Vailima

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Vailima
Image dans Infobox.
Géographie
Pays
Altitude
175 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées

Vailima est un village samoan situé dans le district de Tuamasaga. Le village se trouve à quatre kilomètres de Apia, la capitale des Samoa. En 2009, il comptait 762 habitants[1]. C'est le dernier lieu de résidence de Robert Louis Stevenson.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom Vailima signifie « eau dans la main », selon un vieux conte samoan. Une femme donnait de l'eau (vai) dans sa main (lima) pour aider son compagnon assoiffé. Une interprétation erronée largement citée affirme que le nom signifie "cinq eaux", car le mot lima signifie à la fois main et cinq en samoan[2].

Liens avec Robert Louis Stevenson[modifier | modifier le code]

Le village est surtout connu pour être le lieu de la dernière résidence de Robert Louis Stevenson, appelée "Villa Vailima", qui est aujourd'hui le musée Robert Louis Stevenson[3]. Le domaine a eu un passé varié puisqu'il a servi de résidence au gouverneur des Samoa allemandes, à l'administrateur de l'autorité mandataire néo-zélandaise et au chef d'État samoan. En 1909, Lagi von Ballestrem, fille du diplomate allemand Wilhelm Solf , est née dans la villa. C'est aujourd'hui un musée en l'honneur de Stevenson et a été considérablement restauré[4].

Stevenson est enterré dans une tombe sur le Mont Vaea qui surplombe Vailima[4]. Il avait deux souhaits pour son enterrement, être enterré au sommet du Mont Vaea et être enterré avec ses bottes car il les utilisait pour marcher sur les terres samoanes[5]. Sa femme, Fanny Van de Grift, est enterrée à ses côtés.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Census 2016 Preliminary count », Samoa Bureau of Statistics (consulté le ), p. 7
  2. (en) Joseph Theroux, « Some Misconceptions about RLS », The Journal of Pacific History, vol. 16, no 3,‎ , p. 164–166 (DOI 10.1080/00223348108572422, JSTOR 25168472)
  3. (en) E.M. Bennett, « Representations and belonging: a brief study of the social contexts of museums in Samoa and Fiji », Senior Capstone Projects,‎ (lire en ligne)
  4. a et b (en) « Robert Louis Stevenson Museum », sur Atlas Obscura (consulté le )
  5. (en) « IN THE WAKE OF ROBERTd LOUIS STEVENSON », Tara Expeditions, (consulté le )

Lien externe[modifier | modifier le code]