Vahan Papazian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vahan Papazian
Vahan Papazyan.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
Վահան ՓափազյանVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
GomsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Domicile
Activités
Fratrie
Autres informations
Parti politique
Membre de
Chambre des députés de l'Empire ottoman (en) (-)Voir et modifier les données sur Wikidata

Vahan Papazian (arménien : Վահան Փափազյան, né en 1876 à Tabriz et mort en 1973 à Beyrouth[1]), aussi connu sous le pseudonyme Goms (Կոմս), est un homme politique arménien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vahan Papazian naît à Tabriz en 1876 de parents arméniens originaires de Van.

Il devient l'un des dirigeants de la communauté arménienne de la région de Van en 1903 puis est élu à la Chambre des députés du Parlement ottoman en 1908 en tant que député du vilayet de Van[2] jusqu'en 1915[3].

Il parvient à échapper au génocide arménien via le Caucase[4].

Entre 1942 et 1945, il est membre du Conseil National arménien, établi à Berlin avec le soutien d'Alfred Rosenberg[5].

Il s'installe à Beyrouth en 1947[3]. Lors des élections législatives de 1951, il est investi par la Fédération révolutionnaire arménienne comme candidat pour le siège des Arméniens orthodoxes de la circonscription de Metn au sein d'une liste constitutionnelle pro-gouvernementale. Il obtient 10 186 voix (sur 22 904 votes) et perd contre Dikran Tosbah[6].

Il meurt à Beyrouth en 1973.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Gurgen Mahari, Burning Orchards, Cambridge, Black Apollo Press, , 528 p. (ISBN 978-1900355575), p. 524
  2. (en) Dominik J. Schaller, Late Ottoman Genocides : The dissolution of the Ottoman Empire and Young Turkish population and extermination policies, Londres, Routledge, , 116 p. (ISBN 978-0415480123), p. 83
  3. a et b « Papazian, Vahan (1876-1973) », sur catalogue.bnf.fr
  4. (en) Raymond H. Kévorkian, The Armenian Genocide : A Complete History, Londres, I. B. Tauris, , 1040 p. (ISBN 978-1848855618), p. 827
  5. (en) Christopher J. Walker, Armenia : The Survival of a Nation, Londres, Routledge, , 448 p. (ISBN 041504684X), p. 357
  6. (en) Zaven Messerlian, Armenian Participation in the Lebanese Legislative Elections 1934-2000, Beyrouth, Haigazan University Press, , p. 114-117

Liens externes[modifier | modifier le code]