Vaccinioideae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Vaccinioideae sont une sous-famille de plantes dicotylédones de la famille des Ericaceae, subdivisée en 5 tribus (Andromedeae, Gaultherieae, Lyonieae, Oxydendreae et Vaccinieae), regroupant une cinquantaine de genres et environ 1300 espèces.

Le genre-type est Vaccinium[1], qui est par ailleurs le genre de très loin le plus important de la sous-famille avec près de 450 espèces[2].

Les Vaccinioideae sont en majorité des arbrisseaux ou arbustes à feuilles persistantes, dont de nombreux épiphytes, plus rarement des lianes ou des arbres[2].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette sous-famille a une répartition quasi-cosmopolite. Ces plantes sont particulièrement présentes dans les zones arctiques, tempérées et alpines de l'hémisphère nord, ainsi que dans les régions montagneuses de l'Asie tropicale, seules quelques espèces étant limitées à l'Afrique du Sud-Est et à Madagascar. La sous-famille est également très diversifiées dans les forêts de nuages néotropicales[3]. La grande majorité des taxons (environ 32 genres et 1000 espèces, appartenant principalement aux Vaccinieae) sont concentrés dans les régions montagneuses fraîches et humides de l'Amérique du Sud entre 1500 et 3000 mètres d'altitude, bien que certaines espèces poussent au-dessus de 3000 m dans la végétation páramo et d'autres au-dessous de 100 m dans les forêts tropicales pluviales des plaines humides[2].

Synonymes[modifier | modifier le code]

Selon BioLib (19 octobre 2020)[4] :

  • Andromedaceae Schnizlein
  • Oxycoccaceae A. Kerner
  • Vacciniaceae Perleb

Liste des genres[modifier | modifier le code]

Selon NCBI (19 octobre 2020)[5] :

Utilisation[modifier | modifier le code]

Certaines espèces de Vaccinioideae présentent un intérêt économique en fournissant des fruits comestibles, en particulier dans le genre Vaccinium, qu'ils soient récoltés dans la nature ou cultivés. Ce sont notamment[6] :

D'autres espèces sont cultivées à des fins ornementales et horticoles, en particulier dans les genres Leucothoe, Oxydendrum, Pernettya et Pieris[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « subfam. Vaccinioideae Arn., Encycl. Brit. ed. 7, 5: 118 (1832) », sur International Plant Names Index (IPNI) (consulté le ).
  2. a b et c (en) Frederic Lens, James L.Luteyn, Erik Smets, Steven Jansen, « Ecological trends in the wood anatomy of Vaccinioideae (Ericaceae s.l.) », Flora - Morphology, Distribution, Functional Ecology of Plants, vol. 199, no 4,‎ , p. 309-319 (DOI 10.1078/0367-2530-0058, lire en ligne).
  3. (en) « 19f. Ericaceae Jussieu subfam. Vaccinioideae Arnott in M. Napier, Encycl. Brit. ed. 7. 5: 118. 1832 », sur Flora of North America (consulté le ).
  4. BioLib, consulté le 19 octobre 2020
  5. NCBI, consulté le 19 octobre 2020
  6. a et b (en) « 19. Ericaceae Jussieu  », sur Flora of North América (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :