Val-d'Épy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne pas confondre avec la commune déléguée de Val-d’Épy.
Val-d'Épy
La mairie.
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Jura
Arrondissement Lons-le-Saunier
Canton Saint-Amour
Intercommunalité Communauté de communes Porte du Jura
Maire
Mandat
Michel Ganneval
2016-2020
Code postal 39160, 39320
Code commune 39209
Démographie
Population
municipale
354 hab. (2015 Erreur : données pour cette requête non trouvées)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 23′ 01″ nord, 5° 23′ 56″ est
Altitude Min. 285 m
Max. 620 m
Superficie 25,35 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de la Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Val-d'Épy

Géolocalisation sur la carte : Jura

Voir sur la carte topographique du Département du Jura
City locator 14.svg
Val-d'Épy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Val-d'Épy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Val-d'Épy

Val-d’Épy[1] est, depuis le , une commune nouvelle française située dans le département du Jura en région Bourgogne-Franche-Comté, née de la fusion de l'ancienne commune Val-d'Épy avec ses voisines Florentia, Nantey et Senaud, les quatre communes fusionnées devenant communes déléguées[2].

Le , La Balme-d'Épy intègre la commune nouvelle[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Territoire communal depuis 2018.

Les informations relatives à la géographie de cette commune sont la synthèse des informations données dans les articles des cinq communes déléguées.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Les Trois Châteaux Thoissia Andelot-Morval Rose des vents
Saint-Jean-d'Étreux
Coligny (Ain)
N Val Suran
O    Val-d'Épy    E
S
Salavre (Ain) Val Suran

Toponymie[modifier | modifier le code]

Épy en 1801, Épy-Lanéria en 1971, Val-d’Épy en 1973 pour la commune devenue commune déléguée en 2016, commune nouvelle de Val d’Épy en 2016[4].

Le nom actuel a fait l'objet d'un arrêté préfectoral rectificatif le et appliqué le pour lui ajouter son trait d'union (mise en conformité avec les règles de toponymie des noms officiels)[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux cinq anciennes communes fusionnées.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Conseil municipal[modifier | modifier le code]

Jusqu'aux prochaines élections municipales de 2020, le conseil municipal de la nouvelle commune est constitué de tous les conseillers municipaux issus des conseils des anciennes communes. Le maire de chacune d'entre elles devient maire délégué[2].

Liste des communes
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Val-d'Épy
(siège)
39209 CC du pays de Saint-Amour 8,64 149 (2015) 17
La Balme-d'Épy 39036 CC Petite Montagne 2,97 72 (2015) 24
Florentia 39226 CC Petite Montagne 3,18 30 (2015) 9,4
Nantey 39382 CC du Pays de Saint Amour 6,50 52 (2015) 8
Senaud 39509 CC du Pays de Saint Amour 4,06 51 (2015) 13

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2016 en cours Michel Ganneval    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 2014. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2014[7].

En 2015, la commune comptait 354 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2014 2015
288 354
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux cinq anciennes communes fusionnées.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]