Véronique Le Ru

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une philosophe
Cet article est une ébauche concernant une philosophe.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

En 2015.

Véronique Le Ru est une philosophe française, agrégée de philosophie et Professeure à l’Université de Reims. Spécialiste de l'âge classique, elle a fait son doctorat sur d'Alembert et son habilitation à diriger des recherches sur la réception du cartésianisme en France, entre 1650 et 1750.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Le Rond d’Alembert philosophe, Paris, Vrin, 1994.
  • La Crise de la substance et de la causalité – des petits écarts cartésiens au grand écart occasionnaliste, Paris, CNRS Éditions, 2003.
  • Voltaire newtonien, Paris, Vuibert-Adapt, 2005 ; 2013.
  • Subversives Lumières : l’Encyclopédie comme machine de guerre, Paris, CNRS Éditions, 2007.
  • La Vieillesse. De quoi avons-nous peur ?, Paris, Larousse, coll. « Philosopher », 2008.
  • La Nature, miroir de Dieu - L'ordre de la nature reflète-t-il la perfection du créateur ?, Paris, Vuibert-SFHST, 2009.
  • Présentation et annotations du Philosophe ignorant de Voltaire, Paris GF, 2009.
  • La science et Dieu - entre croire et savoir, Paris, Vuibert-Adapt, 2010.
  • Le temps, la plus commune des fictions, Paris, PUF, 2012.
  • Direction scientifique de Diderot. Langue et savoir, Reims, Epure, 2014.
  • Direction scientifique de Pierre Hadot. Apprendre à lire et à vivre, Reims, Epure, 2014.
  • L'individu dans le monde du vivant, Paris-Milan, Mimesis, 2015.

Lien externe[modifier | modifier le code]