Vainqueurs de la Bastille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Vainqueurs de la Bastille furent ceux qui participèrent à la prise de la Bastille le 14 juillet 1789. Une étude de Raymonde Monnier montre que 69 % de ses membres sont des travailleurs du faubourg Saint-Antoine[1].

Ceux-ci créèrent une association qui comportait des statuts et des règlements. Tout comme des anciens combattants, ils prenaient part aux fêtes civiques et arboraient sur leurs poitrine une couronne murale en cuivre utilisée comme décoration. Les vainqueurs de la Bastille se distinguaient des autres révolutionnaires par le port d'un insigne ayant pour devise Ignorant ne Datos ne quisquam serviat enses, chacun détenait un cachet en cuivre représentant les tours de la Bastille.

L'Assemblée constituante leur fournit un uniforme ainsi qu'un armement. Sur le canon du fusil et la lame du sabre était gravée cette phrase : «Donné par la Nation à ..., vainqueur de la Bastille».

Lors de la Fête de la Fédération le 14 juillet 1790, on leur réserva les places d'honneur.

Les mois passant, ils furent sujets aux railleries car ils ressassaient trop souvent leur geste héroïque lors de cette journée du 14 juillet 1789.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Faubourg Saint-Antoine, 1789-1815, Société des études robespierristes, 1981

Sources[modifier | modifier le code]

Jean Tulard, Jean-François Fayard et Alfred Fierro, Histoire et dictionnaire de la Révolution française. 1789-1799, éd. Robert Laffont, coll. « Bouquins », Paris, 1987, 1998 [détail de l’édition]

Lien interne[modifier | modifier le code]