Valérios Stáis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Valérios Stáis
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de
Institut archéologique autrichien
Society for the promotion of hellenic studies. GB (en)
Society of Antiquaries of LondonVoir et modifier les données sur Wikidata

Valérios Stáis (en grec moderne : Βαλέριος Στάης), né à Cythère en 1857 et mort à Athènes en 1923, est un archéologue grec. Il étudie la médecine puis l'archéologie. Il devient directeur du musée national archéologique d'Athènes en 1887, poste qu'il occupe jusqu'à sa mort[1]. Durant sa carrière, il dirige des fouilles à Épidaure, Dimíni, en Attique, en Argolide, entre autres[2]. Il est également l'auteur de nombreuses études archéologiques publiées dans différentes revues[2], principalement Archeologiki Efimeris (Αρχαιολογική Εφημερίς)[3], et plusieurs ouvrages.

Valérios Stáis est le premier archéologue à identifier en 1902, parmi le matériel remonté à la surface, les fragments de la machine d'Anticythère[4].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Εγκυκλοπαίδεια Δομή, Athens 1996.
  2. a et b (el) Archaeological Society of Athens
  3. (el) http://www.archetai.gr/site/content.php?artid=1464
  4. D. J. de Solla Price, « An ancient Greek computer », in Scientific American 200 (6):60-67 (1959) via the Internet Archive.