Vaire-sous-Corbie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Somme
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Somme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Vaire-sous-Corbie
Mairie.
Mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Amiens
Canton Corbie
Intercommunalité Communauté de communes du Val de Somme
Maire
Mandat
Daniel Van-Den-Hove
2014-2020
Code postal 80800
Code commune 80774
Démographie
Population
municipale
285 hab. (2014)
Densité 42 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 55′ 00″ nord, 2° 32′ 47″ est
Altitude Min. 27 m – Max. 104 m
Superficie 6,74 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Vaire-sous-Corbie

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Vaire-sous-Corbie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vaire-sous-Corbie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vaire-sous-Corbie

Vaire-sous-Corbie est une commune française, située dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Nature du sol et du sous-sol[modifier | modifier le code]

Le sol et le sous-sol de la commune de Vaire-sous-Corbie sont de nature tertiaire et quaternaire. La vallée est composée d'alluvions sur une couche calcaire et tourbeuse. Sur les pentes, le terrain du crétacé est recouvert d'une mince couche de terre végétale. Le plateau est composé d'une argile compacte et caillouteuse. Au sud du bois de Vaire, le sol est recouvert de limon des plateaux[1].

Relief, paysage, végétation[modifier | modifier le code]

Le relief de la commune est celui d'une plaine alluviale dans vallée de la Somme au nord et d'un plateau sur le reste du territoire. L'altitude oscille de 38 m dans la vallée à 104 m au bois de Vaire[1].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le nord de la commune est traversé par la Somme canalisée. En dessous de la couche argilo-calcaire, entre 6 et 9 mètres de profondeur, se trouve une nappe d'eau souterraine[1].

Au nord-est du village, se trouvent huit hectares d'étangs dans le marais[1].

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de la commune est tempéré océanique avec vents dominants de nord-est et d'ouest[1].

Géographie humaine[modifier | modifier le code]

Urbanisme et aménagement du territoire[modifier | modifier le code]

La commune présente un habitat groupé.

Activités économiques et de services[modifier | modifier le code]

L'activité dominante de la commune reste l'agriculture.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Vaire-sous-Corbie
Corbie Vaux-sur-Somme Sailly-le-Sec
Hamelet Vaire-sous-Corbie Le Hamel
Hamelet Lamotte-Warfusée Lamotte-Warfusée

Toponymie[modifier | modifier le code]

On trouve, dans les textes anciens, plusieurs formes pour désigner Vaire-sous-Corbie : Vers (1140), Vers-sous-Corbie (1239), Vair-sous-Corbie (1676), Vaire (1757), Vaire-sous-Corbie (1771)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Aucun document ne nous est parvenu prouvant l'existence d'une occupation humaine du site de Vaire-sous-Corbie pendant l'Antiquité.

En 1219, Étienne de Vaire détint son fief de l'abbé de Corbie.

En 1322, il existait une église à Vaire.

En 1522, le seigneur de Vaire, de Boffles, participa à la rédaction des coutumes d'Amiens.

En 1636, le village fut ravagé pendant le siège de Corbie. Le comte de Soissons fut chargé de la défense du passage de la Somme à Vaire avec 600 chevaux et 2 000 fantassins. Après le siège, les habitants furent exemptés des droits de champart et de terrage.

A la Révolution française, les biens que l'abbaye de Corbie détenait à Vaire furent vendus comme bien national. Pendant la Terreur, le curé du village Rochon dut se cacher.

En 1814-1815, des cosaques séjournèrent dans la commune.

En 1870-1871, la commune subit l'occupation prussienne durant deux mois et dut verser 2 000 francs de réquisitions et d'indemnités de guerre. 22 jeunes gens de la commune combattirent, six furent faits prisonniers, un fut blessé.

A la fin du XIXe siècle, la bonneterie employait 20 hommes et 40 femmes à la fabrication de bas, caleçons et gilets de chasse[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Pierre Lévêque    
mars 2008[2] 2014 Valérie Noungui    
2014[3] en cours
(au 6 mai 2014)
Daniel Van-den-Hove    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 285 habitants, en augmentation de 7,55 % par rapport à 2009 (Somme : 0,32 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
384 405 435 507 550 574 600 642 660
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
660 633 581 543 558 522 526 502 465
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
415 384 373 260 257 227 208 194 193
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
184 187 189 194 232 263 262 283 285
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Germain-l'Auxerrois (XIXe siècle).
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Notice géographique et historique sur la commune de Vaire-sous-Corbie, rédigée par Eugène Cauët, instituteur, Archives départementales de la Somme, 1899.
  2. Source : Quotidien Le courrier picard édition Région d'Amiens du 5 avril 2008
  3. « Liste des maires de la Somme » [xls], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le 9 juin 2014)
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .