Víctor de la Parte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
de la Parte González est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est de la Parte ; le second, maternel, souvent omis, est González.
Víctor de la Parte
GIR10123 movistar (41560024105).jpg
Víctor de la Parte au Tour d'Italie 2018
Informations
Nom de naissance
Víctor de la Parte GonzálezVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
2008-2010Caja Rural
01.2012-05.2012[n 1]Bicilokura CDC
Équipes professionnelles

Víctor de la Parte González, né le à Vitoria-Gasteiz, est un coureur cycliste espagnol. Professionnel depuis 2011, il est membre de l'équipe CCC. Son palmarès comprend notamment des victoires acquises au Tour d'Autriche, au Sibiu Cycling Tour et au Tour d'Algérie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Víctor de la Parte devient professionnel en 2011 au sein de la formation espagnole Caja Rural. Il se montre rapidement à son avantage en terminant parmi les trente premiers du Tour de Castille-et-León et du Tour des Asturies. Il est cependant accusé en juin de participer à un réseau de dopage en Andorre[1]. Bien que sa culpabilité ne soit jamais prouvée, il est libéré de son contrat au mois de juin[2].

L'année suivante, il signe un contrat avec l'équipe continentale SP Tableware au mois de juin. Il gagne la première étape du Sibiu Cycling Tour ainsi que le classement général de l'épreuve. il remporte aussi la huitième étape du Tour de Roumanie.

En 2013, il s'adjuge le Tour d'Algérie et d'autres victoires dans des épreuves organisées dans le cadre de l'UCI Africa Tour.

L'année 2014 voit Víctor de la Parte changer d'employeur et prendre la destination du Portugal où il s'engage avec Efapel-Glassdrive. Il s'octroie le prologue du Trophée Joaquim Agostinho et celui du Tour du Portugal sous ses nouvelles couleurs.

Il devient membre de la formation autrichienne Vorarlberg en 2015. Au printemps il s'adjuge le classement général de la Flèche du Sud. Quelques mois plus tard, il remporte le Tour d'Autriche après s'être imposé lors des cinquième[n 3] et septième[n 3] étapes de cette épreuve. En fin de saison, il signe un contrat avec l'équipe continentale professionnelle polonaise CCC Sprandi Polkowice[3].

En 2017 il est présélectionné pour participer aux championnats d'Europe de cyclisme sur route[4].

Sélectionné pour représenter son pays aux championnats d'Europe de cyclisme sur route en 2018, il se classe trentième de l'épreuve contre-la-montre[5].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Par années[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

3 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2010 2011 2012 2013 2014
UCI Africa Tour 24e[6]
UCI Asia Tour 95e[7]
UCI Europe Tour 920e[8] 1222e[9] 130e[10] 358e[11] 111e[12]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2012 au 31 mai 2012
  2. Du 1er juin 2012 au 31 décembre 2013
  3. a b et c Bien que courue sur une distance officielle pour être appelée prologue par l'UCI, la première étape est considérée par celle-ci comme une étape en contre-la-montre normal
  4. Mustafa Sayar, initialement vainqueur, a été déclassé en janvier 2014 par la fédération turque de cyclisme. Víctor de la Parte, initialement deuxième, est déclaré vainqueur.
  5. Mustafa Sayar, initialement deuxième, a été déclassé en janvier 2014 par la fédération turque de cyclisme. Víctor de la Parte, initialement troisième, devient donc deuxième.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Dopage en Andorre : des noms dévoilés », sur cyclisme-dopage.com,
  2. Caja Rural sack riders implicated in doping investigation, Cyclingnews.com, 23/06/2011
  3. « Le journal des transferts », sur velo101.com, (consulté le 21 novembre 2015)
  4. Jérémy Blais, « Championnat d’Europe : La présélection espagnole », sur cyclingpro.net, (consulté le 26 juillet 2017)
  5. Frédéric Gachet, « Championnat d'Europe - CLM Elites Hommes : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 9 août 2018)
  6. (en) « UCI Africa Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  7. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  8. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  9. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  10. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  11. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  12. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]