Valea Chioarului

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Valea Chioarului
Biserica de lemn din Vărai (3).JPG
Nom local
(ro) Valea ChioaruluiVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Județ
Chef-lieu
Valea Chioarului (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
79,08 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Valea Chioarului jud Maramures.jpg
Démographie
Population
2 025 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
25,6 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
Ioan Sorin Burde (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Jumelage
Identifiants
Code postal
437370Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Valea Chioarului (Kővárgara en hongrois) est une commune roumaine du județ de Maramureș, dans la région historique de Transylvanie et dans la région de développement du Nord-Ouest.

Géographie[modifier | modifier le code]

Église en bois de Vărai, un des villages de la commune

La commune de Valea Chioarului est située dans le sud-ouest du județ, à la limite avec le județ de Cluj, dans le paysage de collines du Pays Chioar (Țara Chioarului), à 33 km au sud de Baia Mare, la préfecture du județ.

La commune est traversée par la route nationale DN1C (Route européenne 58) qui relie Baia Mare avec Cluj-Napoca et Bucarest.

Elle est composée des six villages suivants (population en 2002) :

  • Valea Chioarului, siège de la municipalité (665).
  • Curtuiușului (338).
  • Durușa (90).
  • Fericea (472).
  • Mesteacăn (415).
  • Vărai (308).

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite du village date de 1405 sous le nom de Gawra.

La commune a fait partie du Comitat de Szatmár dans le Royaume de Hongrie jusqu'en 1920, au Traité de Trianon où elle est attribuée à la Roumanie avec toute la Transylvanie.

Religions[modifier | modifier le code]

En 2002, 95,8 % de la population est de religion orthodoxe.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 1910, la commune comptait 3 629 Roumains (96,2 % de la population) et 109 Hongrois (2,9 %)[1].

En 1930, les autorités recensaient 3 467 Roumains (97,3 %), 33 Tsiganes (0,9 %) ainsi qu'une communauté juive de 48 personnes (1,3 %) qui fut exterminée par les Nazis durant la Seconde Guerre mondiale.

En 2002, la commune comptait 2 146 Roumains (93,8 %) et une communauté tsigane de 135 personnes (5,9 %)[2].

Évolution démographique
1880 1900 1910 1930 1956 1977 1992 2002 2007
3 4503 6963 7723 5653 5303 1882 6002 2882 275[3]

Économie[modifier | modifier le code]

La commune dispose de 4 715 ha de terres agricoles et 2 762 ha de forêts.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]