VIER

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
VIER
Ancien logo de la chaîne
Ancien logo de la chaîne

Création (VT4)
(VIER)
Langue Néerlandais
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Statut Généraliste privée
Siège social SBS Belgium

Fabrieksstraat 55
1930 Zaventem

Ancien nom VT4
Site web Site officiel de VT4
Diffusion
Satellite Astra (19,2° est)
TV Vlaanderen Digitaal, TéléSAT : Chaine n° 603
Câble VOO analogique
VOO Numérique
Telenet
Numericable Belgique
IPTV Belgacom TV : Chaîne n°53 (Bruxelles), n°223 (Wallonie) et n°4 (Flandre).
Aire Drapeau de la Belgique Belgique

VIER (« Quatre » en néerlandais ; stylisé « 4 »), anciennement VT4, est une chaîne de télévision privée belge émettant principalement en Flandre et à Bruxelles. Média néerlandophone, elle appartient à SBS Belgium, filiale du groupe audiovisuel NV De Vijver Media.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , le groupe SBS Belgium - filiale nouvellement créée de SBS Broadcasting - lança la diffusion de sa première chaîne, VT4 (abréviation de Vlaamse Televisie 4, littéralement télévision flamande 4).

Le , le groupe allemand ProSiebenSat.1 Media acquit SBS Broadcasting, pour la somme de 3,3 milliards €.

En janvier 2011, ProSiebenSat.1 décida de vendre ses activités de radio et de télévision en Scandinavie, aux Pays-Bas et en Flandre. Le groupe De Vijver Media (propriétaire de la maison de production Woestijnvis ainsi que RTL Group se montrèrent intéressé par l'acquisition des chaînes VT4 et VijfTV, toutes deux aux mains de SBS Belgium[1]. À la suite du retrait du groupe RTL le , De Vijver devint le propriétaire des deux chaînes le .

Le , le nouveau nom de la chaîne - VIER - a été dévoilé dans les médias, ainsi qu'un aperçu de sa future programmation[2]. Le changement s'opéra le La grille comportait alors des programmes de l'ancienne VT4, ainsi que de nouvelles émissions. Le nouveau propriétaire profita de l'occasion pour diffuser des programmes à succès de Woestijnvis, comme De Slimste Mens ter Wereld, Man Bijt Hond, De Pappenheimers et In Godsnaam.

Fin 2012, les revenus publicitaires de VIER dépassaient ceux de VT4, mais restaient en-deçà des attentes tant des médias que du patron de VIER - et de Woestijnvis - Wouter Vandenhaute[3]. Dès lors, des changements furent opérés dans la grille de programme, mais ceux-ci ne s'avérèrent pas gagnant : à la fin 2013, l'audience moyenne de la chaîne atteignit 25% de moins que celle de VT4[4].

En 2014, les chiffres d'audience augmentèrent[5]. La chaîne tablait alors sur une croissance de 7% sur le public cible "18-54 ans responsable des achats"[6].

Afin de rendre ses pages publicitaires plus attrayantes pour les annonceurs, VIER les mélangea à de nombreux programmes courts : des jeux, des émissions rédactionnelles ou encore des courts-métrages d'animation. Toutefois, selon le régulateur des médias flamands VRM, ces extras étaient contraires à la législation sur la publicité. La loi prévoit en effet que la publicité soit clairement distincte des programmes de la chaîne. En conséquence, VIER supprima ces programmes courts de sa grille[7].

Le , Telenet devint l'un des trois actionnaires de De Vijver Media, en rachetant les actions détenues jusqu'alors par le groupe Sanoma[8].

A la mi 2016, la part de marché de VIER atteignait 12,8% sur le groupe cible "18-54 ans", soit la plus haute audience de l'histoire de la chaîne[9]. En novembre de la même année, l'audience progressa encore, jusqu'à atteindre 14,8% sur le même public cible.

Le , la chaîne opéra un changement d'habillage et de logo. La typographie "VIER", entourée d'un cercle, est abandonnée au profit d'un logo mentionnant le chiffre "4".

Programmes[modifier | modifier le code]

Originellement conçue pour être une chaîne généraliste traditionnelle, VIER choisit par la suite de cibler une population plus jeune afin de se démarquer de ses concurrentes BRT 1 (aujourd'hui Één) et VTM[10]. Intégrant de nombreuses séries américaines à sa grille des programmes, elle connaît un certain succès en Flandre où elle atteint 7,54 % de part de marché[11] (2008).

VIER se distingue par la diffusion de séries, films et émissions de société en anglais sous-titré en néerlandais, ne laissant la place qu'à relativement peu de productions strictement néerlandophones. Parmi celles-ci figurent notamment des émissions de télé-réalité (The Block: Gent), des concours (Komen Eten) ou des émissions sportives.

Diffusion[modifier | modifier le code]

VIER est diffusée sur les réseaux câblés flamands et bruxellois (Telenet, Numericable) ainsi que sur le bouquet satellite TV Vlaanderen Digitaal.

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Logos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (nl) « Moederhuis Woestijnvis wil VT4 en VijfTV kopen », Gazet van Antwerpen,‎ (lire en ligne)
  2. (nl) « 'VT4' wordt 'VIER' op 17 september », Het Nieuwsblad,‎ (lire en ligne)
  3. (nl) Eddy Eerdekens, « Wouter Vandenhaute: 'We hebben inschattingsfouten gemaakt' », Knack Focus,‎ (lire en ligne)
  4. (nl) Rédaction, « ‘VIER is 25 procent kijkers kwijt’ », De Standaard,‎ (lire en ligne)
  5. (nl) Rédaction, « Kijkcijfers: SBS tevreden met resultaten VIER en VIJF », TVvisie,‎ (lire en ligne)
  6. (nl) « Groei voor VIER in 2014 », sur SBS Belgium (consulté le 10 octobre 2017)
  7. (nl) Belga, « VIER mag reclameblokken niet langer opleuken », De Morgen,‎ (lire en ligne)
  8. (nl) « Telenet en De Vijver Media hebben akkoord », TVvisie,‎ (lire en ligne)
  9. (nl) « Jani en Annelien bezorgen Vier en Vijf beste seizoen in 20 jaar », Het Nieuwsblad,‎ (lire en ligne)
  10. Paysage audiovisuel belge
  11. Marktaandelen van de belangrijkste Vlaamse tv-netten in 2008

Liens externes[modifier | modifier le code]