Vítor Constâncio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un homme politique image illustrant portugais
Cet article est une ébauche concernant un homme politique portugais.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Vítor Constâncio
Image illustrative de l'article Vítor Constâncio
Fonctions
Vice-président de la Banque centrale européenne
En fonction depuis le
Prédécesseur Loukás Papadímos
Président du Parti socialiste européen
Prédécesseur Joop den Uyl
Successeur Guy Spitaels
Secrétaire général du Parti socialiste portugais
Prédécesseur António de Almeida Santos
Successeur Jorge Sampaio
Ministre portugais des Finances
Premier ministre Mário Soares
Gouvernement Soares II
Prédécesseur Henrique Medina Carreira
Successeur José da Silva Lopes
Biographie
Nom de naissance Vítor Manuel Ribeiro
Constâncio
Date de naissance (73 ans)
Lieu de naissance Lisbonne (Portugal)
Nationalité portugaise
Parti politique PS
Profession Économiste

Vítor Manuel Ribeiro Constâncio, né le à Lisbonne, est un homme politique et banquier portugais. Il est vice-président de la Banque centrale européenne depuis 2010.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et carrière d'enseignant[modifier | modifier le code]

Diplômé en 1965 en sciences économiques par l'Institut supérieur de sciences économiques et financières (devenu l'Institut supérieur d'économie et gestion ISEG) de l'université technique de Lisbonne, il obtient un mastère à l'université de Bristol en 1973-1974. Il devient assistant (professeur) d'économie à l'ISEG de 1965 à 1973. En 1972, il devient le chef du département Modèles économiques et programmation globale au Centre des études de planification et professeur à l'Institut supérieur de service social.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

De 1974 à 1975, il est secrétaire d'État au Plan dans les Ier et IIe gouvernements provisoires. En 1975, il prend la tête du département de la recherche à la Banque du Portugal, avant de redevenir l'année suivant secrétaire d'État, au Budget et au Plan. En 1977, il devient une première fois gouverneur adjoint de la Banque du Portugal et président de la commission pour l'adhésion européenne. Ministre des Finances dans le IIe gouvernement constitutionnel dirigé par Mário Soares de janvier à août 1978, il redevient gouverneur adjoint de la Banque du Portugal en 1979.

En 1980-1981, il est professeur à l'Université catholique portugaise et député à l'Assemblée de la République pour le Parti socialiste dont il est le secrétaire général de 1986 à 1989, ainsi que président de la commission parlementaire des Affaires européennes. Il devient parallèlement président de la section portugaise du Mouvement européen. De 1981 à 1984, il est de nouveau en fonction à la Banque centrale. De 1982 à 1984, il est également professeur invité à la Nouvelle université de Lisbonne. Nommé gouverneur de la Banque du Portugal en 1985, il est ensuite de nouveau député au Parlement portugais à partir de 1987, mais il est battu un an plus tard.

Autres fonctions[modifier | modifier le code]

De 1989 à 1994, il est professeur invité à l'ISEG, puis, de 1995 à 1999, membre du Conseil d'État, attaché à la présidence de la République. De 1995 à 2000, il est membre du directoire de la Banque portugaise d'investissement et, de 1998 à 2000, du directoire d'EDP.

Gouverneur de banques centrales[modifier | modifier le code]

en 2000, il redevient gouverneur de la Banque du Portugal et membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne, organisme dont il devient membre du directoire et vice-président le en remplacement du Grec Loukás Papadímos.

Liens externes[modifier | modifier le code]