Vairé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Vendée
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Vendée.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Vairé
Croix de l'Ane (XIVe).
Croix de l'Ane (XIVe).
Blason de Vairé
Blason
Vairé
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Vendée
Arrondissement Les Sables-d'Olonne
Canton Talmont-Saint-Hilaire
Intercommunalité Auzance et Vertonne
Maire
Mandat
Alain Taupin
2014-2020
Code postal 85150
Code commune 85298
Démographie
Gentilé Vairéens
Population
municipale
1 578 hab. (2013)
Densité 56 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 36′ 09″ Nord 1° 45′ 17″ Ouest / 46.6025, -1.75472222222
Altitude Min. 0 m – Max. 71 m
Superficie 28,12 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte administrative de Vendée
City locator 14.svg
Vairé

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte topographique de Vendée
City locator 14.svg
Vairé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vairé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vairé
Liens
Site web Site officiel

Vairé est une commune du Centre-Ouest de la France, située dans le département de la Vendée en région Pays de la Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Vairé se trouve dans l’Ouest de la Vendée, à quelques kilomètres de l’Océan.

Communes limitrophes de Vairé
Landevieille Saint-Julien-des-Landes
Brem-sur-Mer Vairé La Chapelle-Achard
L'Île-d'Olonne Saint-Mathurin
Carte de la commune.

Vairé est aussi situé au confluent de l'Auzance et de la Ciboule

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
De gueules à la châsse d'or, allumée d'argent, surmontée à senestre d'une coquille aussi d'argent brochant sur deux bourdons de pèlerin de sable passés en sautoir, au franc-canton cousu d'azur chargé d'une croisette de huit pointes aussi d'or.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Article connexe : Histoire des maires de France.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Alain Taupin[Note 1],[1] Divers gauche cadre supérieur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 1 578 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 049 562 708 824 795 811 875 929 928
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
985 956 1 010 1 031 1 055 1 087 1 101 1 120 1 098
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 121 1 211 1 186 1 020 975 975 963 907 829
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
828 798 820 907 942 1 002 1 335 1 449 1 533
2013 - - - - - - - -
1 578 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

En 2008, Vairé occupait le 6 789e rang au niveau national, alors qu'elle était au 8 643e en 1999, et le 128e au niveau départemental sur 282 communes.

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (24,4 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (25,1 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,5 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,5 % d’hommes (0 à 14 ans = 19,6 %, 15 à 29 ans = 17,3 %, 30 à 44 ans = 21,1 %, 45 à 59 ans = 19,7 %, plus de 60 ans = 22,4 %) ;
  • 50,5 % de femmes (0 à 14 ans = 19,3 %, 15 à 29 ans = 16,2 %, 30 à 44 ans = 19,5 %, 45 à 59 ans = 18,7 %, plus de 60 ans = 26,4 %).
Pyramide des âges à Vairé en 2007 en pourcentage[4]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90 ans ou +
2,3 
6,8 
75 à 89 ans
10,1 
15,3 
60 à 74 ans
14,0 
19,7 
45 à 59 ans
18,7 
21,1 
30 à 44 ans
19,5 
17,3 
15 à 29 ans
16,2 
19,6 
0 à 14 ans
19,3 
Pyramide des âges du département de la Vendée en 2007 en pourcentage[5]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90 ans ou +
1,2 
7,3 
75 à 89 ans
10,6 
14,9 
60 à 74 ans
15,7 
20,9 
45 à 59 ans
20,2 
20,4 
30 à 44 ans
19,3 
17,3 
15 à 29 ans
15,5 
18,9 
0 à 14 ans
17,4 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Joseph Gaston est un médecin et poète du XIXe siècle, né le 16 juin 1867 à l'île d'Yeu et mort à Vairé le 30 mai 1935, où il vécut et exerça. Le 13 juin 2009 fut inaugurée, à Vairé, la place Joseph-Gaston.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Réélu en 2014.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]