Valérien Ismaël

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Valérien Ismaël
Ismael.jpg
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (41 ans)
Lieu Strasbourg
Taille 1,91 m
Poste Défenseur
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1992-1998 Drapeau : France RC Strasbourg 92 0(2)
1998-1999 Drapeau : Angleterre Crystal Palace 13 0(0)
1999-2000 Drapeau : France RC Lens 67 0(2)
2000-2001 Drapeau : France RC Strasbourg 09 0(0)
2001-2002 Drapeau : France RC Lens 36 0(4)
2002-2003 Drapeau : France RC Strasbourg 26 0(2)
2003-2005 Drapeau : Allemagne Werder Brême 84 (14)
2005-2007 Drapeau : Allemagne Bayern Munich 46 0(2)
2007-2009 Drapeau : Allemagne Hanovre 96 18 0(0)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2011-2013 Drapeau : Allemagne Hanovre 96 II
2013-2014 Drapeau : Allemagne VfL Wolfsbourg II
2014 Drapeau : Allemagne 1. FC Nuremberg
2016-2017 Drapeau : Allemagne VfL Wolfsbourg
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 26 février 2017

Valérien Ismaël est un footballeur français né le à Strasbourg, évoluant au poste de défenseur, reconverti entraîneur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé au RC Strasbourg, Valérien Ismaël connaît une solide première partie de carrière en Ligue 1, mais sans jamais parvenir à s'imposer sur la durée comme l'un des joueurs incontournables du championnat de France même si le RC Lens lui offre un temps de jeu plus conséquent. Il lui faut attendre son départ en Bundesliga à 28 ans pour véritablement éclater.

Au Werder Brême, il brille en défense centrale et devient l'un des principaux artisans du doublé Coupe-Championnat réalisé par son club en 2004. Ses prestations lui valent d'être transféré en 2005 au prestigieux Bayern Munich pour la somme de 8 millions d'euros, où il continue à s'affirmer comme l'un des meilleurs défenseurs d'Allemagne, sans pour autant réussir à intégrer l'équipe de France.

Il tente alors de se faire naturaliser allemand pour prétendre à une place dans l'équipe nationale, mais en vain. En 2006, il est appelé par la fédération du Togo pour disputer la Coupe du monde, mais la FIFA s'y oppose.

Il est transféré en janvier 2008 au Hanovre 96 où il s'engage pour deux ans le 5 décembre 2007. Il arrête sa carrière en 2009.

Consultant[modifier | modifier le code]

Il devient ensuite consultant sur la chaine Orange sport où il commente des matchs de Bundesliga.

Il intervient régulièrement sur la chaine allemande LIGA Total afin d'apporter son point de vue lors des rencontres de Bundesliga.

Entraîneur[modifier | modifier le code]

A Hanovre, il fait ses premiers pas d'entraîneur en s'y occupant des jeunes de 2011 à 2013. Il rejoint Wolfsbourg (2013-2014), où Klaus Allofs le place, une première fois pour y remplir les mêmes fonctions[1].

En juin 2014, il est nommé entraîneur de Nuremberg (Bundesliga 2) pour une première expérience à la tête d'une équipe première[2]. En novembre 2014, il est démis de ses fonctions en raison de mauvais résultats.

Le 17 octobre 2016, il est nommé entraîneur par intérim de Wolfsbourg, une nouvelle fois par le directeur sportif Klaus Allofs, suite au limogeage de Dieter Hecking et une série fatale de six matchs sans victoire en championnat. Il devient le premier technicien français à diriger un club allemand depuis Paul Frantz à Karlsruhe (1966-1968)[1]. Il est confirmé comme entraîneur titulaire le 6 novembre 2016[3]. Il est démis de ses fonctions le 26 février 2017 suite à de mauvais résultats.

Carrière[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Valérien Ismaël est divorcé de Caroline Fischer (de père alsacien et de mère togolaise), avec qui il a eu un garçon, Alexis Ismaël, qui joue au poste de gardien de but au SR Colmar en National.

Il est actuellement marié à une Allemande, Karolina avec qui il a eu une fille Lupita-Karolina Ismaël.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Alexis Menuge, « Ismaël a une chance à saisir », L'Equipe,‎ , p. 22
  2. Valérien Ismaël devient coach (de Nuremberg), www.toutlemondesenfoot.fr, 5 juin 2014.
  3. « Valérien Ismaël, nouveau coach de Wolfsburg : "Je suis peut-être un précurseur…" », Eurosport,‎ (lire en ligne)
  4. Fiche de Valérien Ismaël sur footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :