Valérie Berthé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berthé.
Valérie Berthé
Valérie Berthé.jpg
Valérie Berthé à Oberwolfach en 2009.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (50 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Membre de
Distinction

Valérie Berthé est une mathématicienne et informaticienne théoricienne française, directrice de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) ; elle travaille à l'Institut de Recherche en Informatique Fondamentale (IRIF), une unité mixte entre le CNRS et l'Université Paris-Diderot.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Valérie Berthé, née le [1], obtient son baccalauréat à l'âge de 16 ans au lycée Dupuy-de-Lôme à Lorient ; elle est élève à l'École normale supérieure de 1988 à 1993[2]. Elle passe en même temps une licence et une maîtrise en mathématiques pures à l'Université Pierre-et-Marie-Curie en 1989. Elle obtient un Diplôme d'études approfondies (DEA) de l'Université Paris-Sud en 1991 et passe avec succès le concours d'agrégation en 1992.

Doctorat et carrière[modifier | modifier le code]

Elle soutient une thèse de doctorat en 1994 à l'Université de Bordeaux 1 avec pour titre : Fonction de Carlitz et automates : entropies conditionnelles[3], sous la direction de Jean-Paul Allouche. Recrutée par le CNRS en 1993, elle obtient une habilitation à diriger des recherches en 1999, à nouveau sous la supervision de Jean-Pierre Allouche, à l'Université de la Méditerranée Aix-Marseille II. Son mémoire d'habilitation est intitulé : Étude arithmétique et dynamique de suites algorithmiques[1].

En 2018, elle travaille à l'Institut de Recherche en Informatique Fondamentale (IRIF), une unité mixte entre le CNRS et l'Université Paris-Diderot.

Recherche et travail éditorial[modifier | modifier le code]

Ses recherches portent sur la dynamique symbolique, la combinatoire des mots, la géométrie discrète, les systèmes de numération, les pavages et les fractales[4].

Dans la suite de M. Lothaire pseudonyme d'une collaboration mathématique portant sur la combinatoire des mots[5], elle coordonne et dirige, avec d'autres coauteurs, la publication de plusieurs ouvrages de synthèse autour de la combinatoire des mots : le premier sous le pseudonyme de Pytheas Fogg

  • Substitutions in Dynamics, Arithmetics and Combinatorics

portant notamment sur les systèmes substitutifs[6] dont les auteurs ont des attaches centrées autour du sud de la France ; les deux autres sont des manuels de synthèse aux auteurs internationaux; ce sont

  • Combinatorics, Automata and Number Theory, CANT, Cambridge University Press
  • Combinatorics, Words and Symbolic Dynamics, CWSD, Cambridge University Press

Activités associatives et institutionnelles[modifier | modifier le code]

Valérie Berthé est vice-présidente de la Société mathématique de France (SMF) et directrice des publications de la SMF[7]. Elle joue un rôle actif dans l'association femmes et mathématiques[8].

Distinction[modifier | modifier le code]

En 2013, Valérie Berthé reçoit le titre de chevalier de l'Ordre national de la Légion d'honneur[2],[8],[9].

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Valérie Berthé » (voir la liste des auteurs).

Liens externes[modifier | modifier le code]