Vajra Varahi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Peint au XIXe siècle ce mandala Tibetain de la tradition Naropa, Vajrayogini au centre dans deux triangles rouges entrecroisés, Rubin Museum of Art

Vajravārāhī, en tibétain Dorjé Naljorma, en chinois Jīngāng hàimǔ 金刚亥母, est une forme de Vajrayogini. Elle est la consœur de Chakrasamvara. De couleur rouge, elle tient un couperet courbe dans sa main droite, et une coupe crânienne dans sa main gauche ; un trident est posé au creux de son coude gauche.

Elle représente la sagesse, considérée comme l'impératrice de la danse ou une représentation bouddhiste de Shakti. Vajravārāhī représente la passion et la compassion, l'ignorance autant que la sagesse de la matrice compatissante génératrice de tous les phénomènes.

Elle apparait notamment dans le Véhicule de la grâce édité par le 7e Gwalgang Drukpa dans le cadre des pratiques préliminaires. Les cinq compagnes de Padmasambhava, en particulier Yeshe Tsogyal, sont considérées comme émanations de Vajravārāhī (voir l'article Dakini) et [1].

Références[modifier | modifier le code]