Vêtements de grossesse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
PregnantWoman.jpg

Les vêtements de grossesse sont portés par des femmes de certaines cultures afin d'adapter leur style vestimentaire à la forme du corps modifié par la grossesse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Une robe sans taille adaptée pour une femme enceinte en Angleterre à la fin du XVIe siècle.
Robe de maternité (ca. 1880).
Robe de maternité (c. 1905).

Les robes n'était pas adaptées à la forme du corps avant le Moyen Âge[réf. souhaitée]. Au cours de la période baroque (XVIe et XVIIe siècles), une robe sans taille adaptée pour les femmes enceintes et nommée Adrienne, est relativement populaire. À l'époque, plusieurs femmes enceintes portaient des gilets d'hommes[1]. Des années 1790 aux années 1820, la robe style Empire est popularisée par Joséphine de Beauharnais, première femme de Napoléon. Au cours des années 1960, cette robe redeviendra à la mode pour plusieurs années chez les femmes enceintes[1].

Ère victorienne[modifier | modifier le code]

Lors de l'époque victorienne, les femmes sont souvent enceintes, donnant naissance en moyenne à huit enfants[2]. Un accessoire vestimentaire appelé wrapper, porté par les femmes à la maison, était particulièrement bien adapté pour la grossesse car il était enroulé autour du corps et permettait ainsi une grande variété d'ajustements. Les corsets étaient également à la mode et les femmes enceintes pouvaient bénéficier d'un modèle adapté[3],[4].

1900 à nos jours[modifier | modifier le code]

Le premier vêtement commercial prêt-à-porter pour femmes enceintes a été vendu aux États-Unis par Lane Bryant au cours des années 1900. Bryant vendait un shirtwaist (en) ajustable à la taille avec des drawstring (en), ainsi que des robes ajustables[4],[5].

En 1937, Page Boy brevette une jupe ajustée à l'abdomen[4]. Leur vêtements sont popularisés par des personnalités telles Lucille Ball[6],[7], Jacqueline Kennedy-Onassis et Elizabeth Taylor[4].

Des pantalons avec une taille ajustable deviennent beaucoup plus accessibles à partir des années 1950.

Depuis, de nombreuses marques de prêt-à-porter ont développé un rayon maternité et de nouvelles marques spécialisées[8] ont vu le jour.

Aspects culturels[modifier | modifier le code]

Accoutrements vestimentaires ne tentant pas de dissimuler le "petit bedon".

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Lindsay Mannering, « A Brief History Of Maternity Clothes », Huffingtonpost, (consulté le )
  2. « Victorian Maternity Wear », sur Recollections, (consulté le )
  3. Ann-Dorothee Schlüter, « A little History of Maternity Wear », waszmann.de, (consulté le )
  4. a b c et d Stephie Grob Plant, « What to Expect to Wear When You’re Expecting », Racked,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. « Vintage Maternity Clothes History », sur VINTAGE DANCER (consulté le )
  6. (en) Allyssia Alleyne, « How will Meghan make maternity fashion her own? », sur CNN Style, (consulté le )
  7. (en-US) « More than 60 years ago, a pregnant Lucille Ball couldn’t call herself “pregnant” », sur TV Club (consulté le )
  8. C'est Qui La Maman, « Les marques incontournables de la Maternité », sur C'est Qui La Maman (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]