Vêtement biologique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un vêtement biologique est un vêtement fabriqué à partir de matériaux cultivés dans le respect des normes de l'agriculture biologique (coton, de jute, de soie, de lin ou encore de laine), qui respecte certaines normes interdisant par exemple les herbicides, les pesticides chimiques, ou les OGM. Au-delà de la production des fibres elles-mêmes, les vêtements biologiques ont généralement recours à des teintures plus respectueuses de l'environnement.

Avantages[modifier | modifier le code]

Les tissus et vêtements 100 % biologiques participent à la protection de l'environnement parce que ce mode de production évite que des substances chimiques toxiques soient rejetées dans la nature.

Le coton bio[modifier | modifier le code]

La culture du coton ne couvre que 2,5 % des terres cultivées de la planète. Pourtant, elle utilise à elle seule 16 % de tous les insecticides, plus que n'importe quelle autre récolte.

Le coton biologique est cultivé dans des pays subtropicaux comme la Turquie, la Chine, les États-Unis, à partir de plantes non-OGM, c'est-à-dire qui ont poussé sans produits chimiques agricoles de synthèse[pas clair] (engrais ou pesticides). Sa production favorise et renforce aussi la biodiversité et les cycles biologiques.

Aux États-Unis, pour être labellisées bio, les plantations de coton doivent également respecter les normes mises en vigueur par le National Organic Program (NOP) sous l'égide du Département de l'Agriculture des États-Unis (USDA). Cet organisme définit les pratiques autorisées pour le contrôle des pesticides, la culture, l'utilisation d'engrais et la gestion des récoltes biologiques.