Vaisseaux de Starfleet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Dans la science fiction les vaisseaux spatiaux s'inspirent souvent de deux modèles : l'aéronautique et la marine. La majorité des vaisseaux de Star Trek suivent ce dernier modèle. Le mot vaisseau est d'ailleurs un autre nom pour navire, appliqué principalement aux bâtiments de grandes dimensions.

La Classe d'un vaisseau est un terme emprunté à la marine. Il s'agit d'un modèle de construction de série.

Les différentes classes de Starfleet et leurs principaux vaisseaux[modifier | modifier le code]

Akira[modifier | modifier le code]

Apollo[modifier | modifier le code]

Ambassador[modifier | modifier le code]

Aventine[modifier | modifier le code]


Bonaventura[modifier | modifier le code]

Challenger[modifier | modifier le code]

Cheyenne[modifier | modifier le code]

Constellation[modifier | modifier le code]

Classe reconnaissable grâce aux quatre nacelles de distorsion.

Constitution[modifier | modifier le code]

Crossfield[modifier | modifier le code]

Danube[modifier | modifier le code]

Ce sont des navettes longue distance. Ces navettes équipent la station DS9 dans la série du même nom

Dawnstar[modifier | modifier le code]

Deadalus[modifier | modifier le code]

Defiant[modifier | modifier le code]

Dreadnought[modifier | modifier le code]

  • USS Vengeance (Pas de matricule, vaisseau prototype). Amiral Marcus, détruit quand Khan Noonien Singh l'a volontairement fait s'écraser sur San Fransisco en 2259.

Epoch[modifier | modifier le code]

Europa[modifier | modifier le code]

Excelsior[modifier | modifier le code]

Excelsior (refonte)[modifier | modifier le code]

Franklin[modifier | modifier le code]

  • USS Franklin (NX-326) Capitaine Balthazar Edison, disparu en 2163, retrouvé par le capitaine Kirk et son équipage 100 ans plus tard.


Freedom[modifier | modifier le code]

Galaxy[modifier | modifier le code]

Galaxy (refonte)[modifier | modifier le code]

  • USS Enterprise (NCC-1701-D) Amiral William Riker (dernier épisode de la saison 7 de star trek la nouvelle génération, se distingue par une troisième nacelle de propulsion)

Intrepid[modifier | modifier le code]

Kelvin[modifier | modifier le code]

  • USS Kelvin (NCC-0514) Capitaine Robau, puis Capitaine George Kirk, pendant 8 minutes, (père de James T. Kirk) détruit par le Narada du capitaine Nero en 2233

Luna[modifier | modifier le code]

Merced[modifier | modifier le code]

Miranda[modifier | modifier le code]

Nebula[modifier | modifier le code]

New Orleans[modifier | modifier le code]

Niagara[modifier | modifier le code]

Norway[modifier | modifier le code]

Nova[modifier | modifier le code]

Oberth[modifier | modifier le code]

Olympic[modifier | modifier le code]

Prometheus[modifier | modifier le code]

Rigel[modifier | modifier le code]

Rosenante[modifier | modifier le code]

Russell[modifier | modifier le code]

Saber[modifier | modifier le code]

Saladin[modifier | modifier le code]

Sovereign[modifier | modifier le code]

Soyuz[modifier | modifier le code]

Springfield[modifier | modifier le code]

Steamrunner[modifier | modifier le code]

Wambundu[modifier | modifier le code]

Walker[modifier | modifier le code]

Yeager[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Mark Jones et Lance Parkin, Beyond the Final Frontier : An Unauthorised Review of the Trek Universe on Television and Film, Londres, Contender Books, , 400 p. (ISBN 1843570807) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) « Ships », sur startrek.com, Star Trek Database (consulté le 21 octobre 2017)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]