V/H/S

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec VHS.
V/H/S
Titre original V/H/S
Réalisation Matt Bettinelli-Olpin
David Bruckner (en)
Tyler Gillett
Justin Martinez
Glenn McQuaid (en)
Joe Swanberg
Chad Villella
Ti West
Adam Wingard
Scénario Simon Barrett
Matt Bettinelli-Olpin
David Bruckner
Tyler Gillett
Justin Martinez
Glenn McQuaid
Nicholas Tecosky
Chad Villella
Ti West
Sociétés de production Bloody Disgusting
The Collective
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Horreur Found footage
Durée Version :
93 min (censurée)
116 min (non-censurée)
Sortie 2012

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

V/H/S est un film d'horreur américain au format found footage, réalisé par David Bruckner (en), Glenn McQuaid (en), Radio Silence Productions (en), Joe Swanberg, Ti West, Adam Wingard et sorti en 2012. Le film est d'abord passé par le festival du film de Sundance avant de sortir en salles aux États-Unis.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Lors d'un cambriolage d'une maison, un groupe de jeunes amis doivent trouver la bonne cassette VHS parmi plusieurs autres, pour un mystérieux commanditaire qui leur donnera de l’argent en échange du vol. Avant d’arriver à trouver la bonne, les jeunes vont devoir visionner cinq autres cassettes. Ces cassettes nous offrent cinq histoires horrifiques, voir un petit peu gore pour certaines. Avant-elles, le premier segment (réalisé par Adam Wingard) intitulé Tape 56, met en place la base de l’histoire qui permettra de relier (à peu près correctement...) les cinq histoires des cassettes vidéos qui suivent :

  • Amateur Night (réalisé par David Bruckner), où trois amis avides de sexe vont faire la connaissance de deux jeunes femmes lors d’une soirée. Ils arrivent à les amener dans une chambre d’hôtel, seulement, l’une d’elle est en réalité une espèce de créature mi vampire mi chat qui ne va pas se laisser entrainer dans leurs jeux sexuels. Ce segment est filmé avec des lunettes, à la différence des autres found footage traditionnellement filmés avec une caméra DV.
  • Second Honeymoon (réalisé par Ti West), où l’on suit un jeune couple en road-trip à travers les États-Unis. Ils ne savent pas qu'ils sont suivis par une étrange jeune femme, quasi-fantomatique dans les scènes. Cette femme maquée va s’introduire plusieurs fois dans leur chambre d’hôtel et faire des actions aussi inutiles qu'absurdes (elle trempe une brosse à dent dans la cuvette des toilettes, vole de l’argent dans le portefeuille de l’homme, enlève la couverture du couple durant la nuit,...) La fin est assez violente et surprenante puisque la femme tranche simplement la gorge de l’homme pendant qu’il dort.
  • Tuesday the 17th (réalisé par Glenn McQuaid), où deux femmes et deux hommes font une virée en foret puis un pique-nique au bord d’un lac, dans un espace forestier réputé pour ses meurtres violents et inexpliqués. Les meurtres sont, à l’image des légendes, assez violents.
  • The Sick Thing That Happened to Emily When She Was Younger (réalisé par Joe Swanberg), où un jeune couple à distance se parle chaque soirs (puis chaque nuits entières) par appels vidéos, parfois entrecoupés de scènes de nudité (c'est d'ailleurs une incohérence, voulue ou non par la réalisation du film, d’avoir transféré des enregistrements de conversations vidéos sur une cassette VHS). La fille habite dans un appartement apparemment hanté par un ou plusieurs enfant(s).
  • 10/31/98 (réalisé par le collectif Radio Silence), où quatre amis se rendent à une fête d’Halloween, chacun déguisés, mais se trompent de maison et entrent dans une où, au second étage, une femme est attachée et séquestrée puis violentée par plusieurs hommes. Ils arrivent finalement à la sortir de la maison, mais la fille est apparemment surnaturelle puisqu’elle arrive à prendre le contrôle du véhicule (qui n’arrivera plus à redémarrer). Elle finie par bloquer le groupe sur une voix de chemin de fer, où un train arrive.

Chacun des segments de films sont coupés par l’histoire de base qui se passe en parallèle et qui sert de transition : le cambriolage. Ce sont des conversations animés entre les membres de la bande, ou parfois seulement des plans sur les pièces de la maison pendant qu’un des membres se charge de changer de cassette. L’ultime transition arrive quand tout s’accélère, et ce de manière rapide, sans que l’on ai une réelle explication sur ce qu’il va se passer pour les cambrioleurs.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Calvin Reeder (VF : Pierre Lognay) : Gary
  • Lane Hughes (VF : Olivier Premel) : Zak
  • Adam Wingard : Brad
  • Kentucker Audley : Rox
  • Hannah Fierman : Lily
  • Mike Donlan (VF : Laurent Bonnet) : Shane
  • Joe Sykes (VF : Alexandre Crepet) : Patrick
  • Drew Sawyer (VF : Sébastien Hebrant) : Clint
  • Jas Sams (VF : Marcha Van Boven) : Lisa
  • Joe Swanberg (VF : Antoni Lo Presti) : Sam
Source : crédits DVD

Distinctions[modifier | modifier le code]

Nominations et sélections[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]