la communauté d'agglomération
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011
92 085 104 676 107 382 110 038 114 546 118 581 119 522
(Source : Insee – Limites communales au 1er janvier 2013[a 1])


Pyramide des âges de l'intercommunalité en 2011 en pourcentage[a 2]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,5 
90 ans ou +
6,8 
75 à 89 ans
10 
14,7 
60 à 74 ans
15,6 
18,8 
45 à 59 ans
19,7 
19,3 
30 à 44 ans
18,3 
20,5 
15 à 29 ans
18,1 
19,5 
0 à 14 ans
17,3 
Pyramide des âges de la Drôme en 2011 en pourcentage[1]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,5 
90 ans ou +
1,2 
7,1 
75 à 89 ans
10,1 
15,5 
60 à 74 ans
16 
20,6 
45 à 59 ans
20,4 
19,3 
30 à 44 ans
18,9 
17,1 
15 à 29 ans
15,6 
20 
0 à 14 ans
17,8 

Composition[modifier | modifier le code]

Valence, cinquième plus grande ville de la région Rhône-Alpes, préfecture du département de la Drôme et chef-lieu de la communauté d'agglomération de Valence Agglo – Sud Rhône-Alpes vue de la rive droite du Rhône (Ardèche).

La communauté d'agglomération de Valence Agglo – Sud Rhône-Alpes regroupait les 11 communes suivantes :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références Insee[modifier | modifier le code]

  1. POP T1M – Population.
  2. POP T3 – Population par sexe et âge en 2011.

Autres références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]