Véronique Nahoum-Grappe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nahum (homonymie) et Grappe (homonymie).
Véronique Nahoum-Grappe
Véronique Nahoum-Grappe par Claude Truong-Ngoc 2012.JPG

Véronique Nahoum-Grappe en 2012

Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Père
Autres informations
A travaillé pour

Véronique Nahoum-Grappe est une anthropologue française née en 1949.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle s'est d'abord lancée dans des études de lettres et de philosophie. C'est grâce à deux rencontres décisives qu'elle va s'intéresser à l'anthropologie : celle de l'historien Emmanuel Le Roy Ladurie et celle de l'anthropologue Françoise Héritier[1]. Elle est chercheuse à l'EHESS, au Centre Edgar-Morin. Parallèlement, elle a assuré une chronique quotidienne dans les Matins de France Culture de septembre 2002 à mai 2004.

Elle compte parmi les rédacteurs de la revue Chimères, fondée par Gilles Deleuze et Félix Guattari en 1987.

En 2007, elle appelle à voter pour Ségolène Royal, dans un texte publié dans Le Nouvel Observateur, « contre une droite d’arrogance », pour « une gauche d’espérance »[2].

Elle est la fille d'Edgar Morin et la sœur de la sociologue Irène Nahoum.

Publications[modifier | modifier le code]

  • La Culture de l'ivresse : essai de phénoménologie, 1991. (ISBN 2876530570)
  • Histoire et alcool, L'Harmattan, « Logiques Sociales », 1999.
  • Du rêve de vengeance à la haine politique, Buchet Chastel, 2003. (ISBN 2283019311)
  • Balades politiques, Les Prairies ordinaires, 2005. (ISBN 2350960102)
  • Soif d'ivresse, Stock, 2005.
  • Vertige de l'ivresse. Alcool et lien social, Descartes & Cie, 2010.
  • [Préface] Qu'est-ce que la Misogynie ?, Maurice Daumas, arkhê, 2017.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Véronique Nahoum-Grappe : son actualité sur France Inter », sur France Inter (consulté le 26 octobre 2016)
  2. "Avant qu'il ne soit trop tard", tempsreel.nouvelobs.com, 13 mars 2007

Liens externes[modifier | modifier le code]